Open jazz
Magazine
Jeudi 5 novembre 2015
57 min

Joe Castro, les révélations d'une vie luxuriante

En avant-première, le coffret « Lush Life - A Musical Journey » de Joe Castro qui paraît le 06 novembre chez Sunnyside / Naïve.

Au sommaire aujourd'hui

Daniel Richard, invité d'Alex Dutilh pour le coffret « Lush Life - A Musical Journey » de Joe Castro, un partenrait France Musique

  • 5 coffrets à gagner en répondant correctement à la question posée par Alex Dutilh. Cliquez sur "contactez-nous" et laissez vos nom, prénom et adresse postale. 1 coffret pour les 5 premières bonnes réponses. ► Jazz au Trésor : Carmell Jones - Previously Unreleased Los Angeles Sessions

Jazz Agenda :

  • 3 invitations pour 2 à gagner pour le concert de Hugh Coltman samedi 07 novembre à 21h à l'Astrada de Marciac. Cliquez sur "contactez-nous" et laissez vos nom et prénom. 1 invitations pour 2 pour les 3 premiers mails.
    - 3 invitations pour 2 à gagner pour le concert de Sylvain Rifflet samedi 07 novembre à 20h30 à l'Espace Sorano de Vincennes. Cliquez sur "contactez-nous " et laissez vos nom et prénom. 1 invitations pour 2 pour les 3 premiers mails.
  • 3 invitations pour 2 à gagner pour le concert de Henri Texier lundi 09 novembre à 20h30 au New Morning à Paris. Cliquez sur "contactez-nous " et laissez vos nom et prénom. 1 invitations pour 2 pour les 3 premiers mails

TOUS LES TITRES DIFFUSES SONT EN BAS DE PAGE A LA RUBRIQUE "PROGRAMMATION MUSICALE"

Ce sont les événements fortuits qui se produisent sur une durée de vie qui rendent celle-ci digne d'être vécue. Pour certains, le choix de poursuivre certaines voies les amène sur des trajectoires imprévisibles. Parfois, les chemins sont surprenants.

Pianiste, chef d'orchestre et compositeur Joseph Armand Castro a mené une vie extraordinaire. Fils de Mexicain-Américains, né dans une ville minière de l'Arizona, et élevé près de San Francisco en Californie dans un environnement où la musique de jazz est devenue sa plus grande inspiration. Adolescent, Castro fût en mesure d'apprendre les rudiments du genre et assister à de nombreux concerts, participer à des “jam sessions” régulièrement, et pratiquer constamment.

Avec le bassiste Ralph Pena, Joe Castro dirigera avec succès son premier groupe, un combo nommé “Three Bees and a Queen ” qui jouait un mélange de jazz et musique populaire. C’est lors de la première tournée du groupe aux îles Hawaï que Castro rencontra la femme la plus riche du monde, Doris Duke.

La relation amoureuse entre Joe Castro et Doris Duke eut ses hauts et ses bas, mais fournit de nombreuses opportunités que le pianiste n’aurait pas obtenu autrement. Joe Castro parcourut le monde avec Doris Duke, vivant dans de magnifiques résidences (Falcon Lair à Beverly Hills, Shangri-La à Hawaï et Duke Farms près de New York dans le New Jersey) qui étaient meublées et aménagées avec des espaces pour jouer et enregistrer la musique. Joe et ses amis musiciens se réunissaient souvent et certaines sessions donnèrent lieu à des enregistrements. Doris Duke finança la création d’un label, Clover Records, contrôle artistiquement par Joe Castro. A la suite de leur séparation Joe Castro obtint la propriété du label.

L'héritage artistique de Joe Castro consiste en heures d'enregistrements d'interviews et de musique, y compris des “jam sessions ” avec certains des plus grands musiciens de sa génération et la totalité des enregistrements pour Clover. Sunnyside Records a collaboré avec les héritiers de Joe Castro pour documenter et compiler une première fraction du “catalogue” en un coffret de six albums intitulé "Lush Life - A Musical Journey ".

Ces enregistrements offrent une perspective fascinante de l'éclectisme musical de Joe Castro et des musiciens qu’il a côtoyé durant la période qui va de 1954 à 1966. L’on y entend les formidables contributions de musiciens légendaires, comme Stan Getz, Chico Hamilton, Teddy Edwards, Zoot Sims, Oscar Pettiford, Lucky Thompson, Leroy Vinnegar, Paul Motian et Billy Higgins.

Il existe des enregistrements de jam sessions impromptues qui ont eu lieu à l'une ou l’autre des résidences de Doris Duke, Falcon Lair à Beverly Hills, en Californie, Duke Farms dans le New Jersey. Il y a aussi des séances de studio de petits groupes et de grands ensembles dirigés par Castro et Teddy Edwards enregistrées initialement pour une sortie (qui n’eut pas lieu en son temps) sur le label Clover.

Le projet a été lancé sous l’impulsion de Joe Castro lui-même. Après son décès en 2009, à Las Vegas (où il vivait), Daniel Richard et le fils cadet de Castro, James, ont travaillé étroitement ensemble pour trouver des photos, réunir des documents et mixer le matériel audio préservé sur des centaines de bandes magnétiques. Approfondissant la recherche Daniel Richard est allé à Durham en Caroline du Nord visiter la bibliothèque de la Duke University et a effectué des voyages réguliers vers New York et Las Vegas dans le Nevada. Le coffret de six albums contient une fraction du matériel disponible au public pour la première la fois.

Chacun des six albums est représentatif de divers “moments” musicaux à différentes périodes de la vie de Joe Castro. Ultérieurement d’autres “séances” seront disponibles sous forme physique (CD) et/où sous forme digitale.

  • Disque 1: Joe Castro’s Jam Sessions: Abstract Candy - Jam sessions enregistrées à Falcon Lair (résidence de Doris Duke) avec le trompétiste John Anderson, le clarinetiste Buddy Collette, batteur Chico Hamilton et contrebassiste Buddy Woodson et Bob Bertaux.
  • Disque 2 : Joe Castro’s Friends : Falcon BluesTeddy Wilson’s Jam Sessions - Ce sont trois séances, deux de Juillet 1955 et une de 1956, à Falcon Lair, avec le grand Teddy Wilson au piano et les saxophonistes Stan Getz et Zoot Sims.
  • Disque 3 : Joe Castro’s Jam Sessions: Just Joe - Ces deux sessions de Février 1956 donnent un aperçu du jeu de Joe Castro ici avec l’illustre compagnie des saxophonistes Zoot Sims et Lucky Thompson, du bassiste Oscar Pettiford, du tromboniste Sonny Truitt, et du batteur Ron Jefferson.
  • Disque 4 : Joe Castro: Feeling the BluesThe Quartet Sessions - Joe Castro avec son formidable “working quartet” qui inclut le saxophoniste Teddy Edwards, le bassiste Leroy Vinnegar et le batteur Billy Higgins. Enregistré à Falcon Lair en Janvier 1959.
  • Disque 5 : Joe Castro Big Band Reflection - initialement enregistré pour Clover (label jamais commercialisé), la musique du Joe Castro Big Band était un ambitieux projet du leader. L’orchestre joue des compositions de Castro et de ses amis Leroy Vinnegar et Teddy Edwards avec aplomb et met en vedette certains des musiciens les plus légendaires de la West Coast, notamment Al Porcino, Conte Candoli, Frank Rosolino, Bob Cooper et Stan Levey.
  • Disque 6 : Teddy Edwards Tentet Angel City - Un autre projet inédit pour Clover voit le grand saxophoniste Teddy Edwards menant son propre ensemble de grands musiciens tous basés à Los Angeles.

Cerise sur le gâteau, un site spécifique, www.joecastrojazz.com vient d'être créé pour l'occasion et permet de reconstituer la chronologie de la carrière du pianiste.

La programmation musicale :

    Subway Grate

    Joe CastroALBUM : « Lush Life - A Musical Journey »LABEL : Sunnyside
    Subway Grate

    2 West, 46th Street

    Sylvain RiffletALBUM : « Mechanics »LABEL : Jazz Village
    2 West, 46th Street

    Smile

    Hugh ColtmanALBUM : « Shadows »LABEL : Okeh
    Smile

    Feeling The Blues

    Joe CastroALBUM : « Lush Life - A Musical Journey »LABEL : Sunnyside
    Feeling The Blues

    Laguna Veneta

    ALBUM : « An Indian’s Week »LABEL : Label Bleu
    Laguna Veneta

    Angel City

    Joe CastroALBUM : « Lush Life - A Musical Journey »LABEL : Sunnyside
    Angel City

    Lester Leaps In

    Joe CastroALBUM : « Lush Life - A Musical Journey »LABEL : Sunnyside
    Lester Leaps In

    For Every Man There’s A Woman

    Carmell JonesALBUM : « Previously Unreleased Los Angeles Session »LABEL : Fresh Sound
    For Every Man There’s A Woman

    Lonely At The Top

    Matthieu BoréALBUM : « Naked Songs »LABEL : Bonsaï
    Lonely At The Top
L'équipe de l'émission :