Open jazz
Magazine
Jeudi 19 septembre 2013
55 min

Instant Composers Pool (ICP) : 45 ans d'histoire chez les hollandais volants (4/5)

Han Bennink, Misha Mengelberg, Willem Breuker… Leur association en 1967 a jeté les bases de l'indépendance esthétique du jazz européen.

Instant Composers Pool (ICP) a été créé aux Pays Bas, fin 1967, par trois musiciens pour le moins iconoclastes : le saxophoniste Willem Breuker (il avait 23 ans), le batteur Han Bennink (25) et le pianiste Misha Mengelberg (32). À la fois label de disque et collectif de musiciens, ICP, né en réaction à une profonde frustration, fut décrit par Mengelberg comme "une organisation micropolitique, en marge de la culture officielle ". Il faut se rappeler qu'à la fin des années soixante le circuit commercial des clubs et maisons de disques rejetait avec dédain les pionniers de la scène improvisée néerlandaise. Ceux-ci ne pouvaient donc compter que sur leurs propres forces.

Début 1968, assumé de l'enregistrement au design, le succès de leur première production, le "New Acoustic Swing Duo" de Breuker et Bennink (ICP 001) renforça leur conviction sur la viabilité de leur philosophie do-it-yourself. En variant le choix des musiciens, ICP proposa dans la foulée une multitude de concerts, de tournées, de propositions théâtre musical et des enregistrements. Sans concertation, ils se retrouvaient sur la même longueur d'ondes que d'autres musiciens européens comme les britanniques d'Incus ou les allemands de FMP. Les liens se tissèrent naturellement avec le saxophoniste allemand Peter Brötzmann et le guitariste anglais Derek Bailey, qui participèrent aux initiatives d'ICP.

En raison de désaccords avec Mengelberg sur la ligne artistique et la stratégie commerciale, Breuker décida de quitter l'organisation en décembre 1973 pour former son propre Kollektief et le label BVHaast. ICP se recentra sur le binôme Bennink - Mengelberg : ils formaient déjà un duo en 1960 et avec des caractères opposés trouvaient dans cette dissemblance une source d'émulation créative.

Au départ, Mengelberg avait déclaré que "ICP est ouvert à quiconque a un bon projet". À ses yeux, ce pouvait aussi bien être "des comiques, des chercheurs conviviaux, des magiciens, des amateurs de poil à gratter et des distributeurs de friandises "… Peu à peu, les critères se resserrèrent sur des projets musicaux précisément définis. Et avec une série de travaux sur les héros de jeunesse de Mengelberg, Duke Ellington, Herbie Nichols ou Thelonious Monk, la reconnaissance internationale de l'orchestre ne cessa de s'amplifier jusqu'à la fin des années quatre-vingt. De nouveau talents ont alors rejoint l'équipe, comme le tromboniste Wolter Wierbos, les saxophonistes et clarinettistes Michael Moore et Ab Baars, le contrebassiste Ernst Glerum (qui forme une formidable paire rythmique avec Bennink depuis 1986), renforçant la précision et la finesse d'un collectif qui a ensuite très peu changé jusqu'à aujourd'hui.

En tant que label, ICP poursuit son activité et l'année 2009 fut marquée par la publication de la cinquantième référence : une série de vinyles reprenant des enregistrements de concerts avec une pochette dessinée par Han Bennink, avec la mpeme vigueur que 45 ans plus tôt !

Photo - Box Set d'ICP
Photo - Box Set d'ICP

**- 52 CD et 2 DVD (comprenant un bonus inédit)

  • Photobook par Pieter Boersma
  • Poster du croquis et plan de montage de la "chaise-chameau" de Hans Bennink
  • Chaque boîte a un numéro unique
  • Chaque boîte est peinte à la main par Han Bennink lui-même**
Bandeau "programmation" CD
Bandeau "programmation" CD

ICP Orchestra
« Live Soncino » Brozziman
Misha Mengelberg
ICP 022

Visuel CD - coffret ICP
Visuel CD - coffret ICP

ICP Orchestra
« Japan Japon » Habanera
Misha Mengelberg
ICP 024

Visuel CD - coffret ICP
Visuel CD - coffret ICP

ICP Orchestra
« Extension Red, White & Blue » Step Tempest
Herbie Nichols
ICP 025

Visuel CD - coffret ICP
Visuel CD - coffret ICP

Dave Brubeck
« NDR 60 Years Jazz Edition » Someday My Prince Will Come
Churchill, Morey
Moosicus 1302-2

Visuel CD - Dan Brubeck
Visuel CD - Dan Brubeck

L’OrphiCube
« L’OrphiCube » La Martipontine
Alban Darche
Pépin & plume 001

Visuel CD - l'Orphicube - l'Orphicube
Visuel CD - l'Orphicube - l'Orphicube

Victor Michaud
« Wunderbar Orchestra » Time Remembered
Bill Evans
Bruit Chic 002

Visuel CD - Wunderbar Orchestra - Victor Michaud
Visuel CD - Wunderbar Orchestra - Victor Michaud

Billie Holiday
« The Complete Masters » He’s Funny That Wat
Moret, Whiting
Universal 533614-4

Visuel CD - The Complete Masters - Billie Holiday
Visuel CD - The Complete Masters - Billie Holiday

Hush Point
« Hush Point » Bar Talk
Jeremy Udden
Sunnyside 1358

Visuel CD - Hush Point - Hush Point
Visuel CD - Hush Point - Hush Point

Claude Bolling
« Plays Ray Charles » Hit The Road Jack
P. Mayfield, G. Aber
Frémeaux 596

Visuel CD - Claude Bolling plays Ray Charles
Visuel CD - Claude Bolling plays Ray Charles

Ailleurs sur le web

Sur le même thème

La programmation musicale :

    Sonate pour piano n°30, I Vivace ma non troppo

    ALBUM : Igor Levit / Beethoven / The late piano sonatasLABEL : sony
    Sonate pour piano n°30, I Vivace ma non troppo
L'équipe de l'émission :
Mots clés :