Open jazz
Magazine
Jeudi 18 avril 2019
54 min

Big Daddy Wilson, le blues à l'âme

“Deep In My Soul”, le retour aux racines du bluesman Big Daddy Wilson, paraît chez Ruf Records/Socadisc. "C’est le parcours d’un homme qui s’est plongé dans cette belle musique appelée le blues et qui, après 25 ans, est rentré à la maison ..."

Big Daddy Wilson, le blues à l'âme
Big Daddy Wilson, © Austin Britt

Au sommaire aujourd'hui

  • Big Daddy Wilson à la Une

Le sud américain jette un puissant sort à ses fils et ses filles : quoi qu’ils fassent de leur vie, ils reviennent toujours à la maison. Le Sud est en eux - et un jour, ce sud les rappelle. » Big Daddy Wilson.

  • 3 invitations pour 2 à gagner pour le concert de Roberto Negro solo + Louis Sclavis Quartet « Characters on a Wall » samedi 20 avril à 20h30 au Studio 104 de la Maison de la Radio à Paris (75).
« Deep In My Soul »
« Deep In My Soul »

Deep In My Soul“, le nouvel album de Big Daddy Wilson qui paraît chez Ruf Records/Socadisc est le témoignage d’un puissant come back. « Un retour à la maison », dit-il, " un retour à mes racines.”

Evidemment,  Big Daddy Wilson a changé depuis qu ‘il a quitté son pays il y a un quart de siècle. Né et élevé à Edenton, en Caroline du Nord, le bluesman se souvient de ses premières années à la campagne. Sa famille l’a obligé de chanter à l’église pour éviter les tentations de la drogue et des gangs.  

En 1979, il s'enrôle dans l'armée américaine, se rend en Allemagne et découvre le pouvoir du blues et de la musique dans les clubs locaux. « C’est ici, dit-il, que j’ai trouvé la partie de moi même qui me manquait depuis si longtemps. » 

La voix exceptionnelle de Big Daddy Wilson se fait très rapidement remarquer et adopter dans le circuit blues européen : cette voix inoubliable de miel accompagnant une écriture originale sur une musique blues, funk, soul et reggae.

Et toujours le Sud ... "Dès que vous entendez la voix de Big Daddy Wilson", explique Eric Bibb, fan de la première heure , " vous entendez ses racines."

“Deep In My Soul“ a été concocté suite à un voyage à Memphis , Tennessee, pour une pré-production, aux côtés de la guitariste Laura Chavez et du bassiste Dave Smith.  En décembre dernier, le groupe rencontre le célèbre producteur Jim Gaines, (Santana et Stevie Ray Vaughan) dans son studio de luxe Bessie Blue Studios à Stantonville. «Travailler avec un producteur légendaire tel que Jim est une expérience extrêmement enrichissante », explique Wilson, « tous vos sens sont en éveil ». L'album fut finalisé dans l'emblématique Fame Studios à Muscle Shoals, en Alabama. Big Daddy Wilson était conscient qu’il marchait dans les traces des grands : de Etta James à Duane Allman… 

Mais il peut rivaliser ! Ses nouvelles chansons sont à la hauteur. On passe de l’âme cuivrée du Mississippi au funk, au du reggae, au funky … sur des paroles où tout est une question d’amour. “ La vie n’est qu’une question d’amour. " 

Avec « Deep In My Soul », la boucle est bouclée « Je le vois comme un voyage », explique Big Daddy Wilson.

Big Daddy Wilson (voix)
Ken Waters (trompette)
Brad Guin (saxophone, choeur)
Laura Chavez (guitare)
Will McFarlane (guitares, choeur)
Mark Narmore (claviers)
Rick Steff (orgue)
Dave Smith (basse)  
Steve Potts (batterie)
Mitch Mann, Brad Guin, Ken Waters, Trinecia Butler, Kimberlie Helton (choeur)

La programmation musicale :
    18:07
    Big Daddy Wilson

    « Deep In My Soul » Ain't Go No Money (Wilson Blount)

    Big Daddy Wilson (voix), Laura Chavez (guitare), Dave Smith (basse), Steve Potts (batterie), Will Mcfarlane (guitares, Choeur), Mark Narmore (claviers), Brad Guin (saxophone, Choeur), Ken Waters (trompette), Mitch Mann (choeur), Rick Steff (orgue), Trinecia Butler (choeur), Kimberlie Helton (choeur)LABEL : RufANNÉE : 2019
    « Deep In My Soul » Ain't Go No Money (Wilson Blount)
    18:10
    Big Daddy Wilson

    « Deep In My Soul » Tripping On You (Wilson Blount)

    Big Daddy Wilson (voix), Laura Chavez (guitare), Dave Smith (basse), Steve Potts (batterie), Will Mcfarlane (guitares, Choeur), Mark Narmore (claviers), Brad Guin (saxophone, Choeur), Ken Waters (trompette), Mitch Mann (choeur), Rick Steff (orgue), Trinecia Butler (choeur), Kimberlie Helton (choeur)LABEL : RufANNÉE : 2019
    « Deep In My Soul » Tripping On You (Wilson Blount)
    18:15
    Big Daddy Wilson

    « Deep In My Soul » Deep In My Soul (Wilson Blount)

    Big Daddy Wilson (voix), Laura Chavez (guitare), Dave Smith (basse), Steve Potts (batterie), Will Mcfarlane (guitares, Choeur), Mark Narmore (claviers), Brad Guin (saxophone, Choeur), Ken Waters (trompette), Mitch Mann (choeur), Rick Steff (orgue), Trinecia Butler (choeur), Kimberlie Helton (choeur)LABEL : RufANNÉE : 2019
    « Deep In My Soul » Deep In My Soul (Wilson Blount)
    18:21
    Otis Rush

    « Double Trouble » Double trouble (Otis Rush)

    Otis Rush (voix, Guitare), Carlson Oliver (saxophone Ténor), Eddie Jones (saxophone Ténor), Jackie Brenston (saxophone Baryton), Ike Turner (guitare), Harold Burrage (piano), Willie Dixon (basse), Odie Payne (batterie)LABEL : CharlyANNÉE : 1992
    « Double Trouble » Double trouble (Otis Rush)
    18:24
    Bill Frisell & Thomas Morgan

    « Epistrophy » Lush life (Billy Strayhorn)

    Bill Frisell (guitare électrique), Thomas Morgan (contrebasse)LABEL : ECMANNÉE : 2019
    « Epistrophy » Lush life (Billy Strayhorn)
    18:30
    Milt Buckner & Jo Jones

    « Buck & Joe, The Complete Panassié Sessions » Blues for Diane (Milt Buckner, Jo Jones)

    Milt Buckner (orgue), Jo Jones (batterie)LABEL : Frémeaux & Associés
    « Buck & Joe, The Complete Panassié Sessions » Blues for Diane (Milt Buckner, Jo Jones)
    18:36
    Dave Douglas, Louis Sclavis, Peggy Lee, Dylan Van Der Schyff

    « Bow River Falls » Fête forraine (Louis Sclavis)

    Louis Sclavis (clarinette, Clarinette Basse), Dave Douglas (trompette), Peggy Lee (violoncelle), Dylan Van Der Schyff (batterie)LABEL : PremonitionANNÉE : 2004
    « Bow River Falls » Fête forraine (Louis Sclavis)
    18:42
    Bigre ! Big Band

    « ¡ Caramba ! » Mea Culpa (Michel Rivgauche, Hubert Giraud)

    Célia Kaméni (voix), Pierre Desassis (saxophone Alto), Julien Chignier (saxophone Alto), Romain Cuoq (saxophone Ténor), Thibaut Fontana (saxophone Ténor), Fred Gardette (saxophone Baryton), Vincent Labarre (trompette, Bugle), Aurélien Joly (trompette, Bugle), Yacha Berdah (trompette, Bugle), Rémi Gaudillat (trompette, Bugle), Sébastien Chetail (trombone), Loïc Bachevillier (trombone), Jean Crozat (trombone), Sylvain Thomas (trombone), Riad Klaï (guitare électrique), Jérémy Garcia (claviers), Nicolas Frache (basse électrique), Jean Joly (batterie), Jonathan Volson (percussions), Grégory D'addario (percussions), Jorge Mario Vargas (percussions), Félicien Bouchot (direction)LABEL : GrolektifANNÉE : 2017
    « ¡ Caramba ! » Mea Culpa (Michel Rivgauche, Hubert Giraud)
    18:47
    Dan Mccarthy

    « Epoch » A Dream, Asleep (Dan McCarthy)

    Dan Mccarthy (vibraphone), Mark Feldman (violon), Ben Monder (guitare), Steve Swallow (basse)LABEL : OriginANNÉE : 2019
    « Epoch » A Dream, Asleep (Dan McCarthy)
    18:52
    Dorado Schmitt

    « Clair de lune » Clair de lune (Joseph Kosma)

    Dorado Schmitt (guitare), Amati Schmitt (guitare), Franco Mehrstein (guitare Rythmique), Esben Mylle Strandvig (guitare Rythmique), Gino Roman (basse)LABEL : StuntANNÉE : 2018
    « Clair de lune » Clair de lune (Joseph Kosma)
L'équipe de l'émission :