Open jazz
Magazine
Mercredi 27 avril 2016
58 min

Camille Bertault, des mots et des lettres

En Avant-Première, « En vie » de Camille Bertault qui paraît vendredi 29 avril 2016 chez Sunnyside / Naïve.

Au sommaire aujourd'hui

► Camille Bertault

invitée d'Alex Dutilh

  • 10 CD à gagner en répondant correctement à la question posée par Alex Dutilh. Cliquez sur "contactez-nous " de la page Open Jazz et laissez vos nom, prénom et adresse postale. 1 CD pour les 10 premières bonnes réponses. Bonne chance ! ► Jazz au Trésor : Sonny Fortune - Awakening
    Jazz Agenda :
    - 3 invitations pour 2 à gagner pour le concert de Chris Potter au théâtre municipal de Coutances dans le cadre du festival Jazz Sous le Pommiers samedi 30 avril à 20h30. Cliquez sur "contactez-nous " de la page Open Jazz et laissez vos nom et prénom. 1 invitation pour 2 pour les 3 premiers mails.

Jazz Bonus : Northern Edition (3/5)
TOUS LES TITRES DIFFUSES SONT EN BAS DE PAGE A LA RUBRIQUE "PROGRAMMATION MUSICALE

La langue française avec desInfant Eyes ; des compositions aux harmonies en forme de poire ; la voix d'une musicienne biberonnée à Prelude To A Kiss ; un trio qui gambade au pays du swing. Le jazz de Camille Bertault donne drôlement envie !

Découverte sur les réseaux sociaux ( 800 000 vues sur Facebook à ce jour) où elle chante
les solis des plus grands maîtres de jazz (son « Giant steps » a fait le tour de la toile), Camille Bertault n’a pas cessé de faire parler d’elle, sur internet et ailleurs. Elle continue à poster régulièrement des vidéos sur Facebook et plusieurs collaborations en découlent : Michal Urbaniak, André Cecarelli ou Cory Henry, et Roy Hargrove partage sa vidéo sur son mur Facebook, France musique rédige un article sur ses performances, Gilles Perrin (fils de Mimi Perrin) lui donne sa bénédiction…

Matt Pierson, réalisateur de nombreux disques de Brad Mehldau, la repère et la présente à François Zalacain, directeur du label New Yorkais Sunnyside, qui lui propose de distribuer son album en avril 2016 dans le monde entier. Pour “En vie”, qu’elle a autoproduit et enregistré en 2015 avec la complicité du pianiste Olivier Hutman, avec Gildas Boclé à la contrebasse et Antoine Paganotti à la batterie, elle a composé et écrit des textes en français sur ses propres thèmes et sur quelques standards. Avec une virtuosité époustouflante et des paroles raffinées mais ne dédaignant pas une pointe d’humour, Camille Bertault est un déjà un grand talent.

À quatre ans, Camille est déjà assise sur le tabouret de piano. Son père, pianiste amateur de jazz, lui met dans les oreilles Bill Evans, le « Köln koncert » de Keith Jarrett, et lui apprend Ma mère l’Oye de Ravel et quelques préludes de Bach et Debussy ! A huit ans elle est au conservatoire de Boulogne Billancourt, où elle apprend le solfège, la rigueur, le trac, le travail acharné et journalier, et fait connaissance pour la première fois avec le chant, grâce à la chorale du conservatoire, avec laquelle elle chante le Stabat mater de Pergolèse à la Sainte Chapelle à Paris, souvenir saisissant.

Camille Bertault fait aussi de la danse, du théâtre, monte des spectacles. Son père lui montre les films de réalisateurs avec qui il a travaillé en tant qu’ingénieur du son et en particulier ceux de Jacques Demy. Une fois le bac en poche, elle abandonne le piano, fatiguée de la structure stricte et rigide du conservatoire, pour étudier le théâtre. Après une incursion dans ce milieu comme comédienne et metteur en scène pour des comédies musicales pour enfants, elle reconnaît que c’est le rapport texte/musique qui la passionne vraiment.

Imprégnée des chansons de Barbara, Ferré, Brassens, Gainsbourg, Brigitte Fontaine, elle commence à écrire ses propres chansons puis intègre le CRR de Paris en section jazz, en tant que chanteuse. Elle y apprend la composition, l’harmonie, et travaille l’improvisation avec notamment Sara Lazarus, Eric Barret, Pierre Bertrand et Franck Tortiller. Elle écrit des paroles sur des standards, s’inspirant de Claude Nougaro et des Double Six. En parallèle, elle monte un projet musical autour d’épisodes d’apprentissage du français pour japonais et crée à cette occasion le duo guitare-voix, TIPA , qui obtiendra une bourse de la mairie de Paris, fera plusieurs tournées au Japon et au Brésil et enregistrera l’album « 100 % coton ».

Où écouter Camille Bertault

  • mardi 10 mai à 20h30 au Sunside à Paris pour la sortie de l’album “En Vie” chez Sunnyside Camille Bertault (voix)
    Olivier Hutman (piano)
    Gildas Boclé (contrebasse)
    Antoine Paganotti (batterie)

À lire sur le web le blog Le Coeur qui Jazze

- La fille sur l'internet. Traduction française d'un article de Thomas Cuniffe sur Camille Bertault.
- Camille Bertault, une nouvelle voix du jazz, à fleur de mots... (précédé de petite histoire du vocalese).

Sur le même thème

La programmation musicale :

    Sunshower

    Sonny FortuneALBUM : « Awakening »LABEL : Horizon
    Sunshower

    Illimité

    Celia ReggianiALBUM : « Illimité »LABEL : www.celiareggiani.com
    Illimité

    A Timeless Place

    Jeri Brown, Jimmy RowlesALBUM : « A Timeless Place »LABEL : Justin Time
    A Timeless Place

    Quoi de plus anodin (Empty Pockets)

    Camille BertaultALBUM : « En vie »LABEL : Sunnyside
    Quoi de plus anodin (Empty Pockets)

    Let's Dance

    Per Oddvar JohansenALBUM : « Northern Edition »LABEL : Edition
    Let's Dance

    Tatie Cardy

    Camille BertaultALBUM : « En vie »LABEL : Sunnyside
    Tatie Cardy

    The Bad and the Beautiful

    Charlie HadenALBUM : « Haunted Heart »LABEL : Verve
    The Bad and the Beautiful

    Boogie Stop Shuffle

    Chris PotterALBUM : « Lift »LABEL : Emarcy
    Boogie Stop Shuffle

    En vie

    Camille BertaultALBUM : « En vie »LABEL : Sunnyside
    En vie

    Hero's Song

    William ParkerALBUM : « Stan's Hat Flapping in the Wind »LABEL : Centering
    Hero's Song
Les invités :
L'équipe de l'émission :
Mots clés :