Open jazz
Magazine
Lundi 8 décembre 2014
54 min

Aaron Goldberg, l'urgence du lyrisme

Parution de « The Now » de Aaron Goldberg chez Sunnyside/Naïve.

Au sommaire aujourdh'ui

► **Aaron Goldberg

** à la Une

  • 10 CD à gagner en répondant correctement à la question posée par Alex Dutilh. Cliquez sur "contactez-nous " et laissez vos nom, prénom et adresse postale. 1 CD pour les 10 premières bonne réponses. Bonne chance !

Jazz au Trésor : Steve Lacy, les années Black Saint et Soul Note

Jazz Agenda :

  • 3 invitations pour 2 personnes à gagner pour le concert de Marc Ducret mercredi 10 décembre à 20h30 à l'AJMI en Avignon. Cliquez sur "contactez-nous " et laissez vos nom et prénom. 1 invitation pour 2 pour les 3 premiers mails.

Jazz Bonus : James Farm - City Folk
Jazz Trotter : Nate Radley - Morphoses
TOUS LES TITRES DIFFUSES SONT EN BAS DE PAGE A LA RUBRIQUE "PROGRAMMATION MUSICALE"

Salué par le magazine DownBeat pour "l'esprit vif de ses réflexes hamoniques, la fluidité de sa ligne hamonique, son sens de la logique narrative ",Aaron Goldberg s'est fait un nom comme l'un pianistes de jazz les plus convaincants d'aujourd'hui, que ce soit dans son travail de leader que pour ses fréquentes collaborations avec Joshua Redman, Wynton Marsalis, Kurt Rosenwinkel ou Guillermo Klein.

Sur son nouvel album « The Now », qui vient de paraître chez Sunnsyside, Goldberg a réunit le bassiste Reuben Rogers et le batteur Eric Harland autour de lui. Une équipe rythmique virtuose qui remonte à ses débuts, en 1998, avec "Turning Point". Pour leur cinquième album en commun, le trio met en avant une vérité essentielle sur l'art de jouer du jazz : deux performances ne sont jamais identiques parce que la musique est créée, selon les mots de Goldberg, "dans la dynamique du présent ".

"Un disque de jazz est littéralement un seul moment dans le temps " explique Goldberg. "Chaque titre capture ces cinq minutes et pas plus. C'est particulièrement paradoxal quand vous pensez à des enregistrements de jazz emblématiques comme "Kind of Blue", dont nous pouvons tous chanter les solos. Cet enregistrement sonnerait de manière totalement différente s'il avait été gravé cinq minutes ou même cinq secondes plus tard.

Cet aspect du jazz est ce qui le rend magique pour moi. Je pense que chaque fois que vous faites un album, vous contribuez à l'illusion que le jazz fonctionne comme les autres formes de musique, où vous vous imaginez la chanson, vous la travaillez, vous la jouez un million de fois, puis vous en enregistrez la version définitive. Le jazz ne fonctionne pas comme ça et j'ai senti qu'il était temps de militer explicitement pour le proclamer haut et fort".

La programmation musicale :

    Background Music

    Aaron GoldbergALBUM : « The Now »LABEL : Sunnyside
    Background Music

    Sunset Stomp

    Nate RadleyALBUM : « Morphoses »LABEL : Fresh Sound
    Sunset Stomp

    Indifférence

    Francis Varis, Raúl BarbozaALBUM : « Chamamemusette ! »LABEL : Absilone
    Indifférence

    Trocando em Miudos

    Aaron GoldbergALBUM : « The Now »LABEL : Sunnyside
    Trocando em Miudos

    Two Steps

    ALBUM : « City Folk »LABEL : Nonesuch
    Two Steps

    I Do Not Believe

    Steve LacyALBUM : « Revenue »LABEL : Soul Note
    I Do Not Believe

    The Mourning Of A Star

    Greg ReitanALBUM : « Post No Bills »LABEL : Sunnyside
    The Mourning Of A Star

    Give Me The Eleven

    Daniel HumairALBUM : « Liberté Surveillée »LABEL : Sketch
    Give Me The Eleven

    Boys Don’t Cry

    Pierrick PédronALBUM : « Kubic’s Cure »LABEL : ACT
    Boys Don’t Cry

    Caroline, No

    Charles LloydALBUM : « Mirror »LABEL : ECM
    Caroline, No
L'équipe de l'émission :