Open jazz
Magazine
Mercredi 21 septembre 2016
58 min

John Scofield, un week-end à la campagne

Parution de « Country For Old Men » de John Scofield chez Impulse !.

John Scofield, un week-end à la campagne
John Scofield ©Nicolas Suttl

Au sommaire aujourd'hui

► John Scofield

à la Une

  • 10 CD à gagne r en répondant correctement à la question posée par Alex Dutilh. Cliquez ICI ou sur "contactez-nous " et laissez vos nom, prénom et adresse postale. 1 CD pour les 10 premières bonnes réponses. Bonne chance ! ► Jazz au Trésor : Jamaica Jazz
    Jazz Agenda :
    - 3 invitations pour 2 à gagner pour le concert de Annick Tangorra vendredi 23 septembre à 20h30 au Centre Culturel René Cassin de Dourdan pour l'ouverture du festival Au Sud Du Nord dans l'Essonne. Cliquez ICI ou sur "contactez-nous " et laissez vos nom et prénom. 1 invitation pour 2 pour les 3 premiers mails.

Jazz Trotter : Bobby Rush - Porcupine Meat
Jazz Bonus : Ursus Minor - What Matters Now
TOUS LES TITRES DIFFUSES SONT EN BAS DE PAGE A LA RUBRIQUE "PROGRAMMATION MUSICALE"

John Scofield se met à la country ! Et pourquoi pas ? Au cours de sa carrière, le célèbre guitariste, compositeur et leader de nombreuses formations n’a en effet cessé de se laisser guider par son éclectisme, abordant les genres les plus divers, de la fusion au modern bop en passant par le R&B et la drum’n’bass, sans oublier, bien sûr, le rock, le blues ou le gospel. Que John Scofield nous propose avec « Country for Old Men » une musique radicalement différente de celle de « Past Present », son précédent album et le premier chez Impulse ! Records, sorti l’année dernière, ne doit donc guère nous étonner.

N’ayez crainte : les vertigineuses improvisations du maître de la guitare jazz n’ont pas disparu pour autant. Accompagné de trois musiciens comptant parmi ses plus fidèles collaborateurs – le batteur Bill Stewart, le pianiste et organiste Larry Goldings et le bassiste Steve Swallow – John Scofield aborde douze chansons country à travers le prisme du jazz. « L’idée de ce disque c’était de prendre des morceaux country et d’en faire des morceaux de jazz », explique-t-il d’ailleurs. « En raison de leur simplicité, les chansons country peuvent facilement être ré-harmonisées. Sur chaque titre de l’album, l’improvisation et l’atmosphère jouent un rôle majeur. »

Pour chaque morceau, John Scofield a mis l’accent sur la mélodie, son jeu se parant de cette sonorité légèrement nasillarde indissociable de la guitare country qui confère à ce style musical un caractère bucolique inimitable. Les chanteurs country ont en réalité joué un rôle important dans le développement musical du guitariste. « J’aime la country depuis que je l’ai découverte à la radio, alors que je n’étais qu’un gamin, confie-t-il en effet. Je pense que tous les morceaux fonctionnent en version jazz. En même temps, j’avais vraiment envie de sonner « country » quand je jouais les mélodies. J’ai été étonné de constater à quel point ça fonctionnait. »

Sur le même thème

L'équipe de l'émission :