Open jazz
Magazine
Lundi 27 janvier 2014
57 min

ECM, années 70 : retour vers le futur

Sélection spéciale en CD et vinyle d'albums parus chez ECM.

Au sommaire aujourd'hui

ECM à la Une

Jazz Agenda :

  • 3 invitations pour 2 personnes à gagner pour le concert de Dan Tepfermercredi 29 janvier à 20h30 au Café de la Danse à Paris . Cliquez sur "contactez-nous" et laissez vos nom et prénom. 1 invitation pour 2 pour les 3 premiers mails.
  • 3 invitations pour 2 personnes à gagner pour le concert de Dan Tepfervendredi 31 janvier à 20h à la Salle Legoupil de Ouistreham dans le cadre du Ouistreham Jazz Escale. Cliquez sur "contactez-nous" et laissez vos nom et prénom. 1 invitation pour 2 pour les 3 premiers mails.

Jazz au Trésor : Roy Haynes - Jazz Abroad
Jazz Culture : Rituals of Rented Island - Whitney Museum
Jazz Bonus : America !
10 CD à gagner "Blues - "Hell Blues on My Trail" paru chez Chant du Monde/Harmonia Mundi en répondant à la question posée par Alex Dutilh. Cliquez sur "contactez-nous" en n'oubliant pas vos nom et adresse postale. 1 CD pour les 10 premières bonnes réponses.

Tous les titres diffusés sont en bas de page à la rubrique "programmation musicale".

Après deux ans d’absence de sorties en vinyle, ECM présente en ce début d’année une sélection spéciale d’albums de son catalogue, réédités simultanément en CD et en vinyle 180 grammes, pour le bonheur des audiophiles :

1. Keith Jarrett - Ritual
avec Dennis Russell Davies (piano solo), juin 1977.
L’amitié et la complicité musicale entre Keith Jarrett et le pianiste et chef d’orchestre Dennis Russell Davies remontent à plus de 40 ans. Au milieu des années 70, c’est Davies à la tête du St Paul Chamber Orchestra qui présenta sur scène la musique de chambre de Jarrett. Dans les années 90, Jarrett enregistra les Concertos pour piano de Mozart accompagné de Davies et du Stuttgarter Kammerorchester. Dés le début de leur association, Jarrett invita Davies à jouer une composition qu’il avait écrite pour piano solo. Ecouter Ritual est une expérience équivalente à se voir plongé au cœur d’un concert solo de Jarrett. L’interprète n’est pas le même mais la dimension lyrique de la performance est tout aussi remarquable. Comme le remarque Dennis Russell Davies : “Ceux qui connaissent Keith le reconnaîtront dans cette musique. Elle n’aurait pu être écrite par personne d’autre.

2. Keith Jarrett - Arbour Zena
avec Keith Jarrett (piano), Jan Garbarek (sax ténor et soprano), Charlie Haden (contrebasse) et un ensemble à cordes sous la direction de Mladen Gutesha, octobre 1975.
Je considère cette œuvre comme l’une des plus riches, lyriques et inspirées que j’ai jamais enregistrée “ a écrit Keith Jarrett à propos de Mirror, la magistrale pièce conclusive de Arbour Zena, longue de près d’une demi-heure. “Ce qu’y fait Jan Garbarek est proprement irremplaçable et définitivement extatique “. Il n’est pas difficile de souscrire à ces paroles tant "Arbour Zena" dans son ensemble apparaît avec le recul comme l’un des albums les plus exceptionnels de Jarrett. La magnifique partition pour cordes, le jeu inspiré de Keith et Jan comme de Charlie Haden au sommet de l’expressivité, ainsi qu’une production panoramique incandescente participent à faire de ce disque l’un des plus beaux des premières années d’ECM.

3. Abdullah Ibrahim - African Piano
avec Abdullah Ibrahim (piano solo), 22 octobre 1969.
Ce qu’une musique tient à véhiculer s’avère parfois tellement fort et essentiel que la qualité de l’enregistrement devient secondaire. Enregistré de manière informelle dans le brouhaha du célèbre club de Copenhague, le Jazzhus Montmartre, ce disque entre bien évidemment plus dans la catégorie des grands documents que dans celle des enregistrements haute-fidélité, mais la puissance communicative de la musique d’Abdulah Ibrahim est tellement forte qu’elle transcende ces approximations techniques. L’auditeur est littéralement entraîné dans le flux de son piano pulsé de figures rythmiques entêtantes, revisitant toute l’histoire du jazz de son point de vue de musicien sud-africain, laissant sourdre dans son phrasé des échos de chansons des townships ainsi que l’influence prégnante de Monk et Duke Ellington. African Piano est un album essentiel, qui n’a rien perdu de son pouvoir de fascination.

  1. Gary Burton - Seven Songs For Quartet And Chamber Orchestra, 1973
    1. Sam Rivers - Contrasts, 1979
    2. Miroslav Vitous Group, 1980
    3. Ralph Towner, John Abercrombie - Five Years Later, 1981

Cette première liste de 7 albums vient inaugurer une série de rééditions de nombreuses pépites du catalogue tout au long de l’année 2014.

Tous ces enregistrements ont bénéficié d’un nouveau transfert numérique en à partir de bandes analogiques originales, et les CD d’un nouveau packaging étant présentés en sleeve pack tel de petites répliques de vinyles.

La programmation musicale :

    Bra Joe From Kilimanjaro

    Abdullah IbrahimALBUM : « African Piano »LABEL : JAPO
    Bra Joe From Kilimanjaro

    Psychic Conspirator 2

    John ZornALBUM : « Dreamachines »LABEL : Tzadik
    Psychic Conspirator 2

    Runes

    Keith JarrettALBUM : « Arbour Zena »LABEL : ECM
    Runes

    Prelude

    Kevin ReveyrandALBUM : « World Songs »LABEL : Membuka Mata
    Prelude

    Sleepin’ Susan

    Armel AmyotALBUM : « Flying Home »LABEL : Big Blue
    Sleepin’ Susan

    Why Don’t You Do Right

    Lil GreenALBUM : « America ! Blues »LABEL : Le Chant du Monde
    Why Don’t You Do Right

    Little Leona

    Roy HaynesALBUM : « Jazz Abroad »LABEL : Avid Jazz
    Little Leona

    Ritual

    Dennis Russell DaviesALBUM : « Ritual »LABEL : ECM
    Ritual

    Improvisation 3 + 5

    Dan TepferALBUM : « Goldberg Variations/Variations »LABEL : Sunnyside
    Improvisation 3 + 5
L'équipe de l'émission :
Mots clés :