Open jazz
Magazine
Vendredi 19 avril 2019
54 min

Bill Evans inédit en trio, Londres 1969

“Evans In England” qui paraît chez Resonance, réunit des enregistrements inédits de Bill Evans avec le bassiste Eddie Gomez et le batteur Marty Morell au célèbre Ronnie Scott’s de Londres, en décembre 1969.

Bill Evans inédit en trio, Londres 1969
Bill Evans, © Getty / Tom Copi

Au sommaire aujourd'hui

  • Bill Evans à la Une

Bill Evans est un artiste qui continue de nous inspirer, toutes ces décennies plus tard, dit Zev Feldman. J'entends encore de nouvelles choses dans sa musique à chaque nouvelle écoute, et trouver une série d'enregistrements de concerts comme celui-ci est un motif d’explosion de joie et de jubilation générale pour les fans de Bill et les fans de jazz du monde entier". 

  • 5 abonnements de 3 mois gratuits à Qwest TV à gagner en répondant correctement à la question posée par Alex Dutilh. Cliquez sur "contactez-nous" et laissez votre mail. 1 abonnement pour les 5 premières bonnes réponses. Bonne chance !
« Evans in England »
« Evans in England »

Le double album “Evans In England”, qui sort aujourd’hui chez Resonance, comprend un livret particulièrement fourni avec des photos rares de Jean-Pierre Leloir, des essais de Marc Myers et du cinéaste français Léon Terjanian, ainsi que des interviews exclusives de Eddie Gomez et Marty Morell.

“Evans in England”, présente 18 pièces électrisantes du trio qui fut celui de Bill Evans de 1968 à 1974. Cet album succède à une précédente parution chez Resonance, qui présentait le trio éphémère du pianiste en 1968 avec Eddie Gomez et le batteur Jack DeJohnette, la collection des enregistrements studio perdus “Some Other Time” en 2016 et les enregistrements de la radio néerlandaises “Another Time” en 2017.

Le producteur Zev Feldman déclare : "C'est très excitant pour Resonance de collaborer à notre quatrième projet avec le Bill Evans Estate. Ce sont vraiment des enregistrements extraordinaires qui représentent Bill au meilleur de sa forme, et documentent l’alchimie qui existaient entre ces trois messieurs - Bill Evans, Eddie Gomez et Marty Morell - captés là seulement un an après les débuts du trio qui aurait la plus grande longévité dans la carrière du pianiste ".

Comme cela a été le cas pour d'autres publications de raretés et d’inédits chez Resonance, la musique de ”Evans In England” est arrivée aux portes du label par une information surgit de nulle part : un courriel inattendu envoyé à Zev Feldman par un homme qui se disait en possession de quelques enregistrements de Bill Evans jamais parus auparavant. L'homme en question était Léon Terjanian, un ami et fan de Bill Evans qui avait filmé le pianiste pour son long métrage documentaire “Turn Out the Stars”, dont la première eut lieu au Festival de jazz de Montréal en 1981.

A travers feu Francis Paudras, le célèbre biographe de Bud Powell, Léon Terjanian avait fait la connaissance d'un collectionneur français qui choisit de s'identifier uniquement comme "Jo". Tout aussi fervent admirateur du jeu d'Evans, Jo avait suivi le pianiste à travers l'Europe et avait même capturé les sets de son trio au Ronnie Scott’s.

Bill Evans s’était rendu compte des activités d'enregistrement subreptices de Jo (qui utilisait un magnéto portable), mais le musicien se sentait tout à fait à l'aise avec sa présence et permit à son fan d'enregistrer ses prestations. En juillet 2016, Terjanian reçut un appel téléphonique de Jo, 84 ans, qui lui a confié souhaiter voir ses enregistrements de Bill Evans publiés avant sa mort. Cette communication a incité Jo à prendre contact avec Zev Feldman chez Resonance. Des accords ont été trouvés avec le Bill Evans Estate pour une sortie sous licence du matériel, avec des morceaux choisis par les co-présidents George Klabin et Zev Feldman.

“Evans in England” est un récital exceptionnel qui comprend des interprétations particulièrement inspirées de compositions intemporelles de Bill comme Waltz for Debby, Turn Out the Stars, Very Early et Re : Person I Knew ; des lectures extraverties de So What de Miles Davis (Bill Evans faisait partie du sextet du  trompettiste dans le classique “Kind of Blue” de 1959) et de Round Midnight de Thelonious Monk. Et l’on trouvera ici les premiers enregistrements des compositions Sugar Plum et The Two Lonely People.

La programmation musicale :
    18:07
    Bill Evans

    « Evans in England » 'Round Midnight (Thelonious Monk)

    Bill Evans (piano), Eddie Gomez (basse), Marty Morell (batterie)LABEL : ResonanceANNÉE : 2019
    « Evans in England » 'Round Midnight (Thelonious Monk)
    18:16
    Bill Evans

    « Evans in England » Turn Out the Stars (Bill Evans)

    Bill Evans (piano), Eddie Gomez (basse), Marty Morell (batterie)LABEL : ResonanceANNÉE : 2019
    « Evans in England » Turn Out the Stars (Bill Evans)
    18:22
    Bill Evans

    « Evans in England » Goodbye (Gordon Jenkins)

    Bill Evans (piano), Eddie Gomez (basse), Marty Morell (batterie)LABEL : ResonanceANNÉE : 2019
    « Evans in England » Goodbye (Gordon Jenkins)
    18:25
    Vijay Iyer & Craig Taborn

    « The Transitory Poems » Meshwork - Libation - When Kabuya Dances (Vijay Iyer, Craig Taborn, Geri Allen)

    Vijay Iyer (piano), Craig Taborn (piano)LABEL : ECMANNÉE : 2019
    « The Transitory Poems » Meshwork - Libation - When Kabuya Dances (Vijay Iyer, Craig Taborn, Geri Allen)
    18:33
    Milt Buckner & Jo Jones

    « Buck & Joe, The Complete Panassié Sessions » Dinah (Lewis, Young, Askt)

    Milt Buckner (orgue), Jo Jones (batterie)LABEL : Frémeaux & Associés
    « Buck & Joe, The Complete Panassié Sessions » Dinah (Lewis, Young, Askt)
    18:39
    Emmanuel Bex, Philip Catherine, Aldo Romano

    « La belle vie » Tompkins Square (Aldo Romano)

    Emmanuel Bex (orgue Hammond), Philip Catherine (guitare), Aldo Romano (batterie)LABEL : SunsetANNÉE : 2018
    « La belle vie » Tompkins Square (Aldo Romano)
    18:45
    Fidel Fourneyron

    « ¿ Que vola ? » Fruta bomba (Fidel Fourneyron)

    Fidel Fourneyron (trombone), Aymeric Avice (trompette), Hugues Mayot (saxophone Ténor), Benjamin Dousteyssier (saxophones Alto, Baryton), Bruno Ruder (fender Rhodes), Thibaud Soulas (contrebasse), Elie Duris (batterie), Adonis Panter Calderon (congas), Barbaro Crespo Richard (congas, Cajon)LABEL : No FormatANNÉE : 2019
    « ¿ Que vola ? » Fruta bomba (Fidel Fourneyron)
    18:50
    Tommaso Starace, Harmony Less Quartet

    « Narrow Escape » Be Bop (Dizzy Gillespie)

    Tommaso Starace (saxophone Alto), Dave O'higgins (saxophone Ténor), Davide Liberti (basse), Ruben Bellavia (batterie)LABEL : Music CenterANNÉE : 2019
    « Narrow Escape » Be Bop (Dizzy Gillespie)
    18:52
    Michel Bisceglia, Didier Francois

    « Whispered Wishes » Whispered Wishes (WW Rework) (Didier François, Michel Bisceglia)

    Didier Francois (viole), Michel Bisceglia (piano), Romina Lischka (viole De Gambe), Philippe Malfeyt (archiluth), Jean-philippe Viret (contrebasse), Marc Lehan (batterie), Trilok Gurtu (tabla, Voix)LABEL : ProvaANNÉE : 2019
    « Whispered Wishes » Whispered Wishes (WW Rework) (Didier François, Michel Bisceglia)
L'équipe de l'émission :