Open jazz
Magazine
Mercredi 2 septembre 2015
58 min

Hugh Coltman, dans la lumière de Nat King Cole

Parution de « Shadows - Songs of Nat King Cole » de Hugh Coltman chez Sony/Okeh.

Au sommaire aujourd'hui

► Hugh Coltman

à la Une
Jazz au Trésor : Bill Evans - The Canadian Concert
Jazz Agenda : semaine du 31 août au 06 septembre 2015
Jazz Culture : Low Down - Amy-Joe Albany
Jazz Trotter : Joe Manis - The Golden Mean
TOUS LES TITRES DIFFUSES SONT EN BAS DE PAGE A LA RUBRIQUE "PROGRAMMATION MUSICALE"« Shadows - Songs of Nat King Cole » est un projet que Hugh Coltman mûrit depuis plusieurs années.

Son parcours et le début de sa carrière l'amènent loin des sphères du jazz. Il mène depuis 20 ans un projet blues : The Hoax avec lequel il continue de tourner, et publie en parallèle deux albums solo résolument pop chez Mercury («Stories From The Safe House«", 2008 ; «Zero Killed«, 2012) qui font découvrir ce chanteur British, parisien d'adoption, à un public séduit par sa voix unique, puissante et rocailleuse, et sa musique pop / folk sensible et douce.

C'est une rencontre avec Eric Legnini lors de l'émission « One Shot Not » qui le fait basculer dans cet univers jazz. Eric l'invite rapidement à remplacer Krystle Warren sur la tournée de son projet « The Vox » en 2012. Un remplacement qui fera rapidement place à une collaboration, puisque Hugh suit le groupe d'Eric en tournée pendant deux ans et enregistre un album «Sing Twice !» en leur compagnie. Une période clé dans l’élaboration de ce projet autour de Nat King Cole : Hugh Coltman trouve rapidement le moyen d'exprimer tout son talent dans ce style de musique qui connaît pourtant nombre de références et de légendes. Une forme d'émancipation par la scène en quelque sorte, qui fait germer l'idée d'un projet autour d'un répertoire jazz. D'autant qu'autour de lui, il semble régner un parfum d’évidence, et tout le monde ne cesse de lui poser la même question : « il est pour quand ton projet jazz rien qu’à toi ? ».

Nat King Cole s'impose alors rapidement à Hugh Coltman : en plein lecture de sa biographie au moment de la préparation de l'album et du choix des titres qu'il souhaite reprendre, il s'interroge sur le quotidien d’un musicien noir américain au tournant des années 40, à une époque où sévissait la ségrégation et où les artistes noirs devaient entrer dans les salles de concert par la porte de service. Un quotidien qui semble être aux antipodes de ce que nous a légué ce chanteur unique, premier afro-américain à animer une émission à la télé, au sourire gravé dans le marbre, qui a vendu des millions de singles et inscrit son nom dans le Hall of Fame de cette musique centenaire.

Pourtant en 1956, Cole lui-même échappe de peu à un kidnapping dans l’état d’Alabama et malgré son succès, il n’est clairement pas le bienvenu à Beverly Hills où il reçoit des menaces du Ku Klux Klan peu de temps après s’y être installé avec sa famille. « Je ne comprends pas… déclarait Cole. Je n’ai participé à aucune manifestation. Et je ne fais partie d’aucune organisation de lutte contre la ségrégation. Pourquoi s’attaquent-ils à moi ? ». La chanson Small Towns are Smile Towns, parue quelques temps après son agression, prend alors un sens différent ou l'Amérique idyllique et ses bourgades accueillantes de l'après-guerre ne sauraient cacher la part d'ombre d'une société raciste. Dans ses recherches, Hugh réalise qu'une certaine partie du répertoire de Cole peut se lire sous un angle différent : Smile, titre phare du répertoire de Cole, ne toucherait-il pas plus au désespoir et à la résignation qu'à l'espérance ? Et que dire des premières paroles de Pretend qui sonnent comme un aveux : « Pretend you're happy when you're blue / It isn't very hard to do » .

L’intention de Hugh était donc de révéler ces "Ombres", rarement, voire jamais perceptibles dans les choix artistiques de Cole. La sélection des titres de «Shadows», la production et les performances vocales de Hugh, enracinées dans sa passion pour le blues, offrent à l’ensemble une nuance de tension, parfois même de malaise.

Arrive alors l'enregistrement de l'album. Il fait bien évidemment appel à Eric Legnini pour la réalisation artistique après un travail commun autour des arrangements. Treize titres qu'il a souhaité enregistrer dans des conditions live pour retrouver ce grain et cette ambiance des enregistrements de l'époque.

Où écouter Hugh Coltman

Hugh Coltman est l'invité de Thierry Jousse et Laurent Valero samedi 05 septembre à 17h sur France Musique dans Easy Tempo

  • samedi 05 septembre à 16h30 à la salle des concerts de la Philharmonie 2 dans le cadre de Jazz à la Villette à Paris
    Hugh Coltman - chant
    Thomas Naim - guitare
    Gaël Rakotondrabe - piano
    Laurent Vernerey - contrebasse
    Raphaël Chassin - batterie
  • mercredi 07 octobre à 20h30 au Lieu Unique à Nantes
    Hugh Coltman (voix)
    Gaël Rakotondrabe (piano)
    Laurent Vernerey (contrebasse)
    Raphaël Chassin (batterie)
    Misja Fitzgerald Michel (guitare)
  • jeudi 08 octobre à 20h30 à l'Opsis à Roche-la-Molière (42) dans le cadre du Rhino Jazz(s)
    Hugh Coltman (voix)
    Thomas Naim (guitare)
    Paul Lay (piano / claviers)
    Christophe Mink (basse)
    Raphael Chassain (batterie)

La suite de sa tournée en cliquant sur le lien

bandeau Chasse au Trésor
bandeau Chasse au Trésor

Attention, avis aux amateurs, nouveauté de la saison, vous êtes invités à participer activement à notre rubrique Jazz au Trésor :
Si vous avez un album de chevet, un disque fétiche, une madeleine, une rareté, que vous n’arrivez plus à retrouver, il est fort probable que nous en ayons un exemplaire à la Discothèque de Radio France.
Dans ce cas, envoyez nous un mot, par l’onglet « contactez-nous » de la page Open Jazz en mettant en objet « Jazz au Trésor » et en nous faisant part de l’objet de votre recherche et de ce qu'il évoque pour vous. Nous organiserons ensuite périodiquement une visite de groupe des archives de la Discothèque (là où nous filmons de temps en temps des "Radio-Vinyles") pour celles et ceux dont nous avons retrouvé les albums, et qui peuvent se rendre à Paris. Vos témoignages constitueront une séquence de l’émission. À vous de lancer les avis de recherche, nos fins limiers rongent leurs freins.…

Sur le même thème

La programmation musicale :

    Close To You

    John HollenbeckALBUM : « Songs We Like A Lot »LABEL : Sunnyside
    Close To You

    Calypso Blues

    Nat King ColeALBUM : « Cool Cole »LABEL : Proper Properbox
    Calypso Blues

    Are You Disenchanted

    Hugh ColtmanALBUM : « Shadows »LABEL : Okeh
    Are You Disenchanted

    I Can’t Be Bothered

    Hugh ColtmanALBUM : « Shadows »LABEL : Okeh
    I Can’t Be Bothered

    Smile

    Hugh ColtmanALBUM : « Shadows »LABEL : Okeh
    Smile

    A Sleepin’ Bee

    Bill EvansALBUM : « The Canadian Concert »LABEL : Can-Am
    A Sleepin’ Bee

    Les croquants

    Rodolphe RaffalliALBUM : « À George Brassens »LABEL : La Lichère
    Les croquants

    I’m Old Fashioned

    Joe AlbanyALBUM : « An Evening With, Vol 2 »LABEL : SteepleChase
    I’m Old Fashioned

    I’m An Errand Boy For Rhythm

    Nat King ColeALBUM : « Cool Cole »LABEL : Proper Properbox
    I’m An Errand Boy For Rhythm

    Dearly Beloved

    Joe AlbanyALBUM : « An Evening With, Vol 2 »LABEL : SteepleChase
    Dearly Beloved

    Just Call Me

    Toni GreenALBUM : « Milk & Green »LABEL : Nueva Onda
    Just Call Me

    Long Ago and Far Away

    Joe AlbanyALBUM : « An Evening With, Vol 2 »LABEL : SteepleChase
    Long Ago and Far Away

    Why Was I Born

    Joe AlbanyALBUM : « An Evening With, Vol 2 »LABEL : SteepleChase
    Why Was I Born

    Three Four For Three

    Joe ManisALBUM : « The Golden Mean »LABEL : SteepleChase
    Three Four For Three
L'équipe de l'émission :