Open jazz
Magazine
Jeudi 16 avril 2015
56 min

Joe Lovano et Dave Douglas, l'hommage à Wayne

Parution de « Sound Prints - Live at Monterey » de Joe Lovano et Dave Douglas chez Blue Note/Universal.

Au sommaire aujourd'hui

► Joe Lovano et Dave Douglas

à la Une
Jazz au Trésor : George Russell - Complete 56-60 Smalltet
Jazz Agenda : semaine du 13 au 19 avril 2015
Jazz Culture : Philippe Broussard - Vivre cent jours en un
Jazz Trotter : Hailey Tuck - So In Love
TOUS LES TITRES DIFFUSES SONT EN BAS DE PAGE A LA RUBRIQUE "PROGRAMMATION MUSICALE" Pour ce premier enregistrement du quintet Sound Prints que Joe Lovano et Dave Douglas dirigent ensemble, ils sont entourés du pianiste Lawrence Field avec Linda Oh (basse) et Joey Baron (batterie). Ce nouvel album marque la première parution de deux nouvelles compositions signées Wayne Shorter, celui qui reste la première inspiration du quintet. Sound Prints est à l’affiche du Wayne Shorter Festival qui se déroule les 15 et 16 mai prochains à New York (Appel Room) dans le cadre « Jazz at Lincoln Center ». D’autres dates sont également prévues.

Depuis deux décennies déjà, Lovano et Douglas sont reconnus sur la scène du jazz comme des forces motrices de première importance. Leurs chemins se croisent souvent dans des concerts, et parfois en studio : en 2001 par exemple, Douglas est l’invité de Lovano pour l’album Blue Note, Flights of Fancy: Trio Fascination Edition Two ; et tous deux se retrouvent pendant trois ans dans le collectif SFJAZZ, où ils jouent un répertoire d’oeuvres signées Thelonious Monk, McCoy Tyner, et surtout Wayne Shorter, le saxophoniste-compositeur-alchimiste devenu leur pierre de touche.

Si l’appellation ‘Sound Prints’ puise son inspiration dans la musique de Shorter – le nom fait allusion à l’incontournable Footprints – les priorités du quintet sont de nouvelles compositions originales écrites soit par Lovano et Douglas, soit par ce tandem associé à Wayne Shorter lui–même. En effet, voulant repousser les limites de sa propre musique, le quintet est motivé par un désir similaire à celui de Shorter, qui joue un rôle progressiste depuis ses débuts au sein des Jazz Messengers d’Art Blakey (1959).

Dans le texte que Wayne Shorter écrit pour présenter l’album, on note cette exclamation : « En avant, Dave Douglas, Joe Lovano, Lawrence Fields, Linda Oh et Joey Baron ! Il n’arrive pas souvent qu’une telle combinaison de musiciens ait la possibilité de choisir, sans hésiter et sans réserves, son immersion dans une aventure d’exploration. Qu’ils continuent de prendre de l’avance sur les sentiers moins battus ! En avant ! »

Et dans sa chronique du New York Times, Nate Chinen écrit ceci à propos du passage du quintet au Village Vanguard (2012) : « La qualité déterminante des ‘Sound Prints’ est l’enchevêtrement des conversations croisées de la première ligne : un contrepoint urbain, inventé à la volée, et débordant d’une urgence tordue, comme un juteux dialogue extrait d’une pièce de David Mamet. »
En été 2011, ils effectuent une tournée en Europe où ils partagent l’affiche avec le Wayne Shorter Quartet ; ils jouent en première partie. Ses compositions ne sont pas encore à leur répertoire, mais les Sound Prints passent du temps avec l’icône Shorter qui les impressionne. Lorsque les Sound Prints et Wayne Shorter se retrouvent à New York (à Town Hall, juin 2013), Wayne leur présente les partitions de Destination Unknown et To Sail Beyond The Sunset, deux oeuvres de commande pour le Festival de Jazz de Monterey. « La musique était manuscrite, très détaillée et très précise, » explique Douglas.

Sound Prints enregistrent leur premier album le 21 septembre 2013 devant le public du Festival de Monterey. Lovano et Douglas contribuent deux morceaux chacun, et les compositions de Shorter sont créées en concert le jour même. « Ces prises sont les toutes premières interprétations de ces commandes, » précise Douglas. « Nous avions tous un niveau de concentration très élevé ; Shorter avait pris beaucoup de risques en explorant des éléments nouveaux, et c’était très excitant de pouvoir jouer ces morceaux pour lui. » Selon Joe Lovano, « La musique se décale d’aujourd’hui vers demain. Wayne nous a dit, ‘La mélodie n’est qu’une proposition ; à vous de raconter votre propre histoire avec. »

La programmation musicale :

    A Helluva Town

    George RussellALBUM : « Complete 56-60 Smalltet »LABEL : Fresh Sound
    A Helluva Town

    So In Love

    Hailey TuckALBUM : « So In Love »LABEL : haileytuckmusic.com
    So In Love

    M&M

    Melissa AldanaALBUM : « & Crash Trio »LABEL : Concord
    M&M

    The Walker

    Roy Eldridge, Coleman HawkinsALBUM : « At The Opera House »LABEL : Verve
    The Walker

    Mood Indigo

    Duke EllingtonALBUM : « Ellington Indigos »LABEL : Columbia
    Mood Indigo

    To Sail Beyond The Sunset

    Joe Lovano, Dave DouglasALBUM : « Sound Prints »LABEL : Blue Note
    To Sail Beyond The Sunset

    Marching On (Blues for John Lewis)

    ALBUM : « Being The Point »LABEL : Intuition
    Marching On (Blues for John Lewis)

    I’m A Fool To Want You

    Billie HolidayALBUM : « Lady in Satin, Centennial Ed. »LABEL : Columbia Legacy
    I’m A Fool To Want You

    Rumeurs

    François JeanneauALBUM : « Quand se taisent les oiseaux »LABEL : Bee Jazz
    Rumeurs
L'équipe de l'émission :