Open jazz
Magazine
Jeudi 6 février 2020
54 min

Christian McBride, portrait de quatre icônes afro-américaine

"The Movement Revisited : A Musical Portrait of Four Icons" de Christian McBride fait l'éloge de quatre figures clés du mouvement des droits civiques afro-américains : Martin Luther King Jr., Malcolm X, Rosa Parks et Muhammad Ali.

Christian McBride, portrait de quatre icônes afro-américaine
Christian McBride, © Anna Webber

Au sommaire aujourd'hui

  • Christian McBride à la Une

"Je pense que ce qui se passe dans notre société en ce moment, c'est que nous reprenons la lutte pour les droits civiques - les droits de l'homme, en fait - là où nous nous sommes arrêtés à une époque précédente de notre émancipation culturelle, tout en menant de nouvelles batailles. Donc, si "The Movement Revisited" peut faire prendre conscience non seulement des problèmes actuels, mais aussi de notre histoire, tout en plaisant aux gens musicalement, alors cette œuvre aura joué son rôle".

  • 3 invitations pour 2 pour le concert de Youn Sun Nah samedi 08 février à 21h à l'Astrada à Marciac (32). Cliquez sur "contactez-nous" et laissez vos nom et prénom. 1 invitation pour 2 pour les 3 premiers mails.
  • 3 invitations pour 2 pour le concert de Cosmos + Sylvain Rifflet samedi 08 février à 21h à la Maison du Peuple - la Fraternelle à Saint-Claude (39). Cliquez sur "contactez-nous" et laissez vos nom et prénom. 1 invitation pour 2 pour les 3 premiers mails.
  • 3 invitations pour 2 pour le concert de Kokoroko samedi 08 février à 20h au Carré Magique à Lannion (22). Cliquez sur "contactez-nous" et laissez vos nom et prénom. 1 invitation pour 2 pour les 3 premiers mails.
« The Movement Revisited »
« The Movement Revisited »

Christian McBride, dont les compétences en tant que compositeur, arrangeur, chef d'orchestre, contrebassiste et parolier n'ont cessé de s'affiner, a créé une suite en cinq parties pour un big band de 18 musiciens, un chœur et des narrateurs, qui place les forces vives et les objectifs du mouvement des droits civiques dans un contexte artistique totalement pertinent. 

Cet enregistrement de “The Movement Revisited”, qui paraît chez Mack Avenue, marque l'ajout d'un cinquième mouvement, Apotheosis, qui intègre l’importance de l'élection de Barack Obama en tant que premier président afro-américain des États-Unis.

Dans les années 1960, lorsque le mouvement des droits civiques a connu ses plus grands moments, le talentueux bassiste et compositeur Christian McBride n'était pas encore né. Enfant, dans les années 1970, il a appris l'histoire du mouvement à l'école, mais grâce à une opportunité - la propension de sa grand-mère à sauver la mémoire collective - il a trouvé une autre source d'information qui lui a parlé à un niveau émotionnellement plus accessible que les livres d'histoire.

"Quand j'étais enfant, je passais des heures à regarder les vieux exemplaires des magazines Ebony et Jet que ma grand-mère gardait", dit-il. "Lire des écrits contemporains d'écrivains noirs sur des événements et des personnes qui étaient mon histoire - notre histoire - était absolument fascinant. C'était le plus beau cadeau que j’ai reçu de ma grand-mère".

Cette chance a joué un rôle majeur dans la création de “The Movement Revisited : A Musical Portrait of Four Icons”, le chef-d'œuvre de McBride sur "la lutte", qui est maintenant un projet de 20 ans en constante évolution. L'œuvre combine des éléments de jazz, de gospel, de big band, de swing, de symphonie, de théâtre et de spoken word dramatique, dans un regard à la fois lucide et optimiste sur les origines et les perspectives de notre société.

Né à Philadelphie, le jeune Christian McBride était un prodige musical imprégné d'influences de tous horizons. À l'âge de 17 ans, il est recruté par le saxophoniste Bobby Watson pour rejoindre son groupe Horizon. Dans les années 1990, il travaille avec certains des plus grands noms du jazz, dont Pat Metheny, Wynton Marsalis, Freddie Hubbard et Chick Corea, ainsi qu'avec de grandes stars de la pop et du rock comme Sting, Paul McCartney, James Brown et Céline Dion. Ses compétences sont également convoitées par le monde de la musique classique ou lyrique, notamment par les légendes de l'opéra Kathleen Battle et Renee Fleming.

En 1998, une commande musicale de la Portland (Maine) Arts Society a mis en route ce qui allait devenir l'œuvre de sa vie. La seule condition pour cette commande était qu'elle devait inclure un chœur. "À l'époque, j'ai appelé cela un portrait musical du mouvement des droits civiques", explique Christian. "J'ai réfléchi à cette époque et j'ai décidé que plutôt que d'essayer d'écrire une histoire du mouvement, j’allais évoquer son esprit et son sentiment."

Écrite pour un simple quatuor et un chœur de gospel, cette version originale de “The Movement Revisited” ne donnait qu'un aperçu de ce que la pièce allait devenir. En 2008, le L.A. Philharmonic a demandé s'il souhaitait la refaire dans une version beaucoup plus étoffée pour sa prochaine saison.

“The Movement Revisited” est devenu une suite en quatre parties pour big band de jazz, petite formation de jazz, chœur de gospel et quatre narrateurs qui transmettent la douleur et le pathos, l'euphorie, la joie et finalement l'espoir de la lutte à travers les mots et les écrits de quatre figures emblématiques, non seulement du mouvement, mais des USA : le révérend Martin Luther King Jr., Rosa Parks, Malcolm X et Muhammad Ali.

"Le mouvement était évidemment beaucoup plus important que les quatre figures historiques que j'ai incluses", note Christian. "Mais ces quatre icônes sont des personnes qui m'ont profondément touché, c'est pourquoi j'ai décidé de mettre le slogan"Un portrait musical de quatre icônes"au lieu d'appeler cela un portrait du mouvement des droits civiques".

En 2008, la nouvelle version de “The Movement Revisited” a été présentée pour la première fois au Walt Disney Concert Hall, où elle a été saluée par tous. Quelques mois plus tard, Barack Obama était élu président et le Detroit Jazz Festival a demandé à McBride de donner une nouvelle représentation de “The Movement Revisited”, cette fois à la célèbre Ebenezer Baptist Church de Detroit. Le Detroit Jazz Festival lui a demandé d'élargir la suite pour inclure le président Obama, ce qui a conduit à la création d'une cinquième et dernière section de la suite, "Apotheosis, November 4th, 2008", dans laquelle les voix des quatre icônes citent le discours de victoire d'Obama.

Lorsqu’est venu le moment d'enregistrer “The Movement Revisited” pour l'album, Christian McBride a commencé le casting très important de quatre narrateurs qui devaient posséder l'empathie, l'humour et la gravité nécessaires pour donner vie aux paroles de ces légendes des droits civiques, en particulier pour un nouveau public, plus jeune.

Pour la voix de Rosa Parks, il a fait de ce que certains ont considéré inattendu en choisissant une non-actrice, Sonia Sanchez, la grande poète, auteur et artiste. "Elle est si majestueuse", dit McBride. "Sonia est l'une de nos plus grandes voix. Elle a fait partie du mouvement des Black Arts dans les années 60 et au début des années 70". Pour interpréter le révérend Martin Luther King Jr., il s'est tourné vers le grand acteur Wendell Pierce (The Wire, Treme), qui possédait la présence et la capacité d’émouvoir nécessaires au rôle. Deux autres grands acteurs, Vondie Curtis-Hall (Chicago Hope, Daredevil) et Dion Graham (Malcolm X, The Wire) ont été recrutés par McBride pour jouer respectivement Malcolm X et Muhammad Ali. Tous deux font un travail remarquable pour canaliser la passion, la fureur et, dans le cas d'Ali, son humour tranchant comme un rasoir.

On pourrait croire que les temps conflictuels dans lesquels nous nous trouvons actuellement réclament à grands cris la sortie d'une œuvre telle que “The Movement Revisited”, et pour Christian McBride, cela s'est juste concrétisé au bon moment. "Si vous regardez l'histoire, il y a eu un certain nombre d'artistes qui ont consacré leur musique à ce qui se passait en termes de lutte", dit McBride. "À bien des égards, nous menons de nouvelles batailles, mais je pense que ces nouvelles batailles relèvent de l'égalité, de l'équité et des droits de l'homme. Et c'est une vieille bataille".
(extrait du communiqué de presse en anglais - traduction E. Lacaze / A. Dutilh)

La programmation musicale :
  • 18h09
    Overture / The movement revisited - CHRISTIAN MAC BRIDE
    Christian McBride

    Overture : The Movement Revisited

    Christian McBride. : compositeur, Christian McBride (contrebasse), Sonia Sanchez (Rosa Parks, Barak Obama), Vondie Curtis-Hall (Malcolm X, Barak Obama), Dion Graham (Muhammad Ali, Barak Obama), Wendell Pierce (Rev. Dr. Martin Luther King Jr., Barack Obama), Geoffrey Keezer (piano), Warren Wolf (vibraphone), Steve Wilson (saxophone alto), Todd Bashore (saxophone alto), Ron Blake (saxophones), Loren Schoenberg (saxophone ténor), Carl Maraghi (saxophone baryton), Lew Soloff (trompette), Ron Tooley (trompette), Frank Greene (trompette), Freddie Hendrix (trompette), Darryl Shaw (trompette), Michael Dease (trombone), Steve Davis (trombone), James Burton (trombone), Doug Purviance (trombone basse), Terreon Gully (batterie), Voices Of The Flame, Marvel Allen, SHani P. Baker, Jeffrey S. Bolding, Jeff Hamer, Susann Miles, Deborah Newallo, Eunice Newkirk, Claudine Rucker, Trevor Smith, Melissa Walker
    Album The Movement Revisited : A Musical Portrait of Four Icons Label Mack Avenue (MAC1082) Année 2020
  • 18h21
    X : Chickens come home to roost (Reporter, Malcolm X, Ensemble) - ANTHONY DAVIS, THULANI DAVIS
    Anthony Davis

    Chickens Come Home to Roost

    Anthony Davis. : compositeur, Thulani Davis. : compositeur, Christopher Davis. : compositeur, Orchestre De Saint Luke, Episteme, Marty Ehrlich (flûtes, clarinettes, saxophones), J.D. Parran (clarinettes, flûtes), John Purcell (flûte, hautbois, clarinette, saxophones), Herb Robertson (trompette), Arthur Baron (trombone), Abdul Wadud (violoncelle), Mark Dresser (basse), Mark Helias (basse), Gerry Hemingway (percussions), Pheeroan akLaff (batterie), Warren Smith (batterrie), Marilyn Crispell (piano), Clyde Criner (piano), Anthony Davis (célesta), Eugene Perry (baryton, Malcolm), Cynthia Aaronson (soprano), Vanessa Ayers (mezzo-soprano), William Moize (ténor), Cornelius White (ténor), Autris Paige (baryton), Reginald Pindell (baryton), Raymond Bazemore (basse), William Henry Curry (direction)
    Album X - The Life and Times of Malcolm X Label Gramavision (R279470) Année 1992
  • 18h24
    X : Betrayal is on his lips (Ensemble) - ANTHONY DAVIS, THULANI DAVIS
    Anthony Davis

    Betrayal is on his Lips

    Anthony Davis. : compositeur, Orchestre De Saint Luke, Episteme, Marty Ehrlich (flûtes, clarinettes, saxophones), J.D. Parran (clarinettes, flûtes), John Purcell (flûte, hautbois, clarinette, saxophones), Herb Robertson (trompette), Arthur Baron (trombone), Abdul Wadud (violoncelle), Mark Dresser (basse), Mark Helias (basse), Gerry Hemingway (percussions), Pheeroan akLaff (batterie), Warren Smith (batterrie), Marilyn Crispell (piano), Clyde Criner (piano), Anthony Davis (célesta), Cynthia Aaronson (soprano), Vanessa Ayers (mezzo-soprano), William Moize (ténor), Cornelius White (ténor), Autris Paige (baryton), Reginald Pindell (baryton), Raymond Bazemore (basse), William Henry Curry (direction)
    Album X - The Life and Times of Malcolm X Label Gramavision (R279470) Année 1992
  • 18h27
    No east no west - URI CAINE
    Uri Caine

    No East No West

    Uri Caine. : compositeur, André Raphel : chef d'orchestre, Nedra Neal : chef d'orchestre, Jay Fluellen : chef d'orchestre, The Catto Freedom Orchestra, The Nedra Neal Singers, The Philadelphia Choral Ensemble, Barbara Walker (voix), Uri Caine (piano), Mike Boone (basse), Clarence Penn (batterie)
    Album The Passion of Octavius Catto Label 816 Music (8161904) Année 2019
  • 18h33
    Boogie chillen - JOHN LEE HOOKER
    John Lee Hooker

    Boogie Chillen

    John Lee Hooker. : compositeur, John Lee Hooker (voix, guitare)
    Album Young & Wild - 1948-1949 Label Frémeaux & Associés (FA 265/1)
  • 18h37
    Uncertain weather - YOUN SUN NAH
    Youn Sun Nah

    Uncertain Weather

    Youn Sun Nah. : compositeur, Youn Sun Nah (voix), Ulf Wakenius (guitare), Lars Danielsson (basse), Xavier Desandre Navarre (percussions)
    Album Same Girl Label Act (6012-2) Année 2010
  • 18h41
    Sordello (da Goito) - Da GOITO arrgt SYLVAIN RIFFLET
    Sylvain Rifflet

    Sordello (da Goito)

    Sylvain Rifflet. : compositeur, Sylvain Rifflet (saxophone ténor, clarinette, clarinette basse, harmonium, shruti-box), Verneri Pohjola (trompette), Benjamin Flament (percussions)
    Album Troubadours Label Magriff Année 2019
  • 18h45
    Abusey junction - OSCAR JEROME
    Kokoroko

    Abusey junction

    Saul Williams, Orrin Evans, Jaribu Shadid, Nasheet Waits, Kokoroko : auteur, Saul Williams : auteur, Orrin Evans : auteur, Jaribu Shadid : auteur, Nasheet Waits : auteur
    Album We Out Here Label Brownswood Recordings Année 2017
  • 18h49
    Al Maadiya - NAISSAM JALAL
    Naïssam Jalal

    Al Maadiya

    Naïssam Jalal. : compositeur, Naïssam Jalal (flûte, nay), Mohamed Sami (violon), Mohamed Salah (violoncelle), Ahmed Amin (contrebasse), Hany Bdeir (daf)
    Album Om Al Aagayeb Label Les Couleurs Du Son (CD238929) Année 2019
  • 18h51
    Orchestre Philharmonique de Radio France - Paris,Maison Radio/Aboulker,Joubert,Markéas/Chuillot,Maîtrise et Orch Philharmonique Radio France,Jeannin

    Orchestre Philharmonique de Radio France

  • 18h52
    And I love her - JOHN LENNON, PAUL McCARTNEY
    Marc Copland

    And I Love Her

    John Lennon. : compositeur, Paul McCartney. : compositeur, Marc Copland (piano), Drew Gress (contrebasse), Joey Baron (batterie)
    Album And I Love Her Label [Illusions] Mirage (IM4004) Année 2019
L'équipe de l'émission :