Samedi 25 janvier 2020
1h

Les 30 ans du Festival Flamenco de Nîmes 1/2

Nîmes, à l’heure espagnole le temps d’un Festival, célébrait sa 30ème édition du 9 au 19 janvier dernier. Une programmation respectueuse du passé et résolument tournée vers l’avenir, attestant de la très belle transmission de cet art au sein des grandes dynasties musicales andalouses.

Les 30 ans du Festival Flamenco de Nîmes 1/2
Camarón de la Isla et Paco de Lucia, © José Lamarca.

L'humeur du jour de François Noël, directeur du Théâtre de Nîmes

Extrait du concert de l’une des voix montantes du flamenco actuel, Gemma Caballero, accompagnée par le guitariste de Jerez, Javier Patino. Concert acoustique enregistré au Musée de la Romanité à Nîmes le 13 Janvier dernier dans le cadre du Festival.
Retrouvez toute l'actualité du Festival Flamenco de Nîmes ici ! 

Reportage Couleurs du Monde

  • Le Festival Flamenco de Nîmes, présenté par Chema Blanco, conseiller artistique et François Noël :

Nîmes reste aujourd’hui, plus que jamais, l’un des témoins des aléas de la vie du Flamenco, de ses débats houleux, de ses rénovateurs décriés et ses défenseurs d’une longue tradition qui osent dépasser les lignes…

Le flamenco a acquis ses lettres de noblesse à Nîmes, ce sont les lieux, les théâtres bien sûr mais aussi le musée de la Romanité, celui des cultures taurines avec l’expo-photo de l’argentin José Lamarca qui a immortalisé l’amitié et la complicité artistique de Camaron de la Isla et de Paco de Lucia. C’est aussi la façade de la Maison Carrée où étaient projetées tous les soirs les photos réalisées par tous ceux qui ont gravé, capté, ces 30 ans de flamenco.
A l’affiche, la guitariste Antonia Jimenez, qui a accompagné longtemps les danseurs Marco Flores et Olga Pericet et les chanteuses Carmen Linares er Rocio Marquez. Elle est invitée pour la première fois en soliste à Nîmes. Dans le monde du Flamenco où les femmes sont attendues au chant et à la danse, elle est l’une des rares femmes guitaristes, elle ouvre la voie…

Originaire du Puerto de Santa Maria, terre de vin et de flamenco, elle n’est pas née dans une famille de gitans, mais a grandi avec ces derniers : « On vivait tous ensemble, tous pauvres, tous égaux… ».
Elle est entourée, pour son concert à Nimes, par ses complices de longue date, la chanteuse sévillane Inma « La Carbonera » et le percussionniste Kike Terron.

Claude Worms, guitariste flamenco, compositeur, auteur d’ouvrages pédagogiques sur la guitare, rédacteur en chef de flamencoweb.com, l’un des complices du Festival depuis ses débuts, nous présente la chanteuse Mayte Martin.
L’immense chanteuse, invitée régulièrement du Festival, présente son concert–hommage aux maitres anciens, intitulé « Memento ».
Le Flamenco est un art sacré dit-elle, avec sa sensibilité et elle transmet son héritage, de sa voix magnifique d’une irréprochable technique.
Elle est celle qui inspire tant et tant d’artistes. A ses côtés, le jeune guitariste Alejandro Hurtado qu’elle révèle au public.

Dans la discothèque d'Ocora

Programmation musicale

Gemma Caballero
Siguerillas (Extrait du concert donné à la 30 ème édition du Festival Flamenco de Nîmes)
Gemma Caballero
RF NONCIAL

Federico Garcia Lorca
Anda Jaleo
Mariola Membrives, chant
KARONTE

Federico Garcia Lorca
La Tarara
Mariola Membrives, chant
KARONTE

Antonia Jiménez
Materna Petenera Guia
Antonia Jiménez, guitare
RF NONCIAL

Traditionnel
Titre inconnu (Extrait du concert donné à la 30ème édition du Festival Flamenco de Nîmes)
Antonia Jiménez, guitare
Kike Terron
RF NONCIAL

Mayte Martin
Vidalita
Mayte Martin, chant
PARLOPHONE SPAIN

Mayte Martin
Titre inconnu (Extrait du concert donné à la 30ème édition du Festival Flamenco de Nîmes)
Mayte Martin et Alejandro Hurtado, guitares
RF NONCIAL

L'équipe de l'émission :