Open jazz
Magazine
Mercredi 30 juin 2021
54 min

Benoît Delbecq et ses lutins fantômes

“Gentle Ghosts” qui paraît chez Jazzdor, voit Benoît Delbecq entouré d’un casting parfait : Mark Turner, John Hébert et Gerald Cleaver. Un quartet qui embarque l’auditeur vers des sortes de mirages rythmiques et mélodiques. L’esquisse, sans bruit, du jazz de demain.

Benoît Delbecq et ses lutins fantômes
John Hébert, Mark Turner, Benoît Delbecq, Gerald Cleaver, © John Rogers

Au sommaire aujourd'hui

  • Benoît Delbecq à la Une

Pour éclairer l’histoire de ce Delbecq 4, il faut remonter au tournant des années 90, lorsque le pianiste new yorkais Ethan Iverson fait connaître la musique de Benoît Delbecq au saxophoniste Mark Turner, lequel intégrera alors son nouveau quintet Delbecq Unit (dont firent partie également Oene Van Geel, Mark Helias et Emile Biayenda) pour sa création au Festival Jazzdor de Strasbourg 2003. Suivra l’enregistrement de l’album “Phonetics” chez Songlines, le label de Vancouver. Ce disque marque alors sa discographie en leader et emporte nombre d’éloges telles le Choc de l’Année 2004 du mensuel Jazzman, ou encore un article élogieux du critique Ben Ratliff dans le New York Times.

« Gentle Ghost »
« Gentle Ghost »

En 2008, le jeune et incontournable bassiste de la nouvelle scène New-Yorkaise John Hébert, un louisianais, grand amateur du parcours de Benoît Delbecq, l’invite à rejoindre son nouveau trio qu’il forme avec le batteur Gerald Cleaver. C’est avec Gerald Cleaver que John Hébert a formé la dernière rythmique du trio du légendaire pianiste Andrew Hill, et ce nouveau trio de John Hébert enregistrera avec Benoît Delbecq deux albums remarqués sortis chez CleanFeed, “Spiritual Lover” (2010) et “Floodstage” (2014), tout en tournant en Europe et aux USA. 

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Delbecq 4 est donc une mise en commun de la relation forte avec Mark Turner avec une complicité formidable rencontrée au sein du trio de John Hébert. Le quartet joue une première fois au Cornelia Street Café à New York en 2016, puis enregistre en 2017 au studio Trading8s dans le New Jersey l’album “Spots on Stripes” pour Clean Feed, un disque qui recevra lui aussi l’éloge de la critique internationale. 

Le quartet tourne en France, en Suisse et en Belgique au printemps puis, à la fin de l’été 2019, à la suite de son concert à la Philharmonie de Paris pour Jazz à la Villette, il enregistre ce nouvel album en une journée au Studio MidiLive, près de Paris. Igor Juget est là avec ses caméras. Comme toujours, Benoît Delbecq signe l’intégralité des compositions, mais l’album comporte exceptionnellement deux « reprises », dont l’une écrite pour Mark Turner en 2002. 

Dans ce nouvel album, “Gentle Ghosts”, Benoît Delbecq manipule parfois, assis au piano, à l’aide d’un pédalier qui pilote son ordinateur, un principe d’enregistrement en temps réel des micros de chacun des instrumentistes, ou encore du quartet tout entier, soit un procédé qu’il aime à nommer « postradiophonique ». L’auditeur est ainsi parfois appelé à revivre de petites miniatures musicales qu’il ou elle vient d’entendre et qui mutent sous ses oreilles, injectées dans le jeu du quartet. Ce procédé de douce bascule peut venir ainsi offrir de nouveaux états de musique. Benoît Delbecq s’empare ainsi du rôle qu’il tient aussi dans “Plug and Pray” avec Jozef Dumoulin ou” Ambitronix” avec Steve Argüelles, un rôle de « remixin situ »  qu’il avait donné au batteur Steve Argüelles dans son disque « Pursuit » (Songlines, 2000) ou encore dans « Poolplayers » (Songlines, 2007) avec Arve Henriksen. Une utilisation fort parcimonieuse de l’électronique qui poursuit ses rêves d’états de musiques inédits. 

Soutenu dans son aventure au long cours par des musiciens aussi cruciaux que Mal Waldron, Steve Lacy, Paul Bley, Steve Coleman ou encore György Ligeti ou Pascal Dusapin, mais aussi par les lieux et festivals qui lui sont particulièrement fidèles tels le Jazzdor Strasbourg, l’Europa Jazz Le Mans, le Vancouver International Jazz Festival, le Wroclaw Jazztopad, ou encore le Sud des Alpes de Genève, le pianiste parisien poursuit son parcours musical singulier. Car ce musicien libre et indocile - qui aime autant Thelonious Monk que la musique des pygmées Aka, Paul Bley que Domenico Scarlatti, Ornette Coleman que Claude Monet, qui s’intéresse autant à l’architecture qu’aux propriétés des nombres imaginaires - traverse la vie musicale du jazz international depuis le tournant des années 90, où depuis trois décades il construit une carrière sans tapage, à l’abri des modes et travaux séducteurs, mais nourrie par un élan vif et la transmission d’une écriture et pensée musicale en constante recherche. Une musique qui fait l’éloge du collectif, de l’invention, des formes et sonorités sensibles servie par des improvisateurs aux voix exceptionnelles.
(extrait du communiqué de presse)

La programmation musicale :
  • 18h06
    Anamorphoses - BENOIT DELBECQ
    Benoît Delbecq

    Anamorphoses

    Benoît Delbecq. : compositeur, Benoît Delbecq (piano, live electronica), Mark Turner (saxophone ténor), John Hébert (contrebasse), Gerald Cleaver (batterie)
    Album Gentle ghosts Label Jazzdor Series Année 2021
  • 18h14
    Chemin sur le Crest - BENOIT DELBECQ
    Benoît Delbecq

    Chemin sur le Crest

    Benoît Delbecq. : compositeur, Benoît Delbecq (piano, live electronica), Mark Turner (saxophone ténor), John Hébert (contrebasse), Gerald Cleaver (batterie)
    Album Gentle ghosts Label Jazzdor Series Année 2021
  • 18h21
    Light line - CHRIS SPEED
    Chris Speed

    Light Line

    Chris Speed. : compositeur, Chris Speed (clarinette)
    Album Light Line Label Intakt (CD 364) Année 2020
  • 18h26
    Come to mama (live 1990) - ETTA JAMES
    Etta James

    Come to mama (live 1990)

    Divers : auteur
    Album The Montreux Years Label Bmg Année 2021
  • 18h34
    Rien d'un blues - MICHEL PORTAL, MARTIAL SOLAL
    Michel Portal & Martial Solal

    Rien d'un blues

    Michel Portal. : compositeur, Martial Solal. : compositeur, Michel Portal (clarinette), Martial Solal (piano)
    Album Fast Mood Label Bmg (74321 69310 2) Année 1999
  • 18h39
    Inner urge - JOE HENDERSON
    Joe Henderson

    Inner Urge

    Joe Henderson. : compositeur, Joe Henderson (saxophone ténor), Rufus Reid (contrebasse), Al Foster (batterie)
    Album The Standard Joe Label Red (RR 123248-2) Année 1991
  • 18h49
    Every dog has it day - BEADY BEAST
    Beady Beast

    Every Dog Has it Day

    Christy Doran. : compositeur, Christy Doran (guitare), Franz Hellmüller (guitare)
    Album On the Go Label Between The Lines (BTLCHR71250) Année 2021
  • 18h56
    Havn - BENOIT DELBECQ
    Benoît Delbecq

    Havn

    Benoît Delbecq. : compositeur, Benoit Delbecq 4, Benoît Delbecq (piano, live electronica), Mark Turner (saxophone ténor), John Hébert (contrebasse), Gerald Cleaver (batterie)
    Album Gentle ghosts Label Jazzdor Series Année 2021
L'équipe de l'émission :