Open jazz
Magazine
Lundi 10 février 2020
54 min

Carla Bley, Steve Swallow, Andy Sheppard, la vie à trois, mode d'emploi

“Life Goes On” qui paraît chez ECM/Universal, présente un nouveau répertoire saisissant de poésie composé par la pianiste américaine Carla Bley, pour le trio qu’elle constitue de longue date avec le saxophoniste Andy Sheppard et le bassiste Steve Swallow.

Carla Bley, Steve Swallow, Andy Sheppard, la vie à trois, mode d'emploi
Carla Bley, Steve Swallow, Andy Sheppard, © Caterina Di Peri / ECM

Au sommaire aujourd'hui

  • Carla Bley, Steve Swallow, Andy Sheppard à la Une
    10 CD à gagner en répondant correctement à la question posée par Alex Dutilh. Cliquez sur "contactez-nous" et laissez vos nom, prénom et ADRESSE POSTALE COMPLETE. 1 CD pour les 10 premières bonnes réponses. Bonne chance !

Life Goes On” est le troisième volume d’une série d’albums débutée avec “Trios” en 2013 puis “Andando El Tiempo” en 2016, une nouvelle fois enregistré à Lugano sous la direction artistique de Manfred Eicher. Leur premier enregistrement en trio remonte à “Songs with Legs”, paru sur le label WATT en 1994 et distribué par ECM.

  • 3 invitations pour 2 à gagner pour le concert de Rymden mardi 11 février à 20h au 106 à Rouen (76). Cliquez sur "contactez-nous" et laissez vos nom et prénom. 1 invitation pour 2 pour les 3 premiers mails.
  • 3 invitations pour 2 à gagner pour le concert de Ziv Ravitz mardi 11 février à 20h30 au Cheval Blanc de Schiltigheim (67). Cliquez sur "contactez-nous" et laissez vos nom et prénom. 1 invitation pour 2 pour les 3 premiers mails.
  • 10 CD à gagner de "Prévert Parade" de Papanosh & André Minveielle, en répondant correctement à la question posée par Alex Dutilh. Cliquez sur "contactez-nous" et laissez vos nom, prénom et ADRESSE POSTALE COMPLETE. 1 CD pour les 10 premières bonnes réponses. Bonne chance !
« Life Goes On »
« Life Goes On »

Dans son écriture Carla Bley parvient à faire émerger des humeurs fortes et complexes à l’intérieur de structures puissamment dessinées, à combiner des phrases aux lignes elliptiques avec des accords francs, et lorsqu’elle improvise, elle évite constamment tout excès de virtuosité, en élaguant son discours pour aller toujours à l’essentiel. Son art se joue souvent sur le placement juste d’une note unique, et son phrasé délibérément simple fait surgir des émotions complexes teintées d’une mise à distance sardonique. Mike Hobart, Financial Times, Octobre 2019.

Carla Bley durant sa carrière a composé pour des formations de toutes tailles mais avec le temps la formule du trio s’est imposée comme la combinaison orchestrale la plus appropriée à l’expression de l’essence de sa musique. Tout au long de “Life Goes On”, le piano si caractéristique de Carla Bley, dont les phrases incisives évoquent tour à tour Monk et Satie, est magnifiquement encadré et soutenu par la basse éloquente de Steve Swallow et le saxophone lyrique de Sheppard. Ce trio possède une sonorité à nulle autre pareille, profondément collective et reflétant – ainsi que The Telegraph l’a récemment écrit – “une maîtrise musicale d’un niveau rare”.

Nous avons appris à respirer ensemble lorsque nous jouons,” a confié récemment Carla au Charleston City Paper. “J’entends nos voix dans l’oreille de mon esprit quand je compose pour le groupe. J’aime particulièrement le flux conversationnel que le format du trio permet. Nous sommes essentiellement un orchestre de musique de chambre et ça me permet d’écrire de la musique sans éclat ni exagération. Une musique réduite à ses éléments les plus basiques. Ce format exige également de chacun d’entre nous qu’il improvise dans le caractère de la composition, ce qui est à la fois un défi, et les bons soirs, une intense satisfaction.

Les nouvelles compositions présentes sur cet album, toutes écrites par Carla Bley, sont rassemblées sous la forme de trois suites, qui toutes ont été largement décryptées et affinées lors des concerts qu’a donnés le groupe en Europe et aux USA avant d’entrer en studio en mai 2019 pour enregistrer à l’Auditorio Stelio Molo RSI de Lugano. “C’est une musique que l’on a élaborée sur une période de trois ans,” a expliqué Carla Bley à DownBeat, lors de la prestation du trio au Festival Big Ears de Knoxville, dans le cadre des célébrations du 50e anniversaire d’ECM. “La raison pour laquelle nous aimons partir en tournée c’est cette possibilité qui nous est donnée de remettre en chantier le répertoire soir après soir afin d’affiner nos interprétations et parvenir finalement à quelque chose de satisfaisant. Parce qu’une fois enregistré le morceau est figé dans le disque.” 

Même si cela semble improbable vu l’extraordinaire capacité  d’improvisation des intervenants, l’enregistrement  donne de fait une dimension définitive à chaque morceau. C’est un blues stoïque de 12 mesures – à la fois résolu et conquérant – qui ouvre “Life Goes On”. Cette pièce qui donne son titre à l’album a été écrite par Carla Bley en pleine convalescence d’une maladie qu’elle évoque à sa manière caractéristique dans des notes de pochette hilarantes – en vers cette fois. “L’ensemble de la suite est d’humeur plus optimiste que le mélancolique et rêveur Andando El Tiempo,” note dans Jazz Views le journaliste Jack Kenny, dans son compte-rendu d’une prestation du groupe à Londres. “Les parties centrales, On et And On, sont pleines de vivacité et d’humour. La dernière partie And Then One Day, part d’un rythme de tango pour s’acheminer vers des territoires plus calmes. C’est une pièce qui vient s’inscrire avec brio dans le catalogue de Carla Bley, à la fois brillante et optimiste.” Sheppard met en valeur la robustesse de son jeu de saxophone ténor dans le premier des trois mouvements, passant aux sonorités légèrement flottantes du soprano dans le 4e mouvement en partageant la voix principale avec Swallow, qui au fil des années a développé une approche totalement personnelle de la basse électrique, avec une grande puissance lyrique.

Beautiful Telephones, peut-être la première composition dans l’histoire du jazz à avoir été inspirée par la remarque d’un président des USA en place, a été décrite par JazzTimes comme  “l’une des sommets de Bley dans le genre sardonique… Après une introduction en duo avec Swallow, le thème, à la fois solennel et cinématique, traverse plusieurs humeurs élégiaques, ponctué de citations dont The Star-Spangled Banner et Yankee Doodle.” Carla l’a résumé comme “un morceau qui est d’abord excité puis impatient puis de nouveau excité et qui finalement ne cesse de changer. Rien ne dure ici parce qu’avec la capacité de concentration du président la musique se doit d’être toujours en mouvement.”

La troisième suite, Copycat, explore la forme traditionnelle “appel et réponse” de manière innovante, comme si chaque musicien était invité à poursuivre dans son improvisation la pensée de l’autre, donnant une tournure légèrement surréaliste aux jeux d’imitation qui font partie des phénomènes d’interaction en jazz — chaque phrase passant de joueurs en joueurs à la manière d’un commentaire tout en participant à l’élaboration du discours commun.
(extrait du communiqué de presse)

La programmation musicale :
  • 18h07
    Copycat : II. Follow the leader - CARLA BLEY
    Carla Bley, Andy Sheppard, Steve Swallow

    Copycat : Follow the Leader

    Carla Bley. : compositeur, Carla Bley (piano)
    Album Life goes on Label Ecm Année 2020
  • 18h08
    Copycat : III. Copycat - CARLA BLEY
    Carla Bley, Andy Sheppard, Steve Swallow

    Copycat : Copycat

    Carla Bley. : compositeur, Carla Bley (piano), Andy Sheppard (saxophone soprano), Steve Swallow (basse)
    Album Life goes on Label Ecm Année 2020
  • 18h19
    Carla - PAUL BLEY
    Jimmy Giuffre

    Carla

    Paul Bley. : compositeur, Jimmy Giuffre (clarinette), Paul Bley (piano), Steve Swallow (contrebasse)
    Album Jimmy Giuffre 3 / Fusion- Thesis Label Ecm
  • 18h24
    Epilog der Hoffnung - JOACHIM KUHN
    Joachim Kühn & Mateusz Smoczynski

    Epilog der Hoffnung

    Joachim Kühn. : compositeur, Joachim Kühn (piano), Mateusz Smoczynski (violon)
    Album Speaking Sound Label Act (ACT96302) Année 2020
  • 18h34
    I never was so surprised - RICHARD CRIGER
    Rita Moss

    I Never Was So Surprised

    Richard Criger : compositeur, Sonny Dunham'S Orchestra, Rita Moss (voix), The Satisfiers, Helen Carroll (choeurs), Bob Lange (choeurs), Art Lambert (choeurs), Loren Welch (choeurs)
    Album Queen Moss 1951-1959 Label Fresh Sound (FSRCD983) Année 2019
  • 18h38
    Homegrown - BUGGE WESSELTOFT
    Rymden

    Homegrown

    Bugge Wesseltoft. : compositeur, Rymden, Bugge Wesseltoft (piano), Dan Berglund (basse), Magnus Öström (batterie)
    Album Reflections and Odysseys Label Jazzland Recordings Année 2019
  • 18h43
    Emma and Mika - ZIV RAVITZ
    Ziv Ravitz.compositeur

    Emma and Mika

    Ziv Ravirz, Ziv Ravitz (batterie, électroniques), Will Vinson (saxophone alto), Nir Felder (guitare)
    Album No Man Is An Island Label Sound Surveyor (SSM0319) Année 2019
  • 18h48
    Séganagramme - ANDRE MINVIELLE, RAPHAEL QUENEHEN
    Minvielle & Papanosh

    Séganagramme

    Raphaël Quenehen. : compositeur, André Minvielle. : compositeur, André Minvielle (voix, percussions), Raphaël Quenehen (saxophone, voix), Quentin Ghomari (trompette, voix), Sébastien Palis (piano, orgue, voix), Thibault Cellier (contrebasse, voix), Jérémie Piazza (batterie, percussions, voix)
    Album Prévert parade Label La Complexe Articole De Deterritorialisation Année 2020
  • 18h53
    Lucid flow - ANNA WOHLFARTH
    Hans Anselm Big Band

    Lucid Flow

    Anna Wohlfarth. : compositeur, Albrecht Ernst (saxophone alto, saxophone soprano, flûte), Olga Amelchenko (saxophone alto, flûte), Anna Tsombanis (saxophone ténor, clarinette), Musina Ebobissé (saxophone ténor, saxophone soprano), Leonie Freudenberger (saxophone baryton, clarinette basse), Marc Doffey (saxophone ténor, clarinette basse), Malte Mittrowann (trompette, bugle), Gabriel Rosenbach (trompette solo, bugle), Laurin Köller (trompette, bugle), Alexander Gibson (trompette, bugle), Jan Landowski (trombone), Sonja Beeh (trombone), Gregor Littke (trombone), Chris Lüers (trombone basse), Anna Wohlfarth (piano), Benedikt Schnitzler (guitare solo), Arne Imig (basse), Leon Griese (batterie)
    Album Liquid Circle Label Double Moon (DMCHR71368) Année 2019
L'équipe de l'émission :