Open jazz
Magazine
Vendredi 23 octobre 2020
54 min

Joel Ross, journal de bord de la jeune garde new-yorkaise

Aujourd'hui, en élargissant la portée de son expression avec sa deuxième sortie “Who Are You ?” chez Blue Note, le vibraphoniste-compositeur Joel Ross confirme son statut de coqueluche de la nouvelle scène new-yorkaise.

Joel Ross, journal de bord de la jeune garde new-yorkaise
Joel Ross, © Blue Note

Au sommaire aujourd'hui

  • Joel Ross à la Une

"Ce disque est le point culminant de notre maturation aussi bien en tant qu’individus qu’en tant que groupe, au sein de la musique. Il s'agit de découvrir qui nous sommes", déclare Joel Ross.

« Who Are You ? »
« Who Are You ? »

Joel Ross nourrit son art dans un continuum. Le vibraphoniste-compositeur laisse les mélodies informer l'improvisation, et la spontanéité collective inspirer la composition écrite. "Je ne crois pas qu'il faille se lancer avec des attentes trop particulières", dit-il avec modestie. "En tant que musiciens, nous ne faisons que nous exprimer."  

En 2019, l'artiste basé à Brooklyn et originaire de Chicago a publié un premier disque chez Blue Note, “KingMaker”, immédiatement reconnu par ses pairs et largement salué par la critique. En guise de présentation de Joel Ross avec sa formation TheGood Vibes, l'album a reçu les hommages du New York Times dans son Best Jazz of 2019, du NPR Music's Jazz Critics Poll et du Rolling Stone's 2019 Jazz Listener's Guide.  

L'approche musicale de The Good Vibes fourmille de détails mélodiques et percussifs avec une résonance spirituelle. Plutôt que de se répartir des solos, Joel Ross affirme que le groupe improvise ensemble. Lui et ses camarades se penchent sur l'énergie. Ils établissent une atmosphère et suivent là où elle les mène. "Maintenant, tout le monde comprend que l’on peut tout oser", dit Joel Ross, "car toute intervention est une invitation à suivre un autre chemin".  

Un tel niveau de confiance réciproque et une telle exploration créative exigent des artistes qu’ils aient des vues similaires. “Who Are You ?” présente la “famille” habituelle de The Good Vibes : Jeremy Corren au piano, Immanuel Wilkins au saxophone alto et Jeremy Dutton à la batterie, et une nouvelle collaboratrice, Kanoa Mendenhall à la basse. "Une fois que Kanoa m'a rejoint, j'ai senti que j'avais enfin le son de groupe que je voulais", dit Joel Ross.  

Leur secret ? La communication par le récit partagé. Une méthode que Joel Ross a en partie assimilée en travaillant avec des musiciens tels que Ambrose Akinmusire, Marquis Hill et Makaya McCraven. Avec la contribution du producteur Walter Smith III, Joel Ross a assemblé le récit de l'album en deux parties. Les pistes 1 à 7 fournissent le cadre et introduisent des personnages ; les pistes 8 à 15 sont les rebondissements de l'intrigue. Chaque artiste fait avancer la prise de risque, tout en conservant la vision de Joel Ross sur la structure de l'histoire.  

"Je suppose que c'est devenu un rituel d'avoir un morceau de Jeremy Dutton sur le disque", dit-il. J'ai senti queDreamétait la composition parfaite pour mettre en place l'album tout entier". Cette construction syncopée de l'humeur s'intensifie sur Home. Tout en improvisant, Joel Ross et Jeremy Corren s'accrochent intentionnellement à des phrases mélodiques afin de maintenir la narration. Sur More, les artistes font preuve d'une modération étonnante dans tous les échanges entre Joel Ross, Immanuel Wilkins et jeremy Corren. La vaste palette de couleurs du pianiste met en lumière la modernité mélodique de Immanuel Wilkins. La façon dont ils s'étirent ensemble fait partie de l'histoire. "Ce n'est pas comme si, en jouant la mélodie, quelqu'un prenait un solo, puis un autre solo et s'en allait", dit Joel Ross. L'énergie collective suscite des choix forts qui incluent la fin inattendue de la mélodie : "Plus récemment, Immanuel et moi avons remis nos compositions sur la voie du swing", dit Joel Ross. Je n'aurais jamais été aussi explicite pour dire à Dutton "Ok, le swing", mais je donne à chacun un indice assez fort pour savoir que c'est ce que je vais faire".  

Marsheland conclut la première moitié du disque. Tout au long du morceau, les artistes maintiennent un niveau d'intensité que Jeremy Dutton a fixé dès le début. Se déplaçant dans des matrices sonores, le batteur né à Houston tisse un filet, comprenant des articulations explicites et implicites, des impulsions régulières et émergentes - tout cela au service de l'énergie du moment.  

La plus tendre des mélodies émerge sur Gato's Gift, un morceau écrit en grande partie par la multi-instrumentiste et compositrice Gabrielle Garo. Elle a composé la plupart des éléments mélodiques avant son 10e anniversaire. "Je n'ai pas vraiment ajouté quoi que ce soit à la mélodie au-delà de la ligne de fin", dit Joel Ross, reconnaissant la mesure de 3/8 dans la forme. "J'ai juste trouvé que c'était un très bel air."  

Gato's Gift est l'une des nombreuses occasions de “Who Are You ?” de refléter la présence des femmes dans l'art de Joel Ross. La harpiste Brandee Younger fournit des couches de résonance harmonique et texturale sur plusieurs pistes, notamment en duo avec Joel Ross sur King's Loop, une courte mélodie qu'il a transcrite à partir d'un des posts Instagram de la chanteuse et guitariste Emily King. Joel Ross a écrit The Nurturer pour la directrice artistique de la Jazz Gallery, Rio Sakairi. "Elle est un moteur de la scène new-yorkaise depuis un certain temps déjà", dit Joel Ross. Et l'expression intense de Mendenhall souligne le rôle fondamental qu’elle exerce sur tous les groupes au sein desquels elle joue. 

"Elle nous pose", dit Joel Ross. “Un groupe de mecs peut s'enivrer de la compétition : "Ouais mec, c'est dément, c'est une tuerie…”. Et vous n'allez pas forcer Kanoa à faire ça." Il affirme cependant que l'architecture discrète de son expression n'est pas due à son manque de puissance. "Elle est l'une des bassistes les plus puissantes que j'ai jamais rencontrées", dit-il. "Et j'apprécie la fermeté de ses intentions. Elle nous guide dans la prise de décisions pendant que nous jouons".  

Plus qu'un clin d'oeil à l'influence de sa ville natale, 3-1-2 sert de lettre d'amour hymne à la scène de Chicago. Sans s'en rendre compte, Joel Ross a écrit le célèbre indicatif de la ville dans la forme, répétant la mélodie trois fois, la section du milieu une fois et la fin deux fois. Le morceau comporte un autre moment de l'enregistrement qui invite The Good Vibes à revenir au swing. "Cela ressemblait à un vieux truc du genre Kenny Garrett", dit Ross. "Je voulais juste jouer la mélodie et swinguer un peu."  

Alors que la première moitié de “Who Are You ?” offre de nombreuses improvisations, Joel Ross reconnaît que la seconde moitié se concentre presque exclusivement sur les compositions écrites - un geste tactique de sa part. "Je ne me préoccupe pas de savoir si les gens pensent que cet album fait ou ne fait pas avancer les choses", dit-il. "_Pour moi, le disque porte plus sur les compositions que sur la façon dont nous improvisons à tour de rôle sur les morceaux. C'est un album de musique, point barre. C'est juste un instantané, dans mon esprit. Asseyez-vous et écoute_z".
(extrait du communiqué de presse en anglais - traduction E. Lacaze / A. Dutilh)

La programmation musicale :
  • 18h07
    Dream - JOEL ROSS
    Joel Ross

    Dream

    Joel Ross. : compositeur, Joel Ross (vibraphone), Immanuel Wilkins (saxophone alto), Jeremy Corren (piano), Kanoa Mendenhall (contrebasse), Jeremy Dutton (batterie)
    Album Who Are You ? Label Blue Note Année 2020
  • 18h11
    More ? - JOEL ROSS
    Joel Ross.compositeur

    More ?

    Joel Rosse, Joel Ross (vibraphone), Immanuel Wilkins (saxophone alto), Jeremy Corren (piano), Kanoa Mendenhall (contrebasse), Jeremy Dutton (batterie)
    Album Who Are You ? Label Blue Note Année 2020
  • 18h17
    Waiting on a solemn reminiscence - JOEL ROSS
    Joel Ross

    Waiting on a Solemn Reminiscence

    Joel Ross. : compositeur, Joel Ross (vibraphone), Immanuel Wilkins (saxophone alto), Jeremy Corren (piano), Kanoa Mendenhall (contrebasse), Jeremy Dutton (batterie)
    Album Who Are You ? Label Blue Note Année 2020
  • 18h22
    Blues mind matter - BOBBY HUTCHERSON
    Bobby Hutcherson

    Blues mind matter

    Bobby Hutcherson. : compositeur, Bobby Hutcherson (vibraphone), Joe Henderson (sasophone ténor), McCoy Tyner (piano), Herbie Lewis (basse), Billy Higgins (batterie)
    Album Stick-up ! Label Blue Note (8593782) Année 1997
  • 18h28
    Die dreaming - JD ALLEN
    JD Allen

    Die Dreaming

    JD Allen. : compositeur, JD Allen (saxophone ténor), Ian Kenselaar (contrebasse), Nic Cacioppo (batterie)
    Album Toys / Die dreaming Label Savant (466331) Année 2020
  • 18h35
    Solar - BOB JAMES
    Miles Davis.compositeur

    Solar

    Bob James, Bob James (piano), Bill Wood (contrebasse), Omar Clay (batterie)
    Album Once Upon a Time : The Lost 1965 NY Studio Sessions Label Resonance (HCD2045) Année 2020
  • 18h42
    A genou les puces - YVES ROBERT
    Yves Robert.compositeur

    A genou les puces

    Yves Robert, Yves Robert (trombone, IT), Bruno Chevillon (contrebasse, électroniques), Cyril Atef (batterie, électroniques)
    Album Captivate Label Bmc (BMC CD 269) Année 2019
  • 18h45
    October - IIRO RANTALA
    Iiro Rantala

    October

    Iiro Rantala. : compositeur, Iiro Rantala (piano)
    Album My Finnish Calendar Label Act (ACT98822) Année 2019
  • 18h48
    Merry go round - ERIC INEKE
    Tineke Postma

    Merry Go Round

    Charlie Parker. : compositeur, The Erik Ineke Jazzexpress, Eric Ineke (batterie), Tineke Postma (saxophone alto), Sjoerd Dijkhuizen (saxophone ténor), Ian Cleaver (trompette), Marius Beets (contrebasse)
    Album What Kinda Bird is This ? Label Challenge (CD73512) Année 2020
  • 18h53
    Alfonsina y el mar - ANJA LECHNER & FRANCOIS COUTURIER
    Anja Lechner & Francois Couturier

    Alfonsina y el mar

    Anja Lechner : Violoncelle, François Couturier
    Album Lontano Label Ecm (ECM2682) Année 2020
L'équipe de l'émission :