Open jazz
Magazine
Mercredi 6 mai 2015
56 min

Elina Duni, une voix d'hirondelle

Parution de « Dallëndyshe » de Elina Duni chez ECM/Universal.

Elina Duni, une voix d'hirondelle
Elina Duni ©Nicolas Masson/ECM Records

Au sommaire aujourd'hui

► Elina Duni

à la Une
- 10 CD à gagner en répondant correctement à la question posée par Alex Dutilh. Cliquez sur "contactez-nous " et laissez vos nom, prénom et adresse postale. 1 CD pour les 10 premières bonnes réponses. Bonne chance ! ► Jazz au Trésor : The Complete Dial Modern Jazz Sessions

Jazz Agenda :

  • 3 invitations pour 2 pour le concert de Vincent Peirani et Emile Parisien jeudi 07 mai à 20h30 au théâtre des Sources à Fontenay-aux-Roses.
  • 3 invitations pour 2 pour le concert de Giovanni Guidi et Gianluca Petrella jeudi 07 mai à 20h à l'Abbaye de l'Epau au Mans dans le cadre de l'Europajazz.

Jazz Culture : Belhomme rectangle et Lazro carré
Jazz Trotter : Tim Berne - You’ve Been Watching Me
Jazz Bonus : Daniel Herskedal - Slow Eastbound Train
TOUS LES TITRES DIFFUSES SONT EN BAS DE PAGE A LA RUBRIQUE "PROGRAMMATION MUSICALE"

C’est un album de chansons d’amour et d’exil que nous offre Elina Duni avec « Dallëndyshe » (“L’hirondelle”), sa seconde réalisation pour le labelECM. L’histoire mouvementée et tragique des Balkans a inspiré de nombreuses chansons et les pièces choisies ici, pour la plupart issues de la tradition folklorique albanaise, sont interprétées par Elina et son groupe avec l’intensité et l’engagement émotionnel qui convient au sujet.

Née à Tirana, mais élevée en Suisse, la chanteuse est devenue une exceptionnelle conteuse incarnant la dimension narrative des chansons qu’elle interprète d’une façon qui transcende les genres et les barrières linguistiques. “Si l’on parvient à raconter une histoire à travers la musique et à embarquer l’auditeur dans une sorte de voyage, alors le but est atteint.” Une histoire, ainsi qu’elle le remarque, peut être transmise de bien des façons, pas seulement à travers les paroles d’une chanson, mais aussi par le truchement de la mélodie et de son pouvoir d’évocation, à travers les sentiments et sensations que l’on parvient à diffuser dans son jeu de scène, et enfin à travers l’expressivité de chacun des membres du groupe dans ses interventions en solo.

Cette fois-ci l’album est traversé par un sentiment de légèreté et d’énergie,” explique Duni. “Même s’il traite de thèmes tragiques comme l’exil il n’est pas aussi sombre que « Matanё Malit » [son premier disque sur ECM]. Une des choses les plus fascinantes avec la musique des Balkans, dans beaucoup de chansons folkloriques, c’est l’idée que la souffrance doit être chantée. Et qu’en la mettant en chanson, on la dépasse. C’est le principe même du blues bien sûr, et selon moi il y a beaucoup d’affinité entre ces chansons albanaises qui parlent d’exil et d’amour perdu et le blues. Dans la musique des Balkans vous dansez pour évacuer la douleur — et des chansons, qui à première vue paraissent joyeuses à cause du rythme et de la mélodie, se révèlent tout sauf joyeuses quand vous les écoutez plus attentivement. C’est une des caractéristiques de la musique de cette région.”

Le voyage d'Elina Duni au coeur de l’imaginaire et de l’âme albanaise a commencé il y a une dizaine d’années maintenant, lorsqu’elle et Colin Vallon étaient encore étudiants à la Hochschule der Künste de Berne. De se tourner ainsi vers la tradition folklorique albanaise plutôt que vers les standards de jazz pour en faire une matière à l’improvisation, a eu pour effet de les ouvrir à toute une série de découvertes. Elina trouva sa propre voix dans ces vieux airs, et prit conscience que se les réapproprier pour leur donner une nouvelle vie pouvait aussi les libérer de toute une histoire parasite : les versions acoustiques et expérimentales du quartet furent en effet reçues avec gratitude en Albanie où ces chansons folkloriques furent autrefois exploitées à des fins de propagande.

Dans le reste du monde, Elina est souvent amenée à tenter de définir sa musique face aux questions. Aujourd’hui il est clair que son style s’est affirmé dans sa singularité et apparaît beaucoup plus qu’une simple hybridation entre jazz et musique folklorique. En effet, les tournées effectuées dans le sillage de la sortie du précédent disque « Matanё Malit » ont persuadé le groupe de la nécessité de sortir du simple réseau des clubs de jazz. Cette musique narrative en partie improvisée, aux accents de musique de chambre et pulsée de rythmes à la fois souples et affirmés, appelle incontestablement désormais de nouveaux types d’espaces pour se développer et toucher un nouveau public.

Où écouter Elina Duni

  • vendredi 22 mai à 21h au Sunside à Paris Elina Duni (voix)
    Colin Vallon (piano)
La programmation musicale :

    Long Story

    ALBUM : « Field Day Ritual »LABEL : Hubro
    Long Story

    Vieux Carré

    Daunik LazroALBUM : « Sales Rectangles / Vieux Carré »LABEL : lenkalente.com
    Vieux Carré

    Bukuroshe

    Elina DuniALBUM : « Dallëndyshe »LABEL : ECM
    Bukuroshe

    Punaises, pour la deuxième fois

    ALBUM : « Temps suspendus »LABEL : Abalone
    Punaises, pour la deuxième fois

    Mode de vie, vie sociale

    Jean-rémi GuédonALBUM : « MuTemps, Fantaisie numérique »LABEL : Le Triton
    Mode de vie, vie sociale

    You’ve Been Watching Me

    Tim BerneALBUM : « You’ve Been Watching Me »LABEL : ECM
    You’ve Been Watching Me

    Mistral Noir

    Daniel HerskedalALBUM : « Slow Eastbound Train »LABEL : Edition
    Mistral Noir

    Fëllënza

    Elina DuniALBUM : « Dallëndyshe »LABEL : ECM
    Fëllënza

    La Paloma

    Helen MerrillALBUM : « Jelena Ana Milcetic a.k.a Helen Merrill »LABEL : Verve
    La Paloma

    3 Temps pour Michel’P

    Émile Parisien, Vincent PeiraniALBUM : « Jazz at Berlin Philharmonic IV »LABEL : ACT
    3 Temps pour Michel’P

    This is Always

    Charlie Parker ALBUM : « The Complete Dial Modern Jazz Sessions »LABEL : Mosaic
    This is Always

    The Debate

    Giovanni GuidiALBUM : « This Is The Day »LABEL : ECM
    The Debate
L'équipe de l'émission :