Dimanche 1 novembre 2020
1h 13mn

"Jusqu'au bout de l'impro" (1/7) Festival Paysage d'Ecoute (Le Mans) #2 avec Uruk

Pour fêter les 20 ans d'A l'Improviste toute une nuit d’improvisations : des concerts, des témoignages, des reportages. L'improvisation n'est pas un style de musique, c'est une façon spontanée d'être aux sons, de célébrer l'instant. Cette nuit spéciale, riche et rythmée, en est l’expression !

"Jusqu'au bout de l'impro" (1/7) Festival Paysage d'Ecoute (Le Mans) #2 avec Uruk
Jusqu'au bout de l'impro (1/7)

Au programme de cette nuit spéciale, des musiques et des sons glanés pendant une année (la saison 2019-20) par les micros d’A l’Improviste sur différents festivals et événements.

Un voyage en cinq escales :

  • Le Mans , festival Paysages d’Ecoute
  • Paris, le CNSMdP et sa Classe d’improvisation générative, avec un Atelier animé par Joëlle Léandre
  • L’Ile de France, festival Sons d’Hiver
  • La Creuse, festival le Bruit de la Musique
  • Mulhouse, Festival Météo

Partie I : Festival Paysage d'Ecoute (Le Mans) #2 avec Uruk (22-24 novembre 2019)

Concert du Quartet Uruk : Isabelle Duthoit, Franz Hautzinger, Hamid Drake, Michel Zeran

Remontée dans le temps… Nous sommes en novembre de l’année dernière. On ne parlait pas encore beaucoup de la pandémie ni de la Covid.

Pas assez pour inquiéter l’équipe de ce festival, le tandem Isabelle Duthoit et Franz Hautzinger, deux improvisateurs de haut vol, également curateurs de cette édition.

Isabelle Duthoit et Franz Hautzinger
Isabelle Duthoit et Franz Hautzinger

L’équipe de France Musique (Benjamin Perru, Yvan Charbit, Max James) a pu saisir sur le vif le premier jour du festival un quartet réuni autour de ce beau tandem voix/trompette : le quartet URUK, avec aux percussions digitales (tambours sur cadres, bendirs…) deux musiciens de Chicago, les percussionnistes Hamid Drake et Michael Zerang. Ensemble, ils ont développé une improvisation au long souffle, spirituelle et presque chamanique, qui s’accorde très bien avec l’idée d’Uruk, cette toute première structure urbaine dans l’histoire des hommes…

le quartet URUK
le quartet URUK

Performance du percussionniste Alfred Spirli

En ouverture de festival, c’est une autre percussion qui a accueilli le public ; celle d’Alfred Spirli, qui accueillait le public dans le hall du théâtre de l’Espal au Mans en prenant entièrement possession des lieux avec un instrumentarium hétéroclite fait de gobelets, de ballons rebondissants, de rhombes et autres objets !

Alfred Spirli est percussionniste, bruiteur, improvisateur. Il communique par la musique, les sons, l’expression théâtrale aussi. Musicien sur scène (membre de l’ARFI lyonnaise) et musicien de rue, il fait feu de tout bois !

Il y a en lui cet élan de l’enfance, cet émerveillement pudique qui font de lui un illusionniste dadaïste, touchant et décalé !

Alfred Spirli
Alfred Spirli
L'équipe de l'émission :