Open jazz
Magazine
Mardi 1 avril 2014
55 min

The Bad Plus sucrent le printemps

Le grand retour chez Sony Music et sur le label Okeh de The Bad Plus, les ‘’bad boys’’ du jazz avec « The Rite Of Spring », le Sacre du printemps de Stravinsky.

**Au sommaire aujourd'hui

The Bad Plus à la Une - 10 CD à gagner en répondant correctement à la question posée par Alex Dutilh. Cliquez sur "contactez-nous " et laissez vos nom et adresse postale. 1 CD pour les 10 premières bonnes réponses. Bonne chance !
Jazz au Trésor : Hot vs. Cool 1952
Jazz Agenda : semaine du 31 mars au 06 avril 2014
Jazz Trotter : Stefan Pasborg
Jazz Bonus : Jazz for Cows
TOUS LES TITRES DIFFUSES SONT EN BAS DE PAGE A LA RUBRIQUE "PROGRAMMATION MUSICALE"**

Ce power trio formé il y a une quinzaine d’années se compose de Reid Anderson (contrebasse), Ethan Iverson (piano) et David King (batterie) constitue l'une des meilleures choses qui soit arrivées au jazz durant les années 2000 : sur un fondement rythmique binaire qui n’est pas simplement une trouvaille ou un gimmick cette formation a su se singulariser dans le paysage encombré des trios jazz par une musique largement clonée depuis à travers la planète.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Tout l’esprit du jazz est là mais avec l’ouverture aux influences de son époque, l’énergie et le goût de l’aventure en plus. Le groupe draine un public jeune où se retrouvent fans de jazz et amateurs de rock et se produit indifféremment dans les clubs de jazz ou les festivals rock. Connu entre autre pour ses reprises de Nirvana, Queen ou encore des Rolling Stones, le groupe a décidé de s'attaquer à une œuvre majeure : le "Sacre du Printemps" d'Igor Stravinsky.

Cent ans après la création du ballet, le trio s'est interrogé sur les corrélations entre la musique classique de Stravinsky avec le rock et jazz actuels. Comment la musique d'aujourd'hui tire-t-elle ses enseignements des grandes œuvres du passé ? Que peut-on encore découvrir de ces œuvres ? Ils se sont immédiatement rendu compte que l'importance de la rythmique ainsi que les harmonies sophistiquées de Stravinsky n'étaient finalement pas si éloignées de celles du rock et du jazz. Le groupe insiste cependant sur le fait qu'il ne s'agit pas là d'une reprise du "Sacre du Printemps" mais bel et bien d'une réadaptation dans le style avant-gardiste des Bad Plus.

Tout en se conformant à la partition d’origine, ils livrent une interprétation à la fois dramatique et électrifiante. Créée au Duke’s Reynolds Theater de Durham en 2011 cette version du "Sacre du Printemps" a été présentée en 2013 au Théâtre des Champs Elysées à l’occasion du centenaire de la première parisienne de cette œuvre controversée. L’enregistrement de l’album a eu lieu en juin de la même année.

Où écouter The Bad Plus

► vendredi 25 juillet 2014 à 21h15 sur la Place P. Betz à Souillac dans le cadre de Souillac en Jazz

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies
L'équipe de l'émission :