Open jazz
Magazine
Mercredi 22 mai 2019
54 min

Jazz d'Europe (3/5) : l'Allemagne

Une semaine en goguette dans cinq pays européens. Pour ausculter la créativité du jazz d’aujourd’hui chez nos voisins.

Jazz d'Europe (3/5) : l'Allemagne
Juta Hipp, Anna Lena Schnabel, Zentralquartett, Nils Wogram, Joachim Kühn, © Getty / Ullstein Bild / Sylvain Gripoix / discog / Pacific Press / ullstein Bild

1918, les premiers orchestres de jazz débarquent en Europe. 1934, avec Stéphane Grappelli et Louis Vola, Django Reinhardt fonde le Quintette du Hot Club de France. Something Else… La formule d’Ornette Coleman, pour annoncer plus tard un tournant majeur dans l’histoire du jazz, pourrait s’appliquer à cet acte de naissance d’un jazz européen émancipé du modèle américain. Et si les jazzmen américains ont continué à fréquenter les scènes européennes, certains s’y installant même définitivement, notamment en Scandinavie et en France, en suscitant une émulation autour d’eux, l’autre grand tournant sera celui des années free, au milieu des sixties, qui suivirent les expérimentations de la West Coast. Le contexte libertaire acheva de légitimer d’autres façons de penser le jazz à commencer par son répertoire ou son instrumentation. 

Aujourd’hui, un demi-siècle plus loin, l’apport des communautés immigrées a bouleversé le paysage du jazz à Londres. Nous nous en faisons régulièrement l’écho. Durant les années 70, la scène néerlandaise a été aussi bouillonnante que la scène britannique. Des labels comme ECM, se sont fait la vitrine d’une indépendance de pensée venue des pays nordiques… En dehors de la France,  on a assisté aussi à l’émergence d’une génération en Italie, en Belgique, en Pologne, en Autriche, au Danemark. Et avant que Berlin ou Cologne deviennent des carrefours de créativité, les Balkans ont joué un rôle déterminant sur les couleurs festives d’un jazz européen joyeusement décomplexé.

Parmi les scènes européennes les plus passionnantes de 2019, en voici cinq moins souvent mises en évidence que les scènes française (c’est notre quotidien) ou britannique (bien présente dans les programmations hexagonales). 

  • lundi 20 mai : la Norvège, pays hôte de Jazzahead cette année, pour mesurer l’héritage de Jan Garbarek, l’un des pionniers d’une voix différente
  • mardi 21 mai : l’Espagne, pour l’émergence d’une toute nouvelle génération, décomplexée par la démarche d’un Pedro Ituralde il y a 50 ans

mercredi 22 mai : l’Allemagne (avec une play-list conçu par notre confrère Stefan Gerdes, de la NDR à Hambourg

  • jeudi 23 mai : la Finlande, où les Sound and Fury d’un Edward Vesala n’en finissent pas de rebondir sur des labels particulièrement audacieux
  • vendredi 24 mai : la Belgique qui présentait il y a quelques semaines à Gand, aux Belgian Jazz Days, une vitrine pleine de fraîcheur

La problématique ne s’arrête pas cette semaine, évidemment : on retrouvera un saxophoniste danois en Une d’Open Jazz le 3 juin (Jan Harbeck) ; une série de jazzmen italiens le 10 juin ; un pianiste norvégien, Ketil Bjornstad, le 17 juin ; un jazzman grec le 18 juin (Kyriakos Sfetsas) ; un trompettiste suédois, Tobias Wiklund, le 19 juin… Charlie Parker n’avait pas eu tort d’intituler Passport, l’une de ses plus belles compositions !

La programmation musicale :
  • 18h07
    Indian summer - JUTTA HIPP
    Jutta Hippcompositeur

    « Lost Tapes » Indian Summer (Victor Herbert)

    Jutta Hipp (piano), Harry Schell (basse), Karl Sanner (batterie)
    Album Lost Tapes Label Jazz Haus (#101723) Année 2013
  • 18h11
    « Now Jazz Ramwong »Es sungen drei Engel(Trad. Allemagne, 13ème siècle) - Albert Mangelsdorff(trombone)Heinz Sauer(saxophones)Günther Kronberg(saxophones)Gûnter Lenz(basse)Rolf Hübner(batterie)
    Albert Mangelsdorff Quintetcompositeur

    « Now Jazz Ramwong »Es sungen drei Engel(Trad. Allemagne, 13ème siècle)

    Album Now Jazz Ramwong Label Cbs
  • 18h19
    « Missing Link »Für Hector (Volker Kriegel ) - Volker Kriegel(guitares)John Taylor(Piano electrique)Eberhard Weber(basse)John Marshall(batterie)Peter Baumeister(batterie)Cees See(percussions)
    Volker Kriegelcompositeur

    « Missing Link »Für Hector (Volker Kriegel )

    Album Missing Link Label Mps
  • 18h27
    Dat du min leevsten büst - ZENTRALQUARTETT
    Zentralquartettcompositeur

    « 11 Songs – Aus Teutschen Landen » Dat du min Leevsten büst (Trad. Allemagne)

    Conrad Bauer (trombone), Ulrich Gumpert (piano), Ernst-Ludwig Petrowsky (saxophone, clarinette, flûte), Günter Sommer (batterie, percussions, guimbarde)
    Album 11 Songs : Aus Teutschen Landen Label Intakt (INTAKT CD 113) Année 2008
  • 18h32
    "On 52nd 1/4 Street"Jilt(Nils Wogam) - Nils Wogram(trombone)Hayden Chisholm(saxophone alto)Matt Penman(basse)Jochen Rückert(batterie)
    Nils Wogram's Root 70compositeur

    "On 52nd 1/4 Street"Jilt(Nils Wogam)

    Album On 52Nd 1/4 Street Label Intuition
  • 18h38
    Music - PABLO HELD
    Pablo Heldcompositeur

    « Music » Music (Pablo Held)

    Pablo Held (piano), Robert Landfermann (basse), Jonas Burgwinkel (batterie)
    Album Music Label Pirouet (PIT3045) Année 2010
  • 18h43
    Metall - MICHAEL WOLLNY
    Michael Wollny's [em]compositeur

    « Wasted & Wanted » Metall (Eva Kruse)

    Michael Wollny (piano, Spinett), Eva Kruse (basse, Glockenspiel), Eric Schaefer (batterie, Kulintang, Melodica)
    Album Wasted & Wanted Label Act (ACT 9515-2) Année 2012
  • 18h47
    "Books, Bottles et Bamboo"Plop (Anna Lena Schnabel) - Anna Lena Schnabel(saxophone)Florian Weber(piano,melodica)Thomas Morgan(basse)Dan Weiss(batterie)
    Anna Lena Schnabel Quartetcompositeur

    "Books, Bottles et Bamboo"Plop (Anna Lena Schnabel)

    Album Books, Bottles & Bamboo Label Enja
  • 18h54
    "Love Stories"What Is This Thing Called Love (Cole Porter) - Rolf Kühn(clarinette)Joachim Kühn(piano)
    Joachim Kühn & Rolf Kühncompositeur

    "Love Stories"What Is This Thing Called Love (Cole Porter)

    Album Love Stories Label In Out
L'équipe de l'émission :