Open jazz
Magazine
Lundi 8 juin 2020
54 min

Ambrose Akinmusire, la lueur de tendresse

L’urgence et la nécessité. Le trompettiste et compositeur Ambrose Akinmusire sort “On the Tender Spot of Every Calloused Moment” sur Blue Note. Un album engagé qui présente 11 compositions originales avec son fidèle quartet.

 Ambrose Akinmusire, la lueur de tendresse
AMbrose Akinmusire, © Saito Ogata

Au sommaire aujourd'hui

  • Ambrose Akinmusire à la Une

Ambrose Akinmusire s'affirme non seulement comme l'un des meilleurs trompettistes de ces quinze dernières années, mais il se fait l’avocat des difficultés de la vie des Noirs aux États-Unis. Il n'essaie pas d'invoquer la morosité, il déballe tout. Dans sa trompette, il fait entendre le souffle d'un Noir qui a vu le meilleur et le pire de son pays. 

« On the tender spot of every calloused moment »
« On the tender spot of every calloused moment »

Pour ce nouvel opus, Ambrose Akinmusire retrouve ses compagnons de longue date : le pianiste Sam Harris, le bassiste Harish Raghavan et le batteur Justin Brown. “On the Tender Spot of Every Calloused Moment” est à nouveau inspiré par les émotions et les événements concrets de son vécu quotidien de jeune musicien Noir aux États-Unis aujourd’hui. Son album précédent, ”Origami Harvest” (nommé dans les Best Of de 2018 du New York Times, du Los Angeles Times, de NPR, de GQ, de DownBeat, de JazzTimes, de Jazziz entre d'autres), était une étude de contrastes, “On the Tender Spot of Every Calloused Moment” est une réflexion sur le blues dans le contexte actuel. 

Ambrose Akinmusire poursuit le thème initié sur son premier album Blue Note,” When The Heart Emerges Glistening”, sorti en 2011. Sur cette pochette, il avait les cheveux courts et le visage glabre. Pour celle-ci, il a des mèches, de la pilosité sur le visage et un sweat-shirt noir à capuche. "D'une certaine manière, je pensais à cela comme une suite à mon premier disque [sur le label]", dit Ambrose Akinmusire. "Je reviens aux points de repères de mon premier album." 

Tout comme dans ses précédents opus, dans “On the Tender Spot of Every Calloused Moment” il déballe le sentiment d'une “altérité" et ce que cela signifie dans un pays à l'histoire raciale aussi chargée. De cette façon, il est dans la lignée de “Origami Harvest” et “Imagined Savior” de 2014. Mais là où ces albums bouillonnaient, celui-ci mijote ; Ambrose Akinmusire examine le passé avec un regard méditatif et non avec les sourcils froncés.
(extrait du communiqué de presse en anglais - traduction E. Lacaze / A. Dutilh)

Programmation musicale

18h06 - Ambrose Akinmusire  « On the tender spot of every calloused moment »
Yessss (Ambrose Akinmusire)
Ambrose Akinmusire (trompette), Sam Harris (piano), Harish Raghavan (contrebasse électrique), Justin Brown (batterie)
Blue Note 0602508926198 

« On the tender spot of every calloused moment »
« On the tender spot of every calloused moment »

18h13 - Ambrose Akinmusire  « On the tender spot of every calloused moment »
Reset (quiet victories&celebrated defeats) (Ambrose Akinmusire)
Ambrose Akinmusire (trompette), Sam Harris (piano), Harish Raghavan (contrebasse électrique), Justin Brown (batterie)
Blue Note 0602508926198

« On the tender spot of every calloused moment »
« On the tender spot of every calloused moment »

18h16 - Ambrose Akinmusire  « On the tender spot of every calloused moment »
Moon (the return amplifies the unity) (Ambrose Akinmusire)
Ambrose Akinmusire (trompette), Sam Harris (piano), Harish Raghavan (contrebasse électrique), Justin Brown (batterie)
Blue Note 0602508926198

« On the tender spot of every calloused moment »
« On the tender spot of every calloused moment »

18h20 - Ambrose Akinmusire  « On the tender spot of every calloused moment »
4623 (Ambrose Akinmusire)
Ambrose Akinmusire (trompette)
Blue Note 0602508926198

 « On the tender spot of every calloused moment »
« On the tender spot of every calloused moment »

18h21 - Ambrose Akinmusire  « On the tender spot of every calloused moment »
Roy (Ambrose Akinmusire)
Ambrose Akinmusire (trompette), Sam Harris (piano), Harish Raghavan (contrebasse électrique), Justin Brown (batterie)
Blue Note 0602508926198

« On the tender spot of every calloused moment »
« On the tender spot of every calloused moment »

18h25 - Specs Powell « Movin' In »
Undecided (Robin, Shavers)
Ray Copeland (trompette, arrangements), Leon Merian (trompette), Jimmie Dahl, Jimmy Cleveland (trombone), George Dorsey (saxophone alto, flüte), Sahib Shihab (saxophone alto, saxophone baryton), Aaron Sachs (saxophone ténor, clarinette), Pritchard Cheeseman (saxophone baryton), Clyde Lombardi (contrebasse), Specs Powell (batterie)
Roulette 29218 

 « Movin' In »
« Movin' In »

18h29 - Esperanza Spalding & Fred Hersch « Live at The Village Vanguard »
Loro (Egberto Gismonti)
Esperanza Splading (voix), Fred Hersch (piano)
Bandcamp

« Live at The Village Vanguard »
« Live at The Village Vanguard »

18h42 - Afi Sika Kuzeawu « Nubu »
Xexe sia (Afi Sika Kuzeawu)
Afi 'Sika' Kuzeawu (voix, contrebasse), Gianni Guida (piano), Flo Hufschmid (batterie, percussions)
Unit 

« Nubu »
« Nubu »

18h48 - Dusko Goykovich  « Sketches of Jugoslavia »
Bosna Calling (Dusko Goykovich)
Dusko Goykovich (trompette, bugle), Fritz Pauer (piano), Peter Trunk (contrebasse), Tony Inzalaco (batterie), NDR Radio Orchestra de Hanovre, Hans Hammerschmid (direction)
Enja 9673

« Sketches of Jugoslavia »
« Sketches of Jugoslavia »

18h54 - Dusko Goykovich  « Sketches of Jugoslavia »
Shumadya (Dusko Goykovich)
Dusko Goykovich (trompette, bugle), Fritz Pauer (piano), Peter Trunk (contrebasse), Tony Inzalaco (batterie), NDR Radio Orchestra de Hanovre, Hans Hammerschmid (direction)
Enja 9673

« Sketches of Jugoslavia »
« Sketches of Jugoslavia »
La programmation musicale :
  • 18h58
    Bad luck - DINAH WASHINGTON
    Dinah Washington

    Bad Luck

    Juanita Hill. : compositeur, Dinah Washington (voix), Eddie Chamblee & His Orchestra
    Album The Queen ! Label Mercury Année 1959
L'équipe de l'émission :