Dimanche 22 juin 2014
1h 23mn

Jazz et profondeurs

ou comment le jazz explore, avec un égal bonheur, les tréfonds de la nature et ceux de l’âme humaine

« Tu peux sonder la profondeur d’un puits; la profondeur de l’esprit est insondable… » Proverbe indien

Aller au plus profond de la nature ou de soi-même, sonder les mers, les grottes ou les méandres de l’âme humaine. L’homme est autant attiré par les profondeurs que par l’altitude dont nous avons parlé dimanche dernier.

Idem pour les musiciens de jazz - surtout pour les saxophonistes d’ailleurs - qui semblent littéralement obsédés par les grands fonds et les mystères qu’ils recèlent. Ce n’est pas nous qui nous en plaindrons…

L'équipe de l'émission :