Open jazz
Magazine
Mercredi 5 octobre 2016
58 min

Émile Parisien embauche Joachim Kühn

Parution de « Sfumato » de Emile Parisien chez ACT.

Émile Parisien embauche Joachim Kühn
Emile Parisien ©Sylvain Gripoix

Au sommaire aujourd'hui

► Emile Parisien

à la Une
Jazz au Trésor : The Amazing Sound of Toots Thielemans
Jazz Agenda :

  • 3 invitations pour 2 à gagner pour le concert de Céline Bonacina samedi 08 octobre à 20h15 à l'espace Bernard Giraudeau de la Rochelle dans le cadre du festival Jazz Entre les Deux Tours. Cliquez ICI our sur "contactez-nous " et laissez vis nom et prénom. 1 invitation pour 2 pour les 3 premiers mails.
    Jazz Culture : Les Raisins de la Déraison
    Jazz Trotter : Rale Micic - Night Music
    TOUS LES TITRES DIFFUSES SONT EN BAS DE PAGE A LA RUBRIQUE "PROGRAMMATION MUSICALE" Pleine de vitalité, curieuse de tout et progressive : la scène française est une pierre angulaire du développement du jazz contemporain en Europe. Tout en s’ouvrant à différentes cultures, genres et courants musicaux, elle n’a jamais perdu le sens des réalités. C’est une de ses caractéristiques majeures, et Emile Parisien est l'un de ses protagonistes : un visionnaire du jazz, avec un pied dans le passé et le regard tourné vers l’avenir. Ce qui lui vaut d’être sacré « meilleure nouvelle du jazz européen depuis longtemps » (Le Monde), et qui mérite « une attention sans partage » (Norddeutscher Rundfunk).

Les influences musicales d’Emile Parisien prennent racine dans la tradition presque folklorique de son pays d’origine, à laquelle s’ajoute un travail de composition que l’on retrouve dans la musique contemporaine et une abstraction mélodique et harmonique propre au free jazz. L’avantage de ce champ musical très vaste repose dans l’évidence avec laquelle il est sondé par Emile Parisien.Rien n’est calculé ou forcé chez lui : au lieu de cela, les spécificités de ces genres musicaux se mélangent allègrement et sans concept préconçu. Le résultat est une musique passionnée aux nombreuses facettes, à la fois provocante et anarchique, mais aussi entraînante et swingante. Ceux qui ont déjà vu ce français turbulent se produire sur scène savent qu'il incarne le jazz, corps et âme. Son authenticité et honnêteté transparaissent à chaque note. Ainsi, les premières distinctions ne tardent pas :

Emile Parisien se voit décerner le "Prix Django Reinhardt 2012" par l’Académie du jazz et une "Victoire du Jazz 2014" comme musicien de l’année, les deux récompenses françaises les plus prestigieuses. En Allemagne, il reçoit l’ECHO Jazz 2015 dans la catégorie « Meilleur ensemble international“ pour son duo irrésistible avec son alter ego musical et ami proche, l’accordéoniste Vincent Peirani.

Depuis plus d’une décennie, Emile Parisien tourne à travers le monde avec son quartet. Il était grand temps pour un hiatus, avec une nouvelle formation : le nouveau quintette d’Emile Parisien s’est formé suite à une carte blanche lors du Festival de Jazz in Marciac en 2015. Outre le guitariste Manu Codjia, le bassiste Simon Tailleu et le batteur portugais Mario Costa, Emile Parisien se retrouve sur scène avec le maître allemand du piano jazz, Joachim Kühn, connu pour avoir travaillé avec des légendes du saxophone comme Ornette Coleman, Archie Shepp où Pharoah Sanders. Ce soir-là, ce sont deux experts avec près de 40 ans d’écart qui fusionnent pour une session créative... Et la salle de concert s’enflamme : des improvisations libres, exécutées avec une énergie folle, passant à travers des paysages sonores profonds, ponctués par des explosions féroces, le tout avec esprit et élégance : un nouveau groupe était né.

L’album « Sfumato » est le résultat studio de cette nouvelle formation du jazz contemporain européen, à laquelle se joignent en tant qu’invités Vincent Peirani et la légende du jazz français et mentor d’Emile Parisien, Michel Portal. Une formation rassemblant les générations, à la pointe du progrès, pour un plaisir d’écoute décuplé : une poésie sonore, qui suggère sans chercher à analyser, qui cherche l’abstrait au lieu du concret, explore de nouveaux mondes intérieurs et révéle des associations de timbres inédites.

Où écouter Emile Parisien

  • samedi 15 octobre à 20h30 à la Coursive à la Rochelle
  • samedi 05 novembre à 20h30 au New Morning à Paris
  • mardi 13 décembre à 20h30 au Cheval Blanc de Schiltigheim
  • vendredi 16 décembre à 20h à la salle Vilar du TNB à Rennes

Emile Parisien (saxophone)
Joachim Kühn (piano)
Manu Codjia (guitare)
Simon Tailleu (basse)
Mario Costa (batterie)
et
Michel Portal (clarinette, saxophone)
Vincent Peirani (accordéon)

Sur le même thème

L'équipe de l'émission :