Samedi 27 juin 2020
2h 3mn

Mémoire retrouvée, Claude Samuel : une archive de 2002

Claude Samuel évoque ses souvenirs avec Florence Brosselin dans une « Mémoire Retrouvée » enregistrée en 2002 : Ses rencontres avec Francis Poulenc, Sviatoslav Richter, Olivier Messaien, ses coups de cœur pour Scott Ross, Seiji Ozawa, et ses relations avec Pierre Boulez, Mstislav Rostropovitch…

Mémoire retrouvée, Claude Samuel : une archive de 2002
Claude Samuel - Archive personnelle de Claude Samuel avec l'aimable autorisation de sa famille, © Guy Vivien

« J’ai été attiré par l’art contemporain mais je ne fais pas de barrière, j’ai la même passion pour Webern que pour Monteverdi, et puis aussi pour Beethoven. Mais je trouve absolument ridicule d’arrêter la musique à 1910 ; je crois que ça m’a toujours beaucoup choqué. De plus, je crois que j’ai une curiosité innée pour les choses qui ne sont pas forcément les chemins rebattus ...»Claude Samuel (Ext de l’émission de Jacques Chancel, Radioscopie, 1983)

Claude Samuel, une grande voix de la radio et de la musique s’est éteinte le 14 juin dernier . Que ce soit à la radio, dans la presse écrite, ou bien dans la promotion d'événements artistiques majeurs (festivals, concours internationaux...), Claude Samuel a consacré sa vie au rayonnement de la création musicale.
Pour lui rendre hommage, France Musique vous propose la diffusion de quelques grands moments de radio que Claude Samuel avaient enregistrés sur France Culture ou sur France Musique, des stations où il a œuvré pendant près de 50 ans pour promouvoir et faire découvrir la musique du son siècle.
Au programme, des entretiens avec de grandes figures de la musique du XX e siècle : Pierre Boulez, Karlheinz Stockhausen, John Cage, Virgil Thomson, Iannis Xenakis, Mstislav Rostropovitch, Henri Dutilleux et Olivier Messiaen…

En Juillet 2002, Claude Samuel partageait ses souvenirs et les moments forts de sa carrière de journaliste et de critique musical au micro de Florence Brosselin pour l’émission « Mémoire retrouvée »

Il y a une grande diversité dans la musique contemporaine, et pour distinguer ces diversités, encore fait-il avoir le minimum d’informations et de connaissances

« Le vrai problème de la musique est que c’est un art non signifiant, vous ne suivez pas un récit ou une histoire, l’écoute musicale demande un plus grand effort d’appréhension qu’un film ou une pièce de théâtre. Rêvassez au concert n’est pas une bonne attitude, il faut être très vigilant et très attentif pour suivre ce que le compositeur vous raconte. Il y a une grande diversité dans la musique contemporaine, et pour distinguer ces diversités, encore fait-il avoir le minimum d’informations et de connaissances…Il y a quelques décennies, le public avait les cheveux qui se dressaient sur la tête en écoutant la musique de Bartók, aujourd’hui ça n’arrive plus, elle est bien intégrée. Un musicien comme Pierre Boulez a beaucoup fait pour cette musique. La musique contemporaine a beaucoup souffert d’être mal interprétée, et l’auditeur peut passer à côté…Pierre Boulez s’est imposé aussi comme un très grand chef d’orchestre, et dès le début de sa carrière, il a mis la barre très haut sur la qualité de l’interprétation, et ses enregistrements de Bartók sont aujourd’hui historiques…Pierre Boulez est la personnalité musicale qui a le plus marqué notre temps, et qui m’a personnellement beaucoup marqué. »

Programmation musicale 

Anton Webern
Langsamer Satz en Mi bémol Maj
Quatuor Diotima

Sergueï Prokofiev
Sonate n°6 op 82: allegretto
Sviatoslav Richter, piano

Olivier Messiaen
Turangalîla : Introduction
Yvonne Loriod,  piano
Jeanne Loriod,  Ondes Martenot
Orchestre National, dir.Maurice Le Roux

Traditionnel Inde du nord
Raga Puriya-Kalyan
Ravi Shankar, sitar
Alla Rakha, tabla

Domenico Scarlatti
Sonate en ré min K 5 L 367
Scott Ross, clavecin

Belà Bartok
Musique pour cordes percussions et celesta: Allegro Molto
Orchestre Symphonique de Chicago, dir. Pierre Boulez

Nguyen-Thien Dao
Les enfants d’Izieu : Le Camp de Drancy (Action II)
Maîtrise de Radio France,          
Orchestre Philharmonique de Radio France, dir. Sylvio Gualda 

George Gershwin / Martial Solal
Somebody loves me
Martial Solal, piano

Jean-Sébastien Bach
Suite n° 3 en Ut Maj BWV 1009 : Courante
Mstislav Rostropovitch, violoncelle

Iannis Xenakis
Nuits pour 12 voix solistes (extrait)
Solistes du Chœur de l'ORTF, dir. Marcel Couraud
(Festival de Royan, 1968)

Belà Bartók
Concerto n°2 pour piano et orchestre
Sviatoslav Richter, piano
Orchestre national de France, dir. Hiroyuki Iwaki
(Festival de Royan, 2 avril 1967)

L'équipe de l'émission :