Open jazz
Magazine
Lundi 14 octobre 2019
54 min

Jazzmeia Horn, amoureuse et libérée

Le deuxième album de la chanteuse Jazzmeia Horn “Love and Liberation” qui paraît chez Concord/Bertus, est une déclaration audacieuse de maturité musicale, d’identité culturelle et d’épanouissement personnel.

Jazzmeia Horn, amoureuse et libérée
Jazzmeia Horn, © Emmanuel Afolabi

Au sommaire aujourd'hui

  • Jazzmeia Horn à la  Une
    10 CD à gagner en répondant correctement à la question posée par Alex Dutilh. Cliquez sur "contactez-nous" et laissez vos nom, prénom et adresse postale COMPLETE. 1 CD pour les 10 premières bonnes réponses. Bonne chance !

"Love and Liberation est un concept et un mantra que j'utilise constamment dans ma vie quotidienne. Pour moi, les deux vont de pair et ils décrivent tous les deux où j'en suis dans ma vie et ma carrière en ce moment. Un acte d'amour est un acte de libération, et choisir de se libérer - soi-même ou autrui - est un acte d'amour." Jazzmeia Horn

  • 3 invitations pour 2 à gagner pour le concert de Franck Tortiller "Shut Up'n Sing Yer Zappa" mardi 15 octobre à 20h au théâtre de la Renaissance à Oullins (69) dans le cadre de Rhino Jazz
Love and Liberation
Love and Liberation

Au cours des deux années qui se sont écoulées depuis que Jazzmeia Horn a publié son premier album, “A Social Call”, nominé aux Grammy Awards, elle s'est attaché à peaufiner ses talents vocaux, à écrire des chansons qui ont à la fois une résonance personnelle et un message social, et à perfectionner une approche sans peur de l'improvisation et du jeu collectif. La convergence de ce dynamisme et de ce souci de perfectionnement donne lieu à ce qui sera certainement salué comme l'un des enregistrements les plus courageux de 2019 : “Love and Liberation”. Des chansons d'une musicalité audacieuse, d'une puissance émotionnelle avec des messages percutants. 

“Love and Liberation”, marque un formidable bond en avant pour Jazzmeia Horn en tant que chanteuse, leader et compositrice, résultat d'une tournée quasi ininterrompue qui a suivi la sortie de son premier album. "J'ai évolué, dit-elle. C'est comme si je comprenais la musique d'une autre façon."

"Après la sortie de A Social Call en mai 2017, j'ai pris la route et je suis toujours en tournée. Je suis vraiment épuisée mais reconnaissante parce que j'ai eu l'occasion de voyager, de m'entraîner et d'improviser soir après soir dans des salles pleines avec certains des meilleurs musiciens qui jouent aujourd'hui. On expérimentait, en utilisant un trompettiste sur une chanson et un saxophoniste la fois suivante, ou parfois juste dans des duos voix-batterie au début d'une chanson, en essayant différentes combinaisons et idées en se mettant des défis. Cela valait plus que tout l'or du monde et m’a permis comprendre comment utiliser mes instruments : ma voix, mon corps, le groupe que j'ai engagé."

Jazzmeia Horn possède une vaste expérience avec tous les musiciens qui se retrouvent ici : les pianistes Victor Gould (son accompagnateur régulier) et l'invité spécial Sullivan Fortner, la saxophoniste ténor Stacey Dillard et le trompettiste Josh Evans, le bassiste Ben Williams et le batteur et chanteur Jamison Ross. Chris Dunn, qui a produit le premier disque de Horn, est également producteur sur cet album.

Huit des douze nouveaux morceaux sont des titres originaux, un point de fierté et d'importance pour Jazzmeia Horn, 28 ans : "Toutes ces chansons parlent de moi et de mes expériences, mais aussi du mon parcours de jeune fille. Le message qu'ils partagent tous, c'est qu'il suffit d'apprendre à propos des gens, des relations, des affaires, de l'amour, etc. Ils ne racontent pas seulement l'histoire d'une personne, ils racontent l'histoire de beaucoup de gens."

Les chansons de “Love and Liberation” comprennent une variété impressionnante de styles, d'approches et de sentiments - certains avec un groupe complet, d'autres avec une seule voix et un seul instrument, même un duo a capella - chacun avec un message précis à transmettre. Il y a des chansons qui résonnent avec un sens puissant de l'identité afro-américaine, et d'autres qui parlent avec intention de sa stature en tant que jeune femme forte et indépendante. D'autres encore s'occupent de questions d'amour et d'attirance avec tendresse et humour. 

"Certaines de ces chansons sont très mignonnes et amusantes, admet Jazzmeia Horn. Mais beaucoup d'entre elles sont des méditations et ont une signification profonde que les gens peuvent écouter, pour les aider à libérer leur esprit. Des gens de toutes les croyances et de toutes les races, et même de toutes les générations, parce qu'il y a beaucoup de tradition dans cette musique. Mon parrain m'a fait le meilleur compliment quand j'ai joué l'album pour lui. Il a dit : "Je suis vraiment fier de toi parce que cette musique ressemble à ce qu'Ella [Fitzgerald] ou Billie [Holiday] ou Abbey [Lincoln] ou Nina [Simone] auraient pu devenir." Ashley Kahn
(extrait du communiqué de presse en anglais - traduction E. Lacaze / A. Dutilh))

L'équipe de l'émission :