Dimanche 20 avril 2014
1h 23mn

Jazz et oiseaux

ou comment le jazz peut être tellement aérien que les oiseaux devraient le jalouser

« Et la mer au soleil ne supporte que l’ombre
Que jettent des oiseaux les ailes éployées… » Guillaume Apollinaire

Si les oiseaux savaient… Qu’ils sont pour les hommes le symbole absolu de la liberté. Que le battement de leurs ailes est le moteur du romantisme. Qu’ils inspirent les chanteurs et musiciens, depuis le temps des troubadours et des trouvères. Qu’ils sont à l’origine du plus beau ballet de Tchaïkovski et de l’un des poèmes les plus célèbres de Baudelaire. S’ils savaient tout cela, ils ne s’étonneraient pas de la place qu’ils ont prise dans le jazz…

L'équipe de l'émission :