Samedi 19 septembre 2020
1h

« Si je te garde dans mes cheveux… »

« Si je te garde dans mes cheveux… », c’est le titre d’un documentaire réalisé par Jacqueline Caux, une allusion directe à ce tabou qu’est, dans les pays arabes, la chevelure des femmes, qui devrait être cachée. Rencontre avec la réalisatrice.

« Si je te garde dans mes cheveux… »
Hadda Ou Akki, musicienne originaire du Maroc - Photo issue du documentaire "Si je te garde dans me cheveux..." 2013, © Jacqueline Caux
  • Notre invitée : Jacqueline Caux

“Si je te garde dans mes cheveux…”

La réalisatrice Jacqueline Caux a consacré ce film à plusieurs femmes arabes, chanteuses, musiciennes, compositrices : Hadda Ou Akki, Amina Szarfi, Oum Kalshoum, Waed Bouhassoun et Kamilya Jubran. Ce documentaire, c’est une sorte de manifeste pour la liberté des musiciennes arabes tout d’abord pour chanter, ensuite chanter devant des hommes et qui plus est, des chansons d’amour…

Ce film est, de fait, un manifeste puisqu’il présente l’histoire actuelle de plusieurs femmes arabes indociles, chanteuses, musiciennes et compositrices originaires du Maghreb comme du Machreq. Il ambitionne également de montrer comment leur force créatrice s’appuie sur de nouvelles attitudes mais aussi sur la puissance et la beauté de poétiques très anciennes qui rendent compte de l’extrême diversité de ces mondes, que l’on a trop souvent tendance à amalgamer en un unique univers.Jacqueline Caux, réalisatrice

La musicienne palestinienne Kamilya Jubran dans le documentaire "Si je te garde dans mes cheveux..." 2013
La musicienne palestinienne Kamilya Jubran dans le documentaire "Si je te garde dans mes cheveux..." 2013, © Jacqueline Caux
La musicienne syrienne Waed Bouhassoun dans le documentaire "Si je te garde dans mes cheveux..." 2013
La musicienne syrienne Waed Bouhassoun dans le documentaire "Si je te garde dans mes cheveux..." 2013, © Jacqueline Caux

Jacqueline Caux en quelques mots...

Jacqueline Caux est réalisatrice de films dans différents domaines : courts-métrages expérimentaux et longs - métrages sélectionnés et primés dans de nombreux festivals nationaux et internationaux. Elle a participé à l’organisation de plusieurs festivals de musiques d’aujourd’hui, réalisé des émissions de recherche pour France Culture. Elle est aussi l’auteur de plusieurs livres d’entretiens avec des artistes essentiels du 20eme siècle. Elle vient de recevoir le Prix d’Honneur du FILAF 2019 pour l’ensemble de ses réalisations.

La cinéaste et ethnomusicologue Jacqueline Caux
La cinéaste et ethnomusicologue Jacqueline Caux, © Jacqueline Caux

Avec Daniel Caux, son compagnon de vie, elle s’est depuis le début passionnée pour les musiques divergentes, le free jazz, la musique électro, techno, les avant-gardes américaines. Ensemble, ils organisaient des expositions, des concerts qui ont marqué les esprits de ceux qui y ont assisté. Ils ont fait résonner les œuvres d’Albert Ayler, Terry Riley, Sun Râ, Philip Glass, La Monte Youg, Meredith Monk, pour n’en citer que quelques-uns.

Filmographie de Jacqueline Caux

« Never Stop - Une musique qui résiste » - 2017 - 1h15’. L’histoire de la création, il y a trente ans, des labels indépendants par les pionniers de la musique Techno de Detroit : Juan Atkins, Derrick May, Carl Craig, Jeff Mills.

« Hadda Ou Akki » - 2015 - 53’. Un portrait de la grande cheikhat du Moyen-Atlas Marocain Hadda Ouakki, et une rencontre avec son maître Bennacer Oukhouya. Prix Charles Cros 2016.

“Hadda Ouakka est une Berbère analphabète, une cheikhat marocaine, représentante de la culture Amazigh, aujourd’hui âgée de soixante ans, qui a toujours voulu chanter, qui a refusé de se marier et d’avoir des enfants, posant de ce fait un acte de rébellion inouï dans la société qui était la sienne. Depuis plus de quarante ans cette femme continue d’être à elle seule un véritable manifeste de liberté. Elle est une représentante emblématique de cette détermination remarquable de tant de femmes arabes qui, comme elle, ont lutté et luttent encore - et pas seulement depuis le printemps arabe - pour obtenir et imposer leur liberté de femmes et d’artistes.“

Coffret des deux films "Si je te garde dans mes cheveux" et "Hadda Ou Akki" - Editions La Huit
Coffret des deux films "Si je te garde dans mes cheveux" et "Hadda Ou Akki" - Editions La Huit, © Jacqueline Caux

« Man From Tomorrow » - 2014 - 40’ - Un portrait musical réalisé en lien avec la musique de Jeff Mills.

« Si je te garde dans mes cheveux… » - 2013 - 70’. Cinq portraits de femmes musiciennes rebelles originaires du Maroc (Hadda Ou Akki), de Tunisie Amina Szarfi), d’Egypte (Oum Kalshoum), de Syrie (Waed Bouhassoun) et de Palestine (Kamilya Jubran). Meilleur film Documentaire Musical 2014 décerné par la Sacem.

« Dolce Voce - Gavin Bryars » - 2011 - 37’. Un court portrait musical du musicien post modern anglais Gavin Bryars.

« Contes de la Symphonie Déchirée » - 2010 - 54’. Fiction à partir de la musique « Symphonie Déchirée » de Luc Ferrari.

« Les couleurs du prisme, la mécanique du temps » - 2009 - 96’. De John Cage à la techno en passant par le minimalisme, la musique répétitive et la musique Post- moderne. Avec: John Cage, Pauline Oliveros, La Monte Young, Terry Riley, Steve Reich, Philip Glass, Meredith Monk, Gavin Bryars, Richie Hawtin. Premier Prix du Festival de Films Indépendants de Los Angeles 2010.

« Symphonie Déchirée » - 2008 - 1h15’. Captation de cette symphonie pour 17 instruments et sons mémorisés du compositeur Luc Ferrari, interprétée par l’Ensemble Instrumental Ars Nova.

« The Cycles of The Mental Machine » - 2006 - 57’. Mise en lumière des différents cycles musicaux, du blues à la techno dans la ville défaite de Détroit, sur les traces du mythiquz DJ « Electryfing Mojo ». Quatre premiers prix dans quatre Festivals Internationaux de Films (Detroit, Montréal, Paris, Besançon). 

“Who Says I Have To Dance In A Theater - Anna Halprin ”- 2006 - 50’. Le travail de cette pionnière de la Post Modern dance et de la Performance, dans la nature, sur les plages, dans les rues, avec des performeurs, mais aussi des personnes atteintes du sida ou du cancer et des personnes âgées…

« Out Of Boundaries - Anna Halprin » - 2004 - 53’. Portrait de la fondatrice de la "Post Modern Dance" danse. Installée à San Francisco, elle a formé Simone Forti, Yvonne Rainer, Trisha Brown, Lucinda Childs, Meredith Monk…

Coffret des deux films "Out of Boundaries" et "Who Says I Have to Dance in a Theater"
Coffret des deux films "Out of Boundaries" et "Who Says I Have to Dance in a Theater", © Jacqueline Caux

« Presque Rien avec Luc Ferrari » - 2004 - 48’. Portrait du pionnier Français de la musique électronique Luc Ferrari.

« La Monte Young » - 2001 - 52’. Portrait du fondateur du courant musical minimaliste américain, et de sa compagne la plasticienne Marian Zazeela, qui travaille avec la lumière dans leurs environnements « Dream Houses », et lors des prestations du « Well Tuned Piano ».

Bibliographie de Jacqueline Caux

2006 : « A l’origine de la Performance » conversations avec Anna Halprin aux Editions du Panama.

2003 : « Tissée, tendue au fil des jours la toile de Louise Bourgeois » accompagné d’un CD de 74’ de Litanies et d’entretiens, aux Editions du Seuil.

2001 : « Presque rien avec Luc Ferrari » Un livre avec le musicien Français Luc Ferrari aux Editions Main d’Oeuvre. Traduit et édité en Japonais et en Anglais.

Les livres « Tissée, tendue au fil des jours la toile de Louise Bourgeois » (2003) / « A l’origine de la Performance » (2006) / « Presque rien avec Luc Ferrari » (2001)
Les livres « Tissée, tendue au fil des jours la toile de Louise Bourgeois » (2003) / « A l’origine de la Performance » (2006) / « Presque rien avec Luc Ferrari » (2001), © Jacqueline Caux

Programmation musicale de l'émission

Steve Reich
Four Organs
Ensemble Steve Reich, Steve Reich, Steve Chambers, Warner Jepson, Art Murphy, John Gibson
MODERN SILENCE

Meredith Monk
Cow song
Meredith Monk
WERGO

Laurent Garnier
Doctor c'est chouette
Laurent Garnier
KOMPAKT

Albert Ayler
In heart only
Albert Ayler, Mary Maria Parks, Call Cobbs, Steve Tintweiss, Allen Blairman
LONEH

La Monte Young, Marian Zazeela
31 VII 69 10:26 - 10:49 pm
EDITION X

Tradit Baluchistan
4 musiques de transe : Sasuli Khorasani Qualandari zemor
Abdorahman Surizehi, Ostad Mohammad Bachal, Bakhsh Noori Mola
ETNISK MUSIKKLUBB

Derviches Tourneurs de Turquie
Niyâz ayini - Taksîm
Kudsi Erguner, Mahmud Tebrizizade, Aram Kerovpyan, Tugrul Inancer, Muzaffereddin Ozak, Hafiz Kemal Ozmultu, Sefer Dal, Kemal Evren, Confrerie Halveti, Cercle "Nureddin Cerrahi Turbesi Ve Mescidi Koruma Dernegi"
ARION

Mohamed Kassabgi
Nami
Oum Kalsoum, Ahmed Rami
ARTISTES ARABES ASSOCIES

Safar : Les âmes retrouvées
Tes larmes m'empêchent de voler
Waed Bouhassoun, Moslem Rahal
BUDA MUSIQUE

Gavin Bryars
Madrigaux Livre II (intégrale) : I' vidi in terra angelici costumi - pour 6 voix mixtes a cappella
Massimiliano Pascucci, Ensemble Vox Altera
GB RECORDS

Luc Ferrari
Presque rien n°2, la nuit dans ma tete multiple
Luc Ferrari
INA

Extrait du film"Si je te garde dans mes cheveux"2013 - 69 minutes
Réalisatrice : Jacqueline Caux
Produit par La Huit - Stéphane Jourdain 

Extrait du film"Hadda Ou Akki"2015 - 53 minutes
Réalisatrice : Jacqueline Caux
Produit par La Huit - Stéphane Jourdain

Extrait du film"Anna Halprin - Out of Boundaries"2004 - 53 minutes
Réalisatrice et productrice : Jacqueline Caux

L'équipe de l'émission :