Lundi 9 novembre 2020
12 min

Rayonnement et postérité de la Chapelle royale (6/6)

Comment la musique de la Chapelle royale a-t-elle rayonné au-delà des frontières du royaume ? Que deviennent la Chapelle et ses occupants en 1789 ? Un épisode point d'orgue, qui nous emmène jusque dans la chapelle d’aujourd'hui, lieu de vie et de musique.

Rayonnement et postérité de la Chapelle royale (6/6)
Musique et musiciens à la Chapelle royal : Rayonnement et postérité de la Chapelle royale (6/6), © Radio France

Certaines cours européennes s’inspirent du motet français. C’est le cas du roi Charles II d’Angleterre. En exil en France durant la période troublée de la Révolution anglaise, le prince a pu voir comment Louis XIV, son cousin germain, s’est servi des arts pour reconquérir sa légitimité. Au début des années 1660, Charles II va ainsi s’inspirer de ce symbole de pouvoir qu’est le grand motet, à travers un nouveau genre musical, le Symphony Anthem

La diffusion du motet en province pendant le siècle des Lumières 

En France, au palais des Tuileries, le Concert Spirituel est créé en 1725 par Anne Danican Philidor, hautboïste de la Chapelle royale.
Si au Concert Spirituel les motets du sous-maître favori de Louis XIV figurent à l’affiche de quasiment tous les concerts, la programmation laisse tout de même une place à ses successeurs, qui vont faire évoluer le genre, comme André Campra, Nicolas Bernier, Charles-Hubert Gervais, Henry Madin, ou encore Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville...

A Versailles, les sous-maîtres se succèdents. En 1761, c’est le grand chambardement à la Musique du roi : par un édit, dit « de réunion », Louis XV décide de réunir les trois départements de sa musique, la Chapelle, la Chambre et l’Ecurie, pour ne former plus qu’un unique corps de musique. 

6 octobre 1789 : on ferme ! 

Les années passent. Louis XVI monte sur le trône en 1774. La Révolution, déjà, commence à gronder. L’un des deux grands maîtres de la Chapelle du nouveau règne se nomme FrançoisGiroust.La Chapelle royale, elle, ferme ses portes le 6 octobre 1789, jour du départ définitif du roi et de la famille royale pour Paris, fermeture qui met un terme dramatique à 79 ans de célébrations religieuses en musique… 

Renaissance au début du 19e siècle

Après 13 années de silence, la musique de la Chapelle renaît de ses cendres, au début du nouveau siècle. 

Nous sommes en 1802, sous le Consulat de Napoléon. La chapelle consulaire, qui devient chapelle impériale avec le sacre, le 18 mai 1804, est alors composée de huit chanteurs et de 27 symphonistes. Ces musiciens sont dirigés par un Italien, Giovanni Paisiello, bientôt remplacé par Jean-François Lesueur.
La Chapelle royale est définitivement dissoute avec la Révolution de Juillet 1830

Aujourd’hui, une chapelle bien vivante

Jusqu’à ce que, dans les années 1990, le Centre de musique baroque de Versailles, se penchent sur les manuscrits des compositeurs français des 17e et 18e.
C’est l’époque de la résurrection de la musique, ancienne, sur instrument d’époque !
Le chœur des Pages et des Chantres du Centre de musique baroque de Versailles s’inspire des effectifs vocaux de la Chapelle royale, tels que l’on pouvait les entendre à la fin du règne de Louis XIV.
La musique à la Chapelle royale de Versailles, avec sa longue et riche histoire, est ainsi plus vivante que jamais…

Extraits musicaux

Michel-Richard de Lalande, Te Deum S32 (comp. 1684 ; 4e version, après 1715), « Te æternum Patrem »
Majesté ! Grands motets pour le Roi-Soleil
Ensemble Ædes (dir. Mathieu Romano)
Le Poème Harmonique, dir. Vincent Dumestre
1 CD, Alpha Classics (2018)

Henry Purcell,Praise The Lord, O My Soul, Z 47 (ca 1682-1685)
Henry Purcell : The Complete Anthems and Services, vol. 5, Choir of New College, Oxford (dir. Edward Higginbottom)
The King’s Consort, dir. Robert King
1 CD, Hyperíon (1993)

Michel-Richard de Lalande, Te Deum S32 (comp. 1684 ; 4e version, après 1715), « Te Per Orbem Terrarum »
Majesté ! Grands motets pour le Roi-Soleil
Ensemble Ædes (dir. Mathieu Romano)
Le Poème Harmonique, dir. Vincent Dumestre
1 CD, Alpha Classics (2018)

Jean-Joseph (Cassanea de) Mondonville,Sonate n°4 en do majeur, III. Gigue
Luc Beauséjour et Hélène Plouffe
Label Analekta

Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville,Dominus regnavit (1734), « Elevaverunt flumina »
Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville : Grands motets
Les Arts florissants, dir. William Christie
1 CD, Erato (1997)

François Giroust, Benedic anima mea, « Qui fundasti terram »
Grétry, Gossec, Giroust : Grands motets Chœur de chambre de Namur
La Grande Écurie et la Chambre du roi, dir. Jean-Claude Malgoire
1 CD, K617, 2005

Luigi Cherubini, Pater noster (1816)
Luigi Cherubini : [Œuvres sacrées], Kammerchor der Frauenkirche Dresden
Ensemble Frauenkirche Dresden, dir. Matthias Grünert
1 CD, Rondeau Production (2019)

Charles-Henri Plantade, Messe des morts (ca 1823)
Luigi Cherubini, Charles-Henri Plantade : Requiems pour Louis XVI et Marie-Antoinette
Le Concert Spirituel, dir. Hervé Niquet
1 CD, Alpha Classics (2016)

Michel-Richard de Lalande, Cantate Domino S72 (comp. 1707 ; 2e version: ca 1720) (début)
Michel-Richard de Lalande : Choral musiq for Versailles
Ex Cathedra, dir. Jeffrey Skidmore
1 CD, ASV (1995) ; rééd. Alto (2013)

Jeudi 12 novembre 2020 >>> Ouverture virtuelle des portes de l'Expodcast Centre de musique baroque de Versailles / France Musique

A partir du jeudi 12 novembre 2020, retrouvez la Chapelle royale de Versailles et les protagonistes de cet épisode sur le site www.expodcast.cmbv.fr avec des archives, des vidéos, des rencontres et bien d’autres surprises !  
L’Expodcast, une expérience sonore et visuelle proposée par le Centre de musique baroque de Versailles, en partenariat et coproduction avec France Musique et en partenariat avec le château de Versailles. 

Ecriture et voix : Suzanne Gervais  
Conseil scientifique : Thomas Leconte

Les extraits musicaux sont fournis avec l'aimable autorisation des labels Warner (Erato, Virgin Classics, Fnac), Alpha Classics, Harmonia Mundi, Naïve, BNL, Tempéraments, Glossa Music, Château de Versailles Spectacles, Naxos, K617, Musiques à la Chabotterie, Mirare, Hyperion, Analekta, Rondeau production et Alto.

L'équipe de l'émission :
Partenaires :
  • Logo CMBV