Open jazz
Magazine
Mercredi 27 mai 2020
54 min

Jenny Scheinman & Allison Miller jouent en société

Le projet commun à deux égéries de la scène jazz actuelle de Brooklyn, la violoniste Jenny Scheinman et la batteuse Allison Miller distille le charme régressif des jeux de société : “Parlour Game”.

Jenny Scheinman & Allison Miller jouent en société
Carmen Staaf , Tony Scherr, Jenny Scheinman & Allison Miller, © Shervin Lainez

Au sommaire aujourd'hui

  • Jenny Scheinman & Allison Miller à la Une

Comme pour les jeux de société, tout la famille participe, et même le public lors de leurs concerts. La communauté est le point central de “Parlour Game”, et dans des moments comme celui-ci, elle est plus vitale que jamais. 

« Parlour Game »
« Parlour Game »

Deux des plus remarquables instrumentistes de la scène indie-jazz new-yorkaise, la violoniste Jenny Scheinman et la batteuse Allison Miller, se sont réunies pour une première collaboration de co-écriture, entre americana et reflet du Brooklyn actuel. L’album Parlour Game est sorti sur Royal Potato Family Records. Avec la pianiste Carmen Staaf et le bassiste acoustique Tony Scherr, “Parlour Game” sinsinue comme un répit dans le chaos quotidien du monde moderne. C'est une musique qui célèbre l'espoir, l'humour et le plaisir du jeu. 

Après près de deux décennies de collaboration réciproques sur les projets de l’une ou de l’autre, la connection entre Allison Miller et Jenny Scheinman s'apparente à une osmose naturelle. Au cœur de “Parlour Game”, la musique jouée dans les réunions de famille. Ce sont des chansons qui créent du lien, d'une beauté sans équivoque. “Parlour Game” présente ainsi 11 compositions originales célébrant les traditions musicales américaines à un moment où le pays est au bord de l’implosion. Jenny Scheinman et Allison Miller offrent un espace de convivialité où tous sont les bienvenus, un salon contemporain où l’on peut échanger, réfléchir et se ressourcer.  

Le vénérable club Green Mill de Chicago - une des salles préférées des artistes en tournée, avec un public particulièrement ouvert à l’innovation - a fourni le cadre parfait pour l'un des premiers concerts du quartet. Un retour aux racines du swing que Allison Miller, Carmen Staaf et Tony Scherr ont écouté pendant leur enfance et qu'ils ont interprétées en fusionnant parfaitement avec la musique folk que Jenny Scheinman a connue pendant son enfance rurale en Californie du Nord. Les bases d’un Parlour Game au charme irrésistible étaient posées.  

“Parlour Game” s'ouvre ainsi sur un Play Money, référence évidente à des jeux de société joués entre amis et en famille. Plus loin, le titre "Sleep Rider" fait référence aux promenades à cheval que Jenny Scheinman faisait dans son enfance pour rentrer de l'école et pendant lesquelles, surtout en hiver, elle s'endormait régulièrement. Il nous laisse dans un état de réflexion mystique, suggérant que notre imagination rend tout possible. 

Aujourd’hui, Allison Miller est également leader du groupe Boom Tic Boom et membre de Artemis, avec notamment Renee Rosnes, Cécile McLorin Salvant et Anat Cohen, dont on attend la sortie chez Blue Note à l’automne. Quant à Jenny Scheinman, “Parlour Game” est son 10ème album. Elle a collaboré à plusieurs reprises avec Bill Frisell, Lucinda Williams, Jason Moran, Brian Blade, Nels Cline ou Ron Miles et prévoit une tournée nationale avec Kannapolis : A Moving Portrait, un projet multimédia commandé par la Duke University.  

Programmation musicale

18h06 - Jenny Scheinman, Allison Miller « Parlour Game »
Play Money (Jenny Scheinman)
Jenny Scheinman (violon), Carmen Staaf (piano), Tony Scherr (basse), Allison Miller (batterie)
Royal Potato Family 

« Parlour Game »
« Parlour Game »

18h13 - Jenny Scheinman, Allison Miller « Parlour Game »
Sleep Rider (Jenny Scheinman)
Jenny Scheinman (violon), Carmen Staaf (piano), Tony Scherr (basse), Allison Miller (batterie)  Royal Potato Family
Royal Potato Family

« Parlour Game »
« Parlour Game »

18h20 - Monika Herzig « Eternal Dance »
Eternal Dance (Monika Herzig)
Monika Herzig (piano), Reut Regev (trombone), Jamie Baum (flûte), Leni Stern (guitare), Jennifer Vincent (basse), Rosa Avila (batterie), Mayra Casales (percussions)
Savant   2182       

« Eternal Dance »
« Eternal Dance »

18h28 - Alain Goraguer  « Le Monde instrumental d'Alain Goraguer »
British Soup (Alain Goraguer)
Alain Goraguer (piano), Paul Rovère (contrebasse), Christian Garros (batterie)
Frémeaux 5758    

« Le Monde instrumental d'Alain Goraguer »
« Le Monde instrumental d'Alain Goraguer »

18h33 - Les Enfants d'Icare « Hum-Ma »
Hum-Ma (Boris Lamerand)
Boris Lamérand (violon, composition), Antoine Delprat (violon), Olive Perrusson (alto), Octavio Angarita (violoncelle)
Déluge 004     

 « Hum-Ma »
« Hum-Ma »

18h40 - The Westerlies « Wherein Lies the Good »
Golden Gate Gospel Train (Trad.)
Riley Muherkar (trompette), Chloe Rowlands (trompette), Andy Clausen (trombone), Willem de Koch (trombone)
Westerlies 001

« Wherein Lies the Good »
« Wherein Lies the Good »

18h44 - Mel Powell  « Borderline / Thigamagic »
Bouquet (Mel Powell)
Mel Powell (piano), Ruby Braff (trompette), Bobby Donaldson (batterie)
Vanguard 662223     

« Borderline / Thigamagic »
« Borderline / Thigamagic »

18h50 - Anne Mette Iversen « Racing A Butterfly »
Racing A Butterfly (Anne Mette Iversen)
Peter Dahlgren (trombone), John Ellis (saxophone ténor), Danny Grissett (piano), Anne Mette Iversen (contrebasse), Otis Brown III (batterie et cymbales).
Brooklyn Jazz Underground     

 « Racing A Butterfly »
« Racing A Butterfly »

18h55 - Les Haricots Rouges  « Meilleurs espoirs masculins »
The Godfather Theme Song (Nino Rota)
Christophe Deret (trombone), Jacques Montebrun (clarinette), Norbert "Roro" Congrega (banjo), Pierre Jean (piano), Alain Huguet (contrebasse), Michel Senamaud (batterie),
Frémeaux 8575

« Meilleurs espoirs masculins »
« Meilleurs espoirs masculins »
L'équipe de l'émission :