Open jazz
Magazine
Jeudi 8 avril 2021
54 min

Jazzrausch Bigband, arts-science-technologie en version dance floor

Premier big band résident d'un club techno de renommée internationale, le Jazzrausch Bigband revient mettre le feu au dancefloor avec "téchne", son nouvel album kaléidoscopique en forme d’ode à la philosophie. Sortie le 9 avril chez ACT.

Jazzrausch Bigband, arts-science-technologie en version dance floor
Jazzrausch Bigband, © Steffi Rettinger

Au sommaire aujourd'hui

  • Jazzrausch Bigband à la Une

Sûrs d’eux, authentiques et communicatifs, les membres du Jazzrausch Bigband ont créé un univers musical aussi proche du jazz et de ses racines que de la musique électronique du futur.

"téchne"
"téchne"

”Jazzrausch Bigband rend le jazz de nouveau sexy” (Bayerischer Rundfunk).  Downbeat a non seulement salué le big band pour ses “lives électrisants” et “l’atmosphère festive” qui s’en dégage mais aussi pour ses innombrables expérimentations. La musique du Jazzrausch Bigband, qui mêle astucieusement la techno et le jazz, prouvée qu’elle pouvait aussi bien être écoutée assis dans une salle de concert qu’en nage sur un dancefloor.

Depuis 2015, le Jazzrausch Bigbang est en résidence au Harry Klein à Munich, un club renommé tant pour sa programmation house et techno que pour ses performances visuelles hors du commun ; la coopération entre un club de techno et un groupe de jazz est unique en son genre dans le monde. A l’occasion de cette résidence dans le club, le big band a élaboré un tout nouveau genre, que l’on pourrait qualifier de “techno jazz”. La musique du big bang a également séduit de l’autre côté de l’Atlantique : Jazzrausch Bigband a donné un concert au Lincoln Center de New York et Downbeat a souligné les remarquables qualités du groupe : “Un live électrisant dans une atmosphère de fête, ponctué d’innombrables expérimentations. Le mélange de jazz et de techno peut sembler à première vue surprenant mais s’avère parfaitement cohérent”.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Sur ses précédents albums “Dancing Wittgenstein” et “Beethoven’s Breakdown”, le Jazzrausch Bigband a démontré comment un langage musical pouvait s’enrichir au contact de thèmes et d’éléments issus d’un contexte culturel plus large. La créativité débordante du groupe a donné le jour à “téchne”. Ce terme, issu du grec ancien “τέχνη”, est aujourd’hui un terme significatif dans la philosophie européenne et sa compréhension des arts, de la science et de la technologie. L’élément déterminant pour le big band est le fait que le concept originel englobe à la fois ’“élaboration” et “réalisation” dans les trois domaines.

Le concept de la “téchne” parlait également beaucoup au compositeur Leonhard Kuhn car il le poussait à explorer non seulement la relation entre l’art et la technologie mais surtout  parce qu'il lui a donné envie d’aller plus loin et de se poser des questions plus profondes sur la science et la philosophie, plus particulièrement l’existentialisme. Le titre What it is s'interroge ainsi sur l’accentuation des inégalités d’accès à la santé à l’aune de l’actuelle pandémie de Coronavirus. Reprenant les mots de Sartre, Leonard Kuhn montre qu’il existe une alternative à l’attitude qui consiste à baisser les bras en se disant “c’est comme ça”… Dans Der Literat, des harmonies stravinskiennes s’entremêlent à des rythmes et mélodies complexes, que Kuhn a agrémentées des mots du poète dada Hugo Ball, le tout baigné d’une atmosphère techno. Dans Al 101, l’intelligence artificielle (AI) est combinée à la musique via son utilisation comme matériau de composition : “La pièce pose la question de savoir si l’intelligence artificielle s’approprie progressivement des caractéristiques humaines ou si c’est l’incerse. Ne nous comportons-nous pas déjà trop comme des machines dans une prison panoptique que nous nous imposons à nous-mêmes ?” Cette plongée dans le brillant esprit de Leonard Kuhn éclaire et enrichit le propos musical.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

En plus des titres évoqués ci-dessus, Leonard Kuhn, qui est le principal compositeur et arrangeur du groupe, a pour ce nouvel album “téchne” co-composé des morceaux avec des musiciens proches du groupe. C’est une première pour le Jazzrausch Bigband “Nos morceaux sont pour la plupart habituellement composés d’une traite et ils s'inscrivent dans un ensemble cohérent” explique Roman Sladek. “Avec “téchne”, en revanche, nous avions envie de produire un album plus kaléidoscopique et protéiforme”. Theresa Zarembaest une brillante compositrice de musiques de films etAndreas Unterreinerest un génial trompettiste et compositeur. Nous avions déjà élaboré des programmes de concerts avec eux deux et leurs compositions correspondent parfaitement à l’univers de “tchéne””.

Autre nouveauté de “tchéne”, les nombreux artistes qui ont étés conviés à rejoindre le Jazzrausch Bigband parmi lesquels le célèbre tromboniste Nils Landgren - qui figurait déjà sur l’album “Beethoven’s Breakdown”. On distingue aussi la voix fascinante de Nesrine dans le tout premier titre de l’album Mosaïque Bleu. La chanteuse et comédienne Jelena Kuljić, membre de la troupe du Kammerspiele de Munich et du groupe d’indie jazz KUU!, a également beaucoup contribué à l’album. Son interprétation des textes est extrêmement puissante. Viktoria Tolstoy, Wolfgang Haffner, David Helbock, Kalle Kalima et Jakob Manz viennent compléter cette liste d’artistes invités. La prise de son a été réalisée par Josy Friebel au Harry Klein club : “C’est là que nous nous sentons chez nous. Cet endroit nous met dans de bien meilleures dispositions que si nous l’avions enregistré entre les quatres murs d’un studio”.

”Bon sang quel groupe” a commenté Fono Forum après avoir entendu le Jazzrausch Bigband.  Il dirait sans doute la même chose après avoir entendu “téchne” et cela devrait inciter un très large public à aller écouter le groupe en concert. 

(extrait du communiqué de presse, traduction M. Portier-Kaltenbach / A. Dutilh)

Jazzrausch Bigband :

Bettina Maier, Daniel Klingl (saxophones alto & soprano)
Raphael Huber, Frederik Mademann, Moritz Stahl (saxophones alto)
Florian Leuschner  (saxophone baryton, saxophone basse, clarinette basse, clarinette contrebasse)
Angela Avetisyan, Julius Braun, Julian Hesse, Michael Salvermoser (Trompettes)
Thorben Schütt, Roman Sladek (Trombones)
Jutta Keeß (électroniques)
Leonhard Kuhn (Tuba)
Marco Dufner (batterie)
Samuel Wootton (Percussion)
Georg Stirnweiß (Basse & synthétiseur)
Heinrich Wulff (guitare)
Thomas Kölbl, Kevin Welch (claviers)
Patricia Römer, Alma Naidu (voix)

Invités : 

Jelena Kuljić (voix), Nesrine (voix), Viktoria Tolstoy (voix), Wolfgang Haffner (batterie), David Helbock (piano), Kalle Kalima (guitare), Nils Landgren (trombone), Jakob Manz (saxophone)

La programmation musicale :
  • 18h07
    Mosaique bleu - NESRINE
    Jazzrausch Bigband

    Mosaique bleu

    Leonard Kuhn, Patricia Romer : compositeur, Nesrine (chant), Nils Landgren (trombone), Angela Avetisyan (trompette), Michael Salvermoser (trompette), Julian Hesse (trompette), Julius Braun (trompette), Thorben Schutt (trombone), Roman Sladek (trombone, direction), Bettina Maier (saxophone alto, saxophone soprano), Daniel Klingl (saxophone alto, saxophone soprano), Raphael Huber (saxophone ténor), Frederik Mademann (saxophone ténor), Moritz Stahl (saxophone ténor), Florian Leuschner (saxophone baryton, saxophone basse, clarinette basse, clarinette contrebasse), Jutta Kess (tuba), Leonard Kuhn (électroniques), Heinrich Wulff (guitare), Thomas Kolbl (claviers), Kevin Welch (claviers), Georg Stirnweii (basse, synthétiseur), Marco Dufner (batterie), Samuel Wootton (percussions), Patricia Romer (choeurs), Alma Naidu (choeurs)
    Album Téchne Label Act (ACT99232) Année 2021
  • 18h12
    Shuffling steps
    Jazzrausch Bigband

    Shuffling Steps

    Leonard Kuhn. : compositeur, Angela Avetisyan (trompette), Julius Braun (trompette), Julian Hesse (trompette), Michael Salvermoser (trompette), Thorben Schutt (trombone), Roman Sladek (trombone, direction), Bettina Maier (saxophone alto, saxophone soprano), Daniel Klingl (saxophone alto, saxophone soprano), Raphael Huber (saxophone ténor), Frederik Mademann (saxophone ténor), Moritz Stahl (saxophone ténor), Florian Leuschner (saxophone baryton, saxophone basse, clarinette basse, clarinette contrebasse), Jutta Bohnert, Heinrich Wulff (guitare), Thomas Kolbl (claviers), Kevin Welch (claviers), Georg Stirnweii (basse, synthétiseur), Leonard Kuhn (électroniques), Marco Dufner (batterie), Samuel Wootton (percussions), Patricia Romer (choeurs), Alma Naidu (choeurs)
    Album Téchne Label Act (ACT99232) Année 2021
  • 18h18
    Tubbes - DEREK HUMBLE
    Kurt Edelhagen & His Orchestra

    Tubbes

    Jimmy Deuchar. : compositeur, Jimmy Deuchar (trompette), Milo Pavlovic (trompette), Fritz Weichbrodt (trompette), Dusko Goykovic (trompette), Helmut Hauk (trombone), Christians Kellens (trombone), Ken Wray (trombone), Manfred Gatjens (trombone), Kurt Aderhold (saxophone), Jean-Louis Chautemps (saxophone), Derek Humble (saxophone), Franz von Klenck (saxophone), Eddie Busnello (saxophone), Francis Coppieters (piano), Johnny Fischer (contrebasse), Stuff Combe (batterie)
    Album The Unreleased WDR Jazz Recordings 1957-1974 Label Jazzline Classics (D77091)
  • 18h22
    Virgo - WAYNE SHORTER
    Wayne Shorter

    Virgo

    Wayne Shorter. : compositeur, Lee Morgan (trompette), Wayne Shorter (saxophone ténor), McCoy Tyner (piano), Reginald Workman (contrebasse), Elvin Jones (batterie)
    Album Night dreamer Label Blue Note (7841732) Année 1987
  • 18h31
    Donna Lee - JACO PASTORIUS
    Jaco Pastorius

    Donna Lee

    Charlie Parker : compositeur, Jaco Pastorius (basse), Don Alias (conga)
    Album Jaco Pastorius Label Epic (EPC 81 453) Année 1976
  • 18h35
    Freedom nine dance - MACHA GHARIBIAN
    Macha Gharibian

    Freedom Nine Dance

    Macha Gharibian. : compositeur, Macha Gharibian (piano, voix), Chris Jennings (contrebasse), Dré Pallemaerts (batterie)
    Album Joy Ascension Label Meredith / Rue Bleue (BLC19014CD) Année 2019
  • 18h43
    Small head - FRANCOIS BOURASSA
    Francois Bourassa.compositeur

    Small Head

    François Bourassa (piano)
    Album L'impact du silence Label Effendi (FND162) Année 2021
  • 18h49
    Keep your mind free - DAMON LOCKS
    Damon Locks

    Keep your mind free

    Phillip Armstrong, Monique Golding, Tramaine Parker, Richie Parks, Damon Locks : auteur
    Album Now Label International Anthem Année 2021
  • 18h54
    Green sun return - DAVID HELBOCK
    Jazzrausch Bigband

    Green Sun Return

    Theresa Zaremba : compositeur, Roman Sladek : chef d'orchestre, Jazzrausch Bigband, David Helbock (piano, claviers, synthétiseurs, jouets), Jakob Manz (saxophone alto), Angela Avetisyan (trompette), Julius Braun (trompette), Julian Hesse (trompette), Michael Salvermoser (trompette), Thorben Schutt (trombone), Roman Saldek (trombone, direction), Bettina Maier (saxophone alto, saxophone soprano), Daniel Klingl (saxophone alto, saxophone soprano), Raphael Huber (saxophone ténor), Frederik Mademann (saxophone ténor), Moritz Stahl (saxophone ténor), Florian Leuschner (saxophone baryton, saxophone basse, clarinette basse, clarinette contrebasse), Jutta Kess (tuba), Heinrich Wulff (guitare), Thomas Kolbl (claviers), Kevin Welch (claviers), Marco Dufner (batterie), Samuel Wootton (percussions), Leonard Kuhn (électroniques), Patricia Romer (choeurs), Alma Naidu (choeurs)
    Album Téchne Label Act (ACT99232) Année 2021
L'équipe de l'émission :