Musiques-les-Bains
Programmation musicale
Dimanche 5 août 2018
58 min

Venise (2/2)

Deuxième jour à Venise et dans l'univers des stations thermales et balnéaires d'Europe. Ecrivains, musiciens, rois, courtisanes, bannis, voyageurs sans distinctions de race, de couleur, de religion, ont toujours été les bienvenus dans cette ville sur l’eau.

Venise (2/2)
Igor Stravinsky après la première de son opéra "The Rake's Progress". (Photo by Cornell Capa/The LIFE Picture Collection/Getty Images), © Getty

Les lieux

Venise occupe une situation géographique exceptionnelle, dans une lagune de la mer Adriatique, entre les estuaires du Pô et du Piave. Les Vénitiens établirent leur ville en enfonçant des pieux en chêne et en aulne dans le sol sablonneux. Sur ces fondations, ils bâtirent des maisons et des palais. 118 petites îles séparées par un réseau de canaux et reliées par des ponts constituent Venise, qui s'étend sur 415 km2 (dont plus de la moitié sont occupés par les eaux), les principales îles de la lagune sont : le Lido, Murano, Burano, Torcello, San Michele (l'île cimetière de la ville)….

Fondée peu après 528, elle fut la capitale pendant onze siècles de la République de Venise. La Cité-État s'appuya sur la mer pour étendre son pouvoir. Durant le Moyen-Âge et la Renaissance, la ville fut une grande puissance maritime, grâce à ses liens avec l'Asie et le Proche-Orient, elle devint également l'une des principales places commerciales d'Europe, notamment pour la soie, les céréales et les épices. Dans le premier tiers du XVème l'Arsenal de Venise est la plus grande usine du monde. Du XIIIème à la fin du XVIIème siècle, Venise est un centre culturel majeur. 

La progression ottomane en Méditerranée, la prive progressivement de ses accès à la Route de la Soie, et  sonne le début de son déclin. Malgré tout, elle ne cesse de rayonner artistiquement et devient la ville européenne la plus élégante et raffinée du XVIIIème S., son influence sur l'art, l'architecture et la littérature ne se dément pas.

Venise est annexée par Napoléon Bonaparte en  1797, L'invasion des Français met un terme à près de 800 ans d'indépendance. En 1805 Bonaparte l'intègre au royaume d'Italie dont il se fait couronner roi, puis la ville passe sous l'autorité de l'Empire d'Autriche de 1815 à 1866. A la fin de la domination autrichienne Venise devient un chef-lieu de province italien.

La navigation maritime et lagunaire était le seul moyen de transport jusqu'à la construction d'un pont ferroviaire au XIXe siècle, le Pont des Lagunes, inauguré en 1846, il permet de relier le continent à Venise, qui devient le terminus des trains de nuit. Amenant au cœur de la cité, les voyageurs venant des capitales européennes il contribue à faire de Venise une destination prisée.

Les Rencontres

Cole Porter et son orchestre arrivent durant l’été 1926 à l‘hôtel «Exelsior» , il installe un bateau dansant au milieu du Grand canal, on donne des cours de charleston sur la plage du Lido… C’est la révolution à Venise ! Pendant ce temps, installé au «Grand hôtel du Lido», Diagilev prépare «Le Sacre du Printemps» avec Igor Stravinsky

Les Musiques

Générique:
Alexandre Glazounov : Novelettes opus 15; 4- Valse
Quatuor Chostakovitch
Olympia 524
Cole Porter : I've got you under my skin
Franck Sinatra
Sony Music FDM 46050 36968 2

Stravinsky : Le Sacre de printemps, « L'adoration de la terre » (1er tableau), Augures printaniers - Danse des adolescentes
Orchestre philharmonique de Prague
Igor Markevitch (direction)
Andante AN 2150

Stravinsky : Canticum sacrum ad honorem Sancti Marci nomini
Simon Preston  (direction)

Giovanni Paisiello : I guiochi d'Agrigento, ouverture
Orchestre International d'Italie
Giovanni Battista Rigon (direction)
Dynamic CDS 531/1-2 

Mendelssohn : Barcarolles vénitiennes n° 1 et 3 op 62  
Danielle Laval (piano)

Patty Page : Tennesse Waltz

Mahler : Symphonie n°5 en ut dièse m, Adagietto
Orchestre de l’Académie Sainte Cécile de Rome
Franco Mannino (direction)
BEAT CDF 073

Britten : Death in Venice
Scène 3 : The journey to the lido, « Ah serenissima ! »
Richard Hickox  (direction)

Liszt: Paraphrase de concert sur un thème de Rigoletto de Giuseppe Verdi S 434
Egon Petri (piano)

Francis Lai : Les Yeux noirs, extrait de la BO
DRG Records CDSBL 12592

Monteverdi : Vespro della Beata Vergine, « Lauda Jerusalem » (Psaume)
Collegium Vocale Gent
Philippe Herreweghe (direction)

Sources et références  

Phillippe Sollers: Dictionnaire amoureux de Venise. Editions Plon

Wikipédia

L'équipe de l'émission :
émission précédente
samedi 4 août 2018
émission suivante
samedi 11 août 2018