Open jazz
Magazine
Mardi 25 juin 2013
2h

Brian Landrus

À ÉCOUTER

Open Jazz Brian Landrus du 25 juin 2013

Brian Landrus

Brian Landrus est un saxophoniste, compositeur et arrangeur basé à Brooklyn. Il est né le 14 septembre 1978 et a grandi à Reno.

Il a commencé à jouer du saxophone à 14 ans et jouait professionnellement à 15. Il est devenu une des voix les plus originales dans le monde de la musique aux saxophone baryton, clarinette basse, saxophone basse, flûte basse et flûte alto. Il se spécialise dans le registre grave mais joue de presque tous les instruments à vent. Il a été surnommé le "Low Woodwind Expert" par le Time Out New York et "l'as du saxophone baryton et de la clarinette basse" par JazzTimes. Il a été élu "new star" du saxophone baryton dans le référendum annuel des critiques de Downbeat en 2010, 2011 et 2012. Brian Landrus joue dans plusieurs formations et tourne à travers le monde dans le groupe d'Esperanza Spalding où il joue du baryton et du ténor.

Brian Landrus créé son propre label, BlueLand Records, en 2011. "Traverse" était paru en 2011, signé par le Brian Landrus Quartet mettant en vedette Michael Cain au piano, Lonnie Plaxico à la contrebasse et Billy Hart à la batterie. "Capsule" par le Brian Landrus Kaleidoscope est également paru en 2011, avec Nir Felder à la guitare, Michael Cain sur Rhodes & piano, Matthew Parish à la contrebasse et Rudy Royston à la batterie.

Avec "Mirage ", qui sort aujourd'hui même, Brian Landrus publie son troisième enregistrement. La musique y est dirigée par Ryan Truesdell, celui-là même qui avait exhumé l'an passé les compositions inédites de Gil Evans. Il y a là comme un air de famille dans le travail des textures onctueuses. "Mirage", adjoint un quatuor de cordes au Landrus Kaleidoscope :
 Brian Landrus (sax baryton, sax basse, clarinette basse, clarinette contre-alto, flûte basse)
 Nir Felder (guitare)
 Frank Carlberg (Rhodes et piano)
 Lonnie Plaxico (contrebasse et basse électrique)
 Rudy Royston (batterie)
 Mark Feldman et Joyce Hammann (violon)
 Judith Insell (violon alto)
 Jody Redhage (violoncelle)
 Ryan Truesdell (direction)

Chroniques

A la une
 par le journaliste

Où écouter Brian Landrus 

  • Toutes les dates de sa tournée sur son site

Milestones
 par le collectionneur

Wynton Marsalis  « Marsalis Plays Monk - Standard Time, Vol. 4  », 1994

Néo-classique ? Virtuose du rétroviseur ? On a longtemps reproché à Wynton Marsalis ses choix de premier de la classe… Si on veut bien mettre en perspective l’ensemble de sa carrière, depuis ses débuts chez les Jazz Messengers d’Art Blakey en compagnie de son ainé Branford Marsalis au saxophone, le trompettiste et compositeur force le respect pour un parcours bâti sur des convictions : total jazz et total roots. Il fallait oser à l’heure de la pensée unique en faveur du total création…

Au bout du compte, Wynton apparait simplement comme un innovateur de l’évolution plutôt que de la révolution. Ses musiques originales en sextet révèlent une écriture éblouissante, luxuriante, prolongeant à la fois la rigueur de Duke Ellington et les débordements de Charles Mingus. En arrangeant les compositions de Monk (avec son complice tromboniste Wycliffe Gordon), en 1994, le trompettiste réalise l’album qui résume peut-être le mieux l’ensemble de son parcours.

Il s’agit de partir des compositions de l’un des créateurs les plus singuliers du jazz moderne et de les actualiser par une générosité de timbres plongeant dans les réflexes collectifs et fondateurs de la Nouvelle Orléans. Le point d’équilibre en mouvement… Sous la lettre de Monk, on perçoit les fanfares (Thelonious), les claquettes (Evidence), la danse (We See) ou les effluves latines et jungle de Congo Square et le (Green Chimneys). Et malin, lorsque Wynton compose lui-même In Walked Monk (en référence au In Walked Bud de Thelonious, il rend hommage à cet autre pianiste, compositeur et arrangeur du bebop, resté plus confidentiel, qu’est Tadd Dameron. Inventer aujourd’hui à partir de la connaissance méticuleuse de la culture de son champ artistique : on aurait vraiment mauvaise grâce à lui reprocher. Surtout qu’il s’est entouré de solistes qui semblent jouer leur peau à chaque solo… Le mot clé aurait pu servir de titre à une soixante-sixième composition de Monk : jubilation !

Aujourd’hui,Evidence , enregistré à New York les 3 et 4 octobre 1994
 Wynton Marsalis (trompette)
 Wycliffe Gordon (trombone)
 Wessell Anderson (sax alto)
 Walter Blanding Jr. (sax ténor, sax soprano)
 Victor Goines (sax ténor, sax soprano)
 Eric Reed, (piano)
 Reginald Veal, Ben Wolfe (contrebasse)
 Herlin Riley (batterie)

Time out
 par le noctambule

Concerts 

  • Jeudi débute le festival Touches de Jazz, jusqu'à dimanche à Beynes (78)
  • samedi à 20h30 T.R.O.C 2011 aux Douves du Château de Beynes
    André Ceccarelli (batterie)
    Amaury Fillard (guitare)
    Alex Ligertwood (chant)
    Julian Oliver Mazzariello (Fender Rhodes)
    Jannick Top (contrebasse)   
  • Marcus Miller  en tournée
  • demain à 22h30 à Samois dans le cadre du Festival Django Reinhardt
    Layori en invité  
  • jeudi à 20h30 à L'Olympia (concert complet)
    Layori et Paco Sery en invités  
  • vendredi à 22h30 au Campo Santons d'Orléans dans le cadre de Orléans Jazz Festival  
  • samedi à 20h30 au Théâtre Antique de Vienne dans le cadre de Jazz à Vienne  
  • dimanche à 21h sur la scène de l'Esplanade à Wolfisheim (67) dans le cadre de Wolfi Jazz  
  • mardi 2 juillet à 21h à la Salle Arena Loire de Trélazé (49) dans le cadre du Festival Estival  
  • mercredi 3 juillet à 20h30 au Théâtre Mogador à Paris
    avec Layori et Paco Sery en invités
    Marcus Miller - bass & bass clarinet, Adam Agati - guitar, Brett Williams - keyboards, Sean Jones - trumpet, Louis Cato - drums, Alex Han - saxophone

Culture jazz
 par l'insatiable

Lectures estivales

  • Parution de "Le blues dans le jazz instrumental des années 50 et 60 " par Roland Guillon aux éditions l'Harmattan
    Cet ouvrage propose un regard historique, sociologique et musicologique sur l'esthétique du jazz des années 1950-1960. La clef d'entrée en est le blues. Voici brossé un tableau de la diversité des sensibilités et des tensions qui ont nourri cette musique : depuis les fondateurs d'un hard bop funk comme Art Blakey ou Horace Silver jusqu'aux représentants d'une avant-garde comme John Coltrane, Archie Shepp ou Andrew Hill.
  • Parution (en anglais) de "Sounding the Cape " par Denis-Constant Martin aux éditions African Mind
    Pendant plusieurs siècles, Le Cap a accueilli une grande variété de genres musicaux qui ont généralement été associés à des groupes spécifiques de la population vivant dans et autour de la ville. Les styles musicaux et les genres produits à Cape Town ont donc été attribué une «identité» qui est d'abord et avant tout sociale. Ce volume tente de remettre en question la relation établie entre les styles et les genres musicaux et sociaux - dans ce cas pseudo-raciale - identités.

Globe trotter
 par le routard

Jazz en Catalogne 2013
 Cette semaine, nous parcourons le CD "Jazz de Catalogne en 2013", une visite du vivier de l'une des régions européennes les plus dynamiques en matière de jazz.

Aujourd'hui la contrebassiste Giulia Valle, extrait de son dernier album "Berenice" paru en 2010 chez Fresch Sound.
 Giulia Valle (contrebasse)
 Martí Serra (sax ténor & sax soprano)
 Gorka Benítez (sax ténor & flûte)
 Marco Mezquida (piano)
 David Xirgu (batterie)

Curiosité
 par le chineur

Triosence

  • Sortie internationale hier de « Turning Points » du groupe allemand Triosence  chez Sony. Tout juste trentenaires, ils ont démarré le trio en 1999 et sont aujourd'hui considéré comme un groupe majeur par la presse allemande.
    Bernhard Schüler (leader et piano)
    Stephan Emig (batterie)
    Matthias Nowak et Ingo Senst (basse)

Programmation musicale

18:04
Brian Landrus
 « Mirage » Sammy
 Brian Landrus, Kaleidoscope
 [BlueLand 2013]

18:10
Brian Landrus
 « Mirage » Mirage
 Brian Landrus, Kaleidoscope
 [BlueLand 2013]

18:19
Thelonious Monk
 « Standard Time Vol. 4, Marsalis Plays Monk » Evidence
 Wynton Marsalis
 [Columbia 67503]

18:25
M. Brecker, A. Ligertwood
 « 2011 » African Skies
 Troc
 [Universal 277 693 0]

18:30
Marcus Miller
 « Tales » The Blues
 Marcus Miller
 [Dreyfus 36571-2]

18:37
W.C. Handy
 « The Quintessence » Saint-Louis Blues
 Cannonball Adderley
 [Frémeaux 291]

18:44
Abdullah Ibrahim
 « African Magic » The Mountain
 Abdullah Ibrahim
 [Tip Toe 888845 2]

18:48
Giulia Valle
 « Jazz From Catalonia 2013 » Berenice
 Giulia Valle
 [Catalan!Music]

18:54
Bernhard Schüler
 « Turning Points » No One’s Fault
 Triosence
 [Sony 88765446592]

L'équipe de l'émission :