Musiques-les-Bains
Programmation musicale
Samedi 14 juillet 2018
58 min

Baden-Baden (1/2)

Troisième étape dans l'univers des stations thermales et balnéaires d'Europe. Plus que des lieux de soins, ces villes ont été des centres politiques, culturels et mondains, des lieux où se rencontraient rois, héritières, écrivains, compositeurs, poètes, muses...

Baden-Baden (1/2)
Vue générale de Baden Baden. Extrait de The Illustrated London News, © Gallica-BnF

Les lieux

Baden Baden est située dans le Land de Bade-Wurtemberg au cœur de la Forêt-Noire. La ville est connue pour son centre de villégiature et sa station thermale parmi les plus chics du monde, quelque 800 000 litres d'eau jaillissent chaque jour des profondeurs de la terre via douze sources. 

À la fin du XVII S., la ville devient une station thermale réputée dans toute l'Europe, et très mondaine : Stéphanie de Beauharnais, grande-duchesse de Bade y vient en villégiature, pendant le XIX S. siècle la famille du tsar de Russie y fait de nombreux séjours, on appelait Baden-Baden la capitale « officieuse » de la Russie, on y rencontre aussi Tourgueniev, Tolstoï et Dostoïevski. Dans le même temps des Anglais créent un club de tennis et un golf, les premiers d'Allemagne ; la demi-sœur de la reine Victoria vivait à Baden-Baden. Comme en  témoignent des villas de style bostonien, le long de la Maria-Vitkoria-Strasse, la ville est également très prisée des Américains.

Les Thermes Friedrich, inaugurés en 1877, restent l'un des plus beaux établissements thermaux au monde et un des plus modernes lors de sa création. De style néo-Renaissance, doté d'une coupole au-dessus du bassin central, le bâtiment a conservé les cuivres, les stucs, les fresques et les carreaux de faïence peints. Le lancement du casino conçu par l’homme d'affaires français, Jacques Bénazet, surnommé le « roi de Bade » contribue aussi à l’essor de la ville et les joueurs, parmi lesquels Léon Tolstoï ou Marlène Dietrich se succèdent à la roulette ou à l'hippodrome, 

En 1945, après l'effondrement du Troisième Reich, la ville, épargnée par les bombardements alliés, devient le siège du commandement en chef des Forces françaises en Allemagne (FFA), les quartiers ouest de Baden-Baden deviennent une véritable ville française. 

La ville a gardé sa vocation touristique, notamment avec l'ouverture des « thermes de Caracalla » en 1985 (chalets, saunas et piscines) et d'un opéra de 2500 places en 1998, l'un des plus grands d'Europe, bâti dans l'ancienne gare construite pour l'empereur Guillaume II.

Les Rencontres

A l’ombre sous l’arbre sur un banc : deux hommes discutent, Liszt et Paganini aiment venir à Baden-Baden… ils parlent musique … Liszt évoque son concert de 1840, tout le monde est venu: le duc de Bade, les Rohan-Chabot... Làs-bas un petit groupe fête quelque chose, Jean Baptiste Arban  et son épouse la pianiste Rosa Ravault ont une fille !  Valentine née ici en 1853,  Arban est compositeur et chef d’orchestre à l’Opéra de Paris. Un peu plus loin une jeune femme avec des partitions sous le bras, c'est Clara Schumann venue rendre visite à Monsieur Brahms… Plus loin encore se dresse l'Opéra de Baden-Baden qui abrite l’orchestre de la Radio de Baden-Baden et de Fribourg dirigé au fil du temps par Stravinsky, Boulez, Hindemith, Stokowski et François-Xavier Roth… 

Les Musiques

Générique:
Alexandre Glazounov : Novelettes opus 15;  4- Valse
Quatuor Chostakovitch
Olympia 524

Alexandre Desplat : BOF "Un héros très discret" de Jacques Audiard; "De Paris à Baden Baden"
Traffic Quartet
Aliceleo 8522472

Nico Dostal : Der Kurier der Königin; "Ihr schönen Frau'n"  
Fritz Wunderlich
Orchestre Symphonique de la Radio de Baden Baden
Willi Stech (direction)
DGG 4796483

Pauline Viardot :  5 poèmes de Lermontov et Tourgueniev  
1.  Na zare / A l'aube n°1
2.  Razgadka / Enigme n°3
3.  Razluka / Séparation n°4  
Ina Kancheva (soprano)
Ludmil Angelov (piano)  
Toccata Classics 0303

Eugene Ysaÿe : Variations sur le Caprice n°24 de Paganini . n° 8, 9, 10
Laurent Korcia (violon)
Haruko Ueda (piano)  
Naive Records V5344

Hector Berlioz : Béatrice et Bénédict ; Ouverture (instrumental)  
Orchestre Symphonique de Londres
Colin Davis (direction)
LSO 0004

Jean Baptiste Arban : Variations sur le carnaval de Venise  
Wynston Marsalis (trompette)
Ensemble à vents Donald Hunsberger
Sony 60804

Clara Schumann : 3 romances opus 22 pour violon et piano  
1. Romance en ré b M opus 22 n° 1
2. Romance en sol m opus 22 n° 2  
3. Romance en si b M opus 22 n° 3  
Nurit Stark (violon)  
Cedric Pescia (piano)  
Claves 501502

Johannes Brahms : Trio en mi b M op 40 - pour violon cor et piano.  4- Finale : Allegro con brio
Yehudi Menuhin (violon)
Alan Civil (cor)
Hephzibah Menuhin (piano)
EMI 2641752

Claude Debussy : Nocturnes L 91 / "Fêtes"
Orchestre Symphonique de la Radio de Baden Baden
Hanz Zender Glor (direction)
Classics 11431

Citation

« La voiture de l'hôtel où j'ai réservé une chambre n'est pas encore là, ce qui me permet d'apercevoir quelques futurs curistes qui, comme moi, souffrent affreusement du nerf sciatique et viennent ici pour quelques soulagements.

Entre mille individus, je peux deviner immédiatement celui dont le postérieur fait mal. Les voyant si mal en point, j'ai un sentiment affreux : ce spectacle me fait du bien. Je pense ne pas être comme eux, même si j'ai les mêmes douleurs, je ne le montre pas de la même façon, du moins, j'ai cette conviction. "
Hermann Hesse, Le Curiste 

Sources et références

Hermann Hesse: "Le curiste'
éditions Calmann-Levy

Erik Orsenna et Jean-Marc Terrasse:  "Villes d'eaux"
éditions Ramsey Image, coll. "Les Nostalgies"

Wikipédia

L'équipe de l'émission :