Open jazz
Magazine
Jeudi 17 décembre 2015
58 min

Duke Ellington, la décennie Columbia 1951-61 (4/5) : Dans la cour du Duke

Les albums enregistrés en studio par Duke Ellington pour le label Columbia ont fait l'objet de deux coffrets successifs publiés par Sony, le premier fin 2014, le second ce mois-ci. Le jazz en majesté.

1951-61 : sur l'ensemble de la carrière de Duke Ellington (1899-1974), cette décennie représente une sorte de Graal. Après des années entamées de manière magistrale, l'élan fut stoppé par la grève du syndicat des musiciens qui bloqua tout enregistrement pendant deux ans et demi. Et l'immédiat après-Guerre vit le règne des big bands supplanté par l'éclosion du bebop.

C'est en 1951 que le Duke entame une série d'enregistrements de haut vol pour Columbia qui lui renouvellera son contrat en 1957. C'est aussi cette année-là que s'installent dans l'orchestre le trompettiste Clark Terry, les saxophoniste Willie Smith et Paul Gonsalves, le batteur Louie Bellson. Le tromboniste des premières années, Juan Tizol, revient au bercail au même moment et retrouve Cat Anderson et Ray Nance aux trompettes, Johnny Hodges, Russell Procope, Jimmy Hamilton, Harry Carney aux saxophones et clarinettes…

Une des plus extraordinaires dream team de toute l'histoire du jazz, pour laquelle Ellington va écrire des suites somptueuses ("Such Sweet Thunder" sur Shakespeare), inventer des albums concepts ("A Drum Is A Woman"), repenser complètement les arrangements de ses classiques en les parant d'une sensualité capiteuse ("Masterpieces", "Ellington Indigos") ou livrer un tapis de soie à des solistes comme Mahalia Jackson ("Black, Brown And Beige"), Dizzy Gillespie ("Jazz party In Stereo") ou Rosemary Clooney. Au passage, des bijoux plus intimes en nonet ("The Cosmic Scene") ou septet ("Unknown session"), une musique de film ("Anatomy Of A Murder"), des relectures de Tchaikovski et Grieg ("The Nutcracker Suite", "Peer Gynt"), un face à face avec l'orchestre de Basie ("First Time") et mêmeun pur plaisir de trio piano, contrebasse, batterie ("Piano In The Foreground").

Autrement dit, un temps où l'un des plus grands créateurs de l'histoire de toutes les musiques avait les moyens de réaliser ses rêves. Heureuse époque !!!

  • lundi 14 : Peinture fraiche sur les classiques (Ellington a complètement renouvelés les arrangements de ses compos les plus célèbres : "Materpieces", "Ellington Uptown", "Piano In The Background")
    • mardi 15 : Les duchesses d'Ellington (Rosemary Clooney et Mahalia Jackson : "Blue Rose", "A Drum Is A Woman", "Black, Brown and Beige")
    • mercredi 16 : De la suite dans les idées (la suite a été la forme ellingtonienne la plus ambitieuse… et réussie : "Such Sweet Thunder", "The Girl's Suite", "The Perfume Suite", "Anatomy Of A Murder")
    • jeudi 17 : Dans la cour du Duke (la primauté de ses musiciens et du plaisir du public : "The Cosmic Scene, "Jazz Party", "Festival Session", "Unknown Session")
    • vendredi 18 : Exercices stylés (les arrangements de Tchaikowski et Grieg, le trio piano-basse-batterie, la bataille d'orchestres : "The Nutcracker Suite", "Peer Gynt Suites", "Piano In The Foreground", "First Time")
The Complete Columbia Studio Albums Collections 1951-1958 et 1959-1961
The Complete Columbia Studio Albums Collections 1951-1958 et 1959-1961

Sur le même thème

La programmation musicale :

    Spacemen

    ALBUM : « The Cosmic Scene »LABEL : Columbia
    Spacemen

    Malletoba Spank

    Duke EllingtonALBUM : « Ellington Jazz Party In Stereo »LABEL : Columbia
    Malletoba Spank

    Black Beauty

    Duke EllingtonALBUM : « Unknown session »LABEL : Columbia
    Black Beauty

    St. Louis Blues

    ALBUM : « The Cosmic Scene »LABEL : Columbia
    St. Louis Blues

    Avalon

    ALBUM : « The Cosmic Scene »LABEL : Columbia
    Avalon

    Something To Live For

    Duke EllingtonALBUM : « Unknown session »LABEL : Columbia
    Something To Live For

    Hello Little Girl

    Duke EllingtonALBUM : « Ellington Jazz Party In Stereo »LABEL : Columbia
    Hello Little Girl

    Duel Highway

    Duke EllingtonALBUM : « Unknown session »LABEL : Columbia
    Duel Highway

    Copout Extension

    Duke EllingtonALBUM : « Festival Session »LABEL : Columbia
    Copout Extension

    Body And Soul

    ALBUM : « The Cosmic Scene »LABEL : Columbia
    Body And Soul

    U.M.M.G.

    Duke EllingtonALBUM : « Ellington Jazz Party In Stereo »LABEL : Columbia
    U.M.M.G.
L'équipe de l'émission :