Dimanche 9 février 2014
1h 23mn

Jazz et mouvement

ou comment le jazz incarne peut-être ce qui est scientifiquement impossible: le mouvement perpétuel

« Point de santé si l’on ne se donne tous les jours suffisamment de mouvement… » Arthur Schopenhauer

Dans la vie quotidienne, au travail, en amour et dans la création artistique, rien n’est pire que l’inertie. Vivre, produire, aimer ou créer, c’est bouger! Certes, le mouvement n’est pas le propre de l’homme puisque la plupart des animaux sont plus agiles et rapides que nous dès qu’il s’agit de se mouvoir.

Mais que le mouvement est beau quand il inspire les musiciens de jazz qui pimentent la vitesse d’excitation et la lenteur de sensualité. Ils savent marcher, courir, accélérer et freiner comme personne. Affaire de feeling, de tempo et de talent...

L'équipe de l'émission :