Open jazz
Magazine
Mercredi 27 février 2019
54 min

Flash Pig, l'année du cochon

Le calendrier chinois est formel : 2019 sera l’année du cochon, reste à savoir si « Year of the Pig », qui paraît le 1er mars chez Nome / L’Autre Distribution, contribuera à ce que 2019 soit l’année de Flash Pig…

Flash Pig, l'année du cochon
Flash Pig, © Oliver Degabriele

Au sommaire aujourd'hui

  • Flash Pig à la Une

Avec « Year of the Pig », Flash Pig prend un tournant osé, à la fois serré et serein, et plonge dans un univers aux notes mystiques. Toujours aux rênes de ce quartet, le finaliste de la prestigieuse Thelonious Monk Competition, Maxime Sanchez.

  • 3 invitations pour 2 à gagner pour le concert de Maciej Obara vendredi 1er mars à 20h30 au Théâtre Denis à Hyères (83) dans le cadre de la Saison 2018-2019 de Jazz à Porquerolles. Cliquez sur "contactez-nous" et laissez vos nom et prénom. 1 invitations pour 2 pour les 3 premiers mails.
  • 3 invitations pour 2 à gagner pour le concert de Steeve Laffont Trio vendredi 1er mars à 22h15 au Parc des Expositions du Comminges à Saint-Gaudens (31) dans le cadre du Concert du Printemps de Jazz en Comminges. Cliquez sur "contactez-nous" et laissez vos nom et prénom. 1 invitations pour 2 pour les 3 premiers mails.
Year of the Pig
Year of the Pig

Pour les quatre membres du quartet Flash Pig, 2019 aura une signification toute particulière. C’est au cours de cette année qu’ils souffleront les bougies du dixième anniversaire de la création du groupe, avec en guise de cadeau leur troisième album, « Year of the Pig ».

Plus intimiste, plus libre que leurs deux précédents opus, le disque s’ouvre sur une longue suite où prendre le temps semble être le mot d’ordre. Comme un symbole, chaque partie de cette suite tire son nom d’un animal méconnu et rare, dont l’une des caractéristiques principales est la lenteur. Ainsi va Flash Pig : sortir des sentiers battus, explorer d’autres territoires mais toujours en prenant le temps de découvrir, de construire, et d’emmener l’auditeur avec eux… Si la lenteur domine cette suite, les trois derniers morceaux du disque laissent quant à eux apercevoir d’autres caractéristiques du quartet : la soif de liberté d’une part, mais aussi et avant tout le souci de la mélodie

« Year of the Pig » ne sera en tout cas pas le premier disque de l’histoire du jazz dont le nom s’inspire de cette astrologie chinoise. Si sa filiation symbolique au jazz contemporain du trio Fly et de son album « Year of the Snake » (ECM, 2012) est palpable, c’est toutefois avec un autre album que les liens de parenté semblent les plus évidents : « In the Year of the Dragon » (JMT, 1989) du trio composé de Geri Allen, Charlie Haden et Paul Motian. Trois musiciens que le groupe Flash Pig aura par ailleurs vu disparaître pendant ses dix premières années d’existence, et dont la musique au contraire ne cesse de réapparaître à travers son travail.

Maxime  et  Adrien  Sanchez,  respectivement  pianiste  et  saxophoniste,  décident de former  dès  2005  un  trio  avec  le  batteur  Gautier  Garrigue.  En  2008  les  jumeaux intègrent   la   classe   de   jazz   du   CNSM   de   Paris   et   y   font   la   connaissance   du contrebassiste Florent Nisse. Le trio devient alors quartet, et est baptisé Flash Pig. Le répertoire  du groupe,  articulé  majoritairement  autour  des  compositions  de  Maxime, permet  dès  lors  au  quartet  de  développer  un  jazz  ouvert,  décomplexé,  et  en permanente évolution.

Après les premiers concerts du groupe, Flash Pig se distingue dès 2009 en remportant le premier prix au concours international de jazz de Siofok (Hongrie), puis en 2010 en remportant  le  deuxième  prix  de  groupe  aux  trophées  du  Sunside.  En  2014,  après s’être  produit  régulièrement  en  concert  dans  toute  la  France,  Flash  Pig  sort  son premier  disque : « Remain  Still » (Plus  Loin  Music).  En  2015, Flash Pig est présenté par Radio France à l’Euroradio Jazz Competition, concours que le quartet remporte, ce qui lui permet entre autres de se produire au prestigieux North Sea Jazz Festival. 

Cette même année, le groupe entame une résidence mensuelle aux Disquaires,  club  de  jazz  parisien,  où  les  quatre  musiciens  ont  l’occasion  d’inviter quelques  grands  noms  du  jazz.  Ils  enregistrent  suite  à  cette  résidence  leur  deuxième disque « Flash Pig » (Nome, l’Autre Distribution), qui sort en juin 2016, sur lequel on retrouve en invités Pierre de Bethmann, Manu Codjia et Emile Parisien.

Après cette aventure,  le groupe se  recentre  sur ses  activités  en  quartet,  et  dans  la  foulée  de quelques  beaux  concerts  (dont  celui  sur  la  grande  scène  de  Jazz  in  Marciac  en  août 2018). Musicalement  le  quartet  partage  depuis  sa  création  une  envie  commune :  celle  de jouer une musique ouverte et sans compromis, où chacun peut trouver sa liberté. Pour autant les quatre musiciens ne renient pas la filiation à une certaine tradition du jazz, et revendiquent en particulier l’héritage de la scène free des années 70 (Keith Jarrett, Paul  Motian,  Charlie  Haden,  Ornette  Coleman,  Dewey  Redman...)  L’influence  de certains musiciens contemporains des scènes new-yorkaises et du nord de l’Europe se retrouvant elle aussi dans la musique du quartet.

Un concert enregistré le 25 février 2019 à la Gare à Paris (75) sera diffusé sur France Musique, dans Jazz Club d’Yvan Amar, le 16 mars à 19h.

Maxime Sanchez (piano)
Adrien Sanchez (saxophone)
Florent Nisse (contrebasse)
Gautier Garrigue (batterie)

Programmation musicale

Flash Pig « Year of the Pig »
Year of the Pig, Le Monstre de Gila (Maxime Sanchez)
Nome 016

« Year of the Pig »
« Year of the Pig »

Flash Pig « Year of the Pig »
Year of the Pig, Aï (Maxime Sanchez)
Nome 016

« Year of the Pig »
« Year of the Pig »

Henri Texier « Colonel Skopje »
Desaparecido (Henri Texier)
Label Bleu 6523

« Colonel Skopje »
« Colonel Skopje »

Hugo Corbin « Inner Roads »
The Runner (Hugo Corbin)
Coolabel 3760288800088

« Inner Roads »
« Inner Roads »

Ricly Lee Jones, Robert Mitchum  "Nice Girls Don't Stay  For Breakfast"
Cheek to Cheek (Irving Berlin)
Film "Nice Girls Don't Stay  For Breakfast"

Film "Nice Girls Don't Stay  For Breakfast"
Film "Nice Girls Don't Stay For Breakfast"

Dr John, Robert Mitchum "Nice Girls Don't Stay  For Breakfast"
Jersey Girl (Tom Waits)
Film "Nice Girls Don't Stay  For Breakfast"

Film "Nice Girls Don't Stay  For Breakfast"
Film "Nice Girls Don't Stay For Breakfast"

Kansas City Six « From Spirituals to Swing »
Way Down Yonder in New Orleans (Henry Creamer, Turner Layton)
Vanguard 169/71-2

« From Spirituals to Swing »
« From Spirituals to Swing »

Steeve Laffont « Night in Corsica »Caravan (Elligton, Tizol, Mills)Cristal 272

« Night in Corsica »
« Night in Corsica »

Maciej Obara « Unloved »
One For (Maciej Obara)
ECM 2573

« Unloved »
« Unloved »

Kevin Norwood « Reborn »Time Flies (Kevin Norwood)
Ajmi 25

« Reborn »
« Reborn »

Davell Crawford « Let Them Talk »
Gumbo Piano (Davell Crawford)
Rounder 2139

« Let Them Talk »
« Let Them Talk »
L'équipe de l'émission :