Open jazz
Magazine
Mercredi 22 janvier 2014
55 min

Gato Loco enchante le Requiem de Verdi

Parution de « The Enchanted Messa » par Gato Loco de Stefan Zeniuk chez Winter & Winter/Abeille Musique.

Au sommaire aujourd'hui

Gato Loco à la Une
Jazz Agenda : 3 invitations pour 2 personne à gagner pour le concert de DPZ vendredi 24 janvier à 20h30 au théâtre du Briançonnais dans le cadre de l'Altitude Jazz Festival à Briançon. Cliquez sur "contactez-nous" et laissez-nous vos nom et prénom. 1 invitation pour 2 pour les 3 premiers mails. Bonne chance !
Jazz au Trésor : Red Mitchell - Simple Isn’t Easy
Jazz Culture : Koko la Clown
Jazz Trotter : Pierre de Surgères
Jazz Bonus : Giorgio Gaslini
► Tous les titres diffusés en bas de page, à la rubrique "programmation musicale"

Le groupe new-yorkais Gato Loco enflamme Giuseppe Verdi, avec une verve et une efficacité incroyable, pour un Requiem enchanté. Gato Loco célèbre le Dies Irae avec sa fière section de cuivres, ses brillants arrangements, ses rythmes caribbéens et renomme la pièce "Die, you sucka!". Des sonorités vibrantes, une bande son groove idéale pour honorer un cher disparu lors de funérailles à la Nouvelle Orléans ou la Havane. Une "Messe Enchantée" qui dégénère en fête, ou les gens dansent au son des cuivres, un amusement pur.

Le leader Stefan Zeniuk nous surprend une fois de plus avec cette version ingénieuse du "Requiem" de Verdi, à l'occasion du bicentenaire. Son ensemble avait fait l'ouverture du festival Banlieues Bleues en mars 2011 sur un répertoire plus éclectique et l'exubérance de la musique avait donné le ton du festival. Cette fois il a fait le choix son "thème et variations" est le prétexte à des arrangements bien dérangés. « The Enchanted Messa » est le second enregistrement de cet orchestre né en 2006 dans les rues new-yorkaises chez Winter & Winter.

L'équipe de l'émission :