Open jazz
Magazine
Lundi 9 septembre 2019
54 min

Eric Legnini, Six Strings Under

Avec “Six Strings Under” qui paraît chez Anteprima / Bendo Music, le pianiste Eric Legnini, complice de Joe Lovano, Claude Nougaro, Stefano Di Battista, Aka Moon, des frères Belmondo ou encore d’Ibrahim Maalouf, décide de faire une déclaration d’amour à la guitare qui a bercé toute sa vie.

Eric Legnini, Six Strings Under
Eric Legnini, © Marc Obin

Au sommaire aujourd'hui

  • Eric Legnini à la Une

« C’est à la fois une continuité, car je nai pas changé ma manière d’écrire, très mélodique. Mais c’est aussi une rupture qui m’a apporté un vrai coup de fraîcheur et donc de nouvelles idées pour composer. » Eric Legnini

« Six Strings Under »
« Six Strings Under »

« Les pianistes et guitaristes ne font pas toujours bon ménage » s’amuse Eric Legnini. Il peut même y avoir de la compét’ dans l’air entre ces deux instruments-mondes, ces deux mini-orchestres à eux tous seuls, ces deux icônes populaires que tout le monde a tatées un jour ou l’autre. Pourtant, c’est loin d’être son cas précise le Belge : de son côté, les relations sont plutôt au beau fixe – même s’il confesse dans un grand rire n’être qu’un « piètre guitariste » qui ne sait jouer que « trois pauvres accords brésiliens ». Mais il faut dire que le natif  de Huy (près de Liège) a grandi avec un père fan de Django Reinhardt : « il y en avait toujours qui résonnait dans la maison » se souvient-il. Et puis, au fil de son parcours, Eric Legnini a croisé le fer avec quelques-uns des meilleurs spécimens du genre. Que ce soit avec le pilier du Plat Pays Philip Catherine ou la légende Toots Thielemans, harmoniciste bien sûr, mais également habile manieur de six-cordes.

En plus d’un clin d’œil à la fameuse série Six Feet Under dont il est fan, ce disque marque un retour aux formats acoustique et instrumental, deux aires qu’il avait délaissées pendant plusieurs années pour se concentrer sur des albums plus électriques et bardés d’invités vocaux : la trilogie “The Vox” – “Sing Twice” – “Waxx Up” avec Hugh Coltman, Mamani Keïta, Yael Naïm ou Krystle Warren.

Côté continuité, on retrouve sur “Six Strings Under” le contrebassiste de deux de ces aventures chantées, Thomas Bramerie, un ami de vingt ans avec lequel il jouait déjà en 2008 sur le fameux “Belmondo & Milton Nascimento”. Côté rupture, le voilà qui enregistre pour la première fois avec deux guitaristes qu’il affectionne tout particulièrement : Hugo Lippi, qu’il connaît depuis les légendaires Nuits Blanches du Petit Opportun au mitan des années 90. « Déjà à l’époque de “Big Boogaloo” (2006), je l’avais invité à des concerts avec Julien Lourau et Stéphane Belmondo. C’est un musicien fantastique, j’adore sa sensibilité et sa connaissance incroyable des standards. ».

Le second virtuose de la six-cordes, Eric Legnini l’a rencontré il y a une quinzaine d’années. Pièce maîtresse du jazz manouche, Rocky Gresset a – malgré lui – poussé le pianiste belge à modifier sa manière de travailler : « il ne lit pas la musique, il joue tout d’oreille, c’est presque mon opposé car moi, ma culture est très classique : solfège-conservatoire-écriture-arrangements. On a passé beaucoup de temps ensemble pour que je lui apprenne les morceaux. C’était un work in progress très enrichissant ! »

Car dans “Six Strings Under”, le lauréat de la Victoire du Jazz 2011 du « Meilleur album de l’année » veut célébrer la guitare sous toutes ses formes. Pas simplement, l’art des standards chers à Thomas Bramerie ou à Hugo Lippi (comme sur le classique des années 30, Stomping at the Savoy). Pas seulement l’esprit manouche qu’incarne Rocky Gresset. On y retrouve ainsi des guitares afrobeat à la Fela (Boda Boda), des guitares pop à la Radiohead (Daydreaming) ou des guitares bossa à la Jobim (La Mangueira) composition dédiée à son amie et complice brésilienne Marcia Maria disparue en 2018. Mieux : on trouve même une messe miniature dédiée aux guitares du rock anglais… mais sans guitare ! Sur la reprise du sommet de David Bowie Space Oddity, Eric Legnini la joue quasi solo : « c’était le challenge : je voulais une version lente et dépouillée. Mais je voulais aussi coller au plus près de la mélodie et de son interprétation originale. »

Et puis ce disque, c’est aussi et surtout une vraie madeleine de Proust pour le Belge fan du « sentiment d’espace » que procure le format piano-contrebasse-guitare. « L’interplay est très différent car d’ordinaire c’est souvent la batterie qui prend la main dans un groupe. » À ses débuts, les trois pianistes qu’il préférait, du moins les trois pianistes qu’il admirait le plus, ses véritables « maîtres à penser », sont précisément ceux qui ont magnifié cette formule canonique : Nat King Cole, Oscar Peterson et Ray Charles. Comme par hasard, deux chanteurs et un très grand escorteur de voix : comme quoi même quand il n’utilise pas la voix, Eric Legnini l’a toujours en point de mire.

Où écouter Eric Legnini : 

  • A Bois-Colombes (92) vendredi 20 septembre à 20h30 à la salle Jean Renoir
  • A Tourcoing (59) samedi 12 octobre à 20h au théâtre Raymond Devos dans le cadre du piano dans tous ses états du Tourcoing Jazz Festival
  • A Agadir (Maroc) dimanche 27 octobre dans le cadre du festival Ammoggar N Jazz
  • A Genève (Suisse) mardi 29 octobre à 19h à l’Alhambra pour la soirée de clôture de JazzContreBand
  • A Monaco jeudi 28 novembre à 20h30 à l’Opéra Garnier Monte-Carlo dans le cadre du Monte-Carlo Jazz Festival
La programmation musicale :
  • 18h07
    Boda boda - ERIC LEGNINI
    Eric Legnini

    Boda boda

    Eric Legnini : auteur
    Album Six Strings Under Label Anteprima Productiosn / Bendo Music Année 2019
  • 18h13
    Breakfast at dawn - ERIC LEGNINI
    Eric Legnini

    Breakfast at Dawn

    Eric Legnini. : compositeur, Eric Leggnini (piano), Hugo Lippi (guitare), Rocky Gresset (guitare), Thomas Bramerie (contrebasse)
    Album Six Strings Under Label Anteprima Productiosn / Bendo Music Année 2019
  • 18h18
    The jive - ERIC LEGNINI
    Eric Legnini

    The jive

    Thomas Bramerie, Hugo Lippi, Rocky Gresset, Eric Legnini : auteur
    Album Six Strings Under Label Anteprima Productiosn / Bendo Music Année 2019
  • 18h23
    He's a real gone guy - NELLIE LUTCHER
    Grant Green

    He's a Real Gone Guy

    Nellie Lutcher. : compositeur, Grant Green (guitare), Wynton Kelly (piano), Paul Chambers (contrebasse), Philly Joe Jones (batterie)
    Album First Session Label Blue Note (5275482) Année 2001
  • 18h29
    Manoir de mes rêves - DJANGO REINHARDT
    Hugo Lippi

    Manoir de mes rêves

    Django Reinhardt. : compositeur, Hugo Lipp (guitare), Fred Nardin (piano), Ben Wolfe (contrebasse), Donald Edwards (batterie)
    Album Comfort Zone Label Gaya (GAYA048) Année 2019
  • 18h37
    I saw stars - M. Sigler, A Goodhart, A. Hoffman
    Django Reinhardt, Stéphane Grappelli

    I Saw Stars

    Al Hoffman. : compositeur, Maurice Sigler. : compositeur, Al Goodhart. : compositeur, Django Reinhardt (guitare), Stéphane Grappelli (violon), Gianni Safred (piano), Carlo Pecori (contrebasse), Aurelio De Carolis (batterie)
    Album Rome 1949 Label Label Ouest (3040472) Année 2019
  • 18h43
    Sa majesté le jazz - CLAUDE NOUGARO
    Claude Nougaro

    Sa majesté le jazz

    Claude Nougaro. : compositeur, Claude Nougaro (voix), Maurice Vander (piano), Pierre Michelot (contrebasse), Bernard Lubat (batterie)
    Album Bleu Blanc Blues Label Barclay (824576-2) Année 1986
  • 18h49
    Contreversy - PRINCE
    The Volunteered Slaves

    Contreversy

    Jerome Barde, Arnold Moue, Emmanuel Duprey, Olivier Temime, Prince prince : auteur
    Album Breakfast In Babylon Label Plus Loin Année 2009
  • 18h51
    Sambe nao e brinquedo - Antonio Carlos Jobim, Luis Bonfa
    Virginie Daïdé

    Sambe nao e brinquedo

    Luis Bonfa. : compositeur, Antonio Carlos Jobim. : compositeur, Virginie Daïdé (saxophne ténor), Pierre-Olivier Govin (saxophone baryton), Léonida Fava (guitare), Luca Fattorini (contebasse), Donald Kontomanou (batterie)
    Album Dream Jobim Label Dsy (DSYTHTJ2) Année 2019
  • 18h55
    Diva and Shiva - SAMY THIEBAULT
    Samy Thiebault

    Diva and Shiva

    Aurelien Azan Zielinsky : chef d'orchestre, Orchestre Symphonique De Bretagne, Samy Thiebault : auteur
    Album Symphonic Tales Label Gaya Music Production Année 2019
L'équipe de l'émission :