Open jazz
Magazine
Mardi 29 novembre 2016
58 min

L'actualité du jazz : Elew ou la mue d'Eric Lewis

Parution de « And to the Republic » de Elew chez Sunnyside.

L'actualité du jazz : Elew ou la mue d'Eric Lewis
Eric Lewis, © Sunnyside

Au sommaire aujourd'hui

  • Elew à la Une
  • Jazz au Trésor : Ralph Marterie - Music For A Private Eye
  • Jazz Agenda :
  • 3 invitations pour 2 à gagner pour le concert de Jean-Marie Machado samedi 3 décembre à 20h30 au Petit Théâtre du Centre des Bords de Marne au Perreux-sur-Marne (94). Cliquez sur "contactez-nous" (en haute de la page à côté de la photo d'Alex Dutilh) et laissez vos nom et prénom. 1 invitation pour 2 pour les 3 premiers mails.
  • Jazz Trotter : Mike LeDonne - That Feelin'
Elew « And to the Republic »
Elew « And to the Republic »

Il faut parfois un outsider pour montrer à l’ordre en place ce qui va de travers. Il y a des révélations qui doivent être entendues par ceux qui savent prendre leurs distances avec leur milieu naturel pour se faire une place au soleil.

Le pianiste Eric Lewis a été découragé par le business du jazz à la fin des années 90, après un début prometteur au sein des formations de Wynton Marsalis et d’Elvin Jones. Par la suite, Eric Lewis a remporté la Thelonious Monk International Competition, pour en arriver au constat qu’il ne se retrouvait plus dans ce répertoire traditionnel. Eric Lewis s’est retiré du monde du jazz et a réapparu avec un nouveau nom et un nouveau style, Elew et le jazz rock, un mélange spécifique au piano de rock et de pop contemporains dans un environnement acoustique d’improvisation agressive amplifiée par l’intensité du pianiste.

Elew s’est retrouvé dans un nouveau monde où son potentiel créatif lui a ouvert les portes dans des domaines bien au-delà du jazz et de la musique. Il a collaboré avec des artistes de notoriété internationale comme Lil Wayne et a conclu un partenariat avec le Complexions Contemporary Ballet comme compositeur en résidence. Elew a aussi fait une incursion dans l’écriture de scénario et la mise en scène.

Après s’être éloigné du monde du jazz, Elew a décidé d’y effectuer un retour avec un remarquable trio comprenant le bassiste Reginald Veal et le batteur Jeff “Tain” Watts. Son nouvel enregistrement “And To The Republic” qui paraît chez Sunnyside, met en avant la puissance d’expression du pianiste dans le genre qui avait d’abord attiré l’attention sur lui, le jazz traditionnel.

Son intention en faisant ce nouvel album et de se réengager dans l’univers qui l’a initialement inspiré, consiste à jouer avec les maîtres de cet univers et rendre hommage au passage à ses héros, en particulier son ancien “patron”, le batteur Elvin Jones.

Qui de mieux pour remplir le rôle de batteur que le grand Jeff “Tain” Watts ? Il est un fervent disciple d’Elvin Jones, ayant fait partie de la génération des Young Lions dirigée par Wynton et Branford Marsalis. Le fantastique Reginald Veal a un parcours aussi remarquable, étant lui aussi un ancien de Marsalis et un protégé d’Elvin.

Programmation musicale

Elew « And to the Republic »
Ornette (Elew)
Sunnyside 1460

And to the Republic
And to the Republic

Elew « And to the Republic »
Jamaica Girl (Elew)
Sunnyside 1460

And to the Republic
And to the Republic

Wynton Marsalis « Sweet Release and Ghost Story »
Second Blues (Wynton Marsalis)
Columbia SK61690

 Sweet Release & Ghost Story
Sweet Release & Ghost Story

Chris Cheek « Saturday Songs »
Eye Factory (Chris Cheek)
Sunnyside 1453

Saturday Songs
Saturday Songs

Ralph Marterie « Music For A Private Eye »
Peter Gunn (Henry Mancini)
Blue Moon 878

Music For A Private Eye
Music For A Private Eye

Jean-Marie Machado, Danzas « Fiesta Nocturna »
Pizziche Tarantate (Jean-Marie Machado)
Bee Jazz 045

 Fiesta Nocturna
Fiesta Nocturna

Julien Vinçonneau « A Close Land and People »
Dorian Drumming (Julien Vinçonneau)
Aloya Records

A Close Land and People
A Close Land and People

Sweet Screamin' Jones « Meets Boney Fields, The Chicago Sessions »
You Are My Sunshine (Jimmie Davis)
Black and Blue 344896080926

 Meets Boney Fields
Meets Boney Fields

Pierre Durand « Chapter two, Libertad ! »
Llora, Tu hijo ha muerto (Pierre Durand)
Les disques de lily 67

Chapter two, Libertad !
Chapter two, Libertad !

Mike LeDonne « That Feelin' »
I'd Never Change a Thing About You (Mike LeDonne)
Savant 2159

That Feelin'
That Feelin'

Open Jazz à venir

L'équipe de l'émission :
Mots clés :