Lundi 9 novembre 2020
10 min

La messe quotidienne du Roi-Soleil (2/6)

A Versailles, la musique est partout, véritable bande-son quotidienne du règne de Louis XIV. Chaque jour, la messe, qui a lieu à 10h à la Chapelle, est le premier véritable moment de musique de la journée, millimétrée, du Roi-Soleil. Comment se déroulait-elle et quelle musique y entendait-on ?

La messe quotidienne du Roi-Soleil (2/6)
Musique et musiciens à la Chapelle royale : La messe quotidienne du Roi-Soleil (2/6), © Radio France

Un journée avec le roi

La journée du roi commence à sept heures. La cérémonie du Lever, publique, va durer près de deux heures. Des courtisans triés sur le volet, et tous masculins, se pressent dans les appartements du monarque. Dix heures. C’est l’heure de la messe. Précédé des fils de France, des princes du sang et des gardes français et Suisses, suivi des filles de France et princesses du sang puis enfin des courtisans, le roi sort de ses appartements par la « porte des glaces », traverse la somptueuse galerie du même nom, puis l’enfilade du Grand Appartement pour se rendre à la chapelle. 

Silence on chante ! 

Aussitôt qu'on entend les tambours des Gardes Suisses qui annoncent l'arrivée du roi, on fait partir les enfants de chœur. Le tapis est déroulé sur la balustrade de la tribune : le roi est là : la messe peut commencer. Pendant une demi-heure, le souverain entend les motets pour solistes, chœurs et orchestre composés et dirigés par le sous-maître, exécutés par les chantres, enfants de chœur et symphonistes de la Musique de la Chapelle, fameuse dans toute l’Europe. Louis XIV exige un silence absolu.

Un production à flux tendu

L’activité de composition musicale des sous-maîtres de la Chapelle du roi de France est d’une rare intensité. A Versailles, pendant le règne de Louis XIV, on compose de la musique pour la messe, tous les jours. Il s’agit tout de même de fournir de la musique pour près de 280 messes royales par an, sans compter les fêtes solennelles. Chaque sous-maître en quartier est donc responsable de plus de 80 messes.

On recrute à Versailles

Louis XIV souhaite désormais, pour sa messe quotidienne, faste et grandeur.
Pour cela, il décide, en 1683, de recruter de nouveaux sous-maîtres, parmi les meilleurs musiciens du royaume.
Pour connaître le déroulement et les coulisses de cet événement musical d’importance, rendez-vous dans le prochain épisode… 

Extraits musicaux

Michel-Richard de Lalande,Confitebor tibi Domine S56 (1699), « Magna opera Domini » Michel-Richard de Lalande : Te Deum
Les Arts florissants, dir. William Christie
1 CD, Harmonia Mundi (1991)
Rééd. Harmonia Mundi « Musique d’abord » (2001)
Rééd. Harmonia Mundi « Les Arts florissants » (2018)

François Couperin,Messe à l’usage ordinaire des Paroisses, pour les Fêtes solennelles, Plein chant du premier Kyrie, en Taille
François Couperin : Messes pour orgue et Motets
Frédéric Desenclos, grand orgue (orgue François-Henri Clicquot de la cathédrale Saint-Pierre de Poitiers)
Ensemble Pierre Robert
2 CDs, Tempéraments (2003)

Michel-Richard de Lalande,Deus noster refugium S54 (1699)
Michel-Richard de Lalande : Grands motetsMaîtrise de Bretagne (dir. Jean-Michel Noël)
Le Parlement de Musique, dir. Martin Gester
1 CD, Opus 111 (2001)

Michel-Richard de Lalande,Venite, exultemus Domino S58 (1700), « Venite, adoremus »
Michel-Richard de Lalande : Grands motets
Les Pages & les Chantres du Centre de musique baroque de Versailles
Collegium Marianum (dir. Jana Semerádová), dir. Olivier Schneebeli
1 CD, Glossa Music « Atelier K617 - Chemins du Baroque » (2018)

Louis Marchand, Fond d’orgue Frédéric Desenclos, grand orgue (orgue Clicquot-Tribuot/Boisseau-Cattiaux de la chapelle royale du château de Versailles)
Henry Desmarest : Messe à deux chœurs et deux orchestresLes Pages & les Chantres de la Chapelle, Nova Stravaganza (dir. Siegbert Rampe), dir. Olivier Schneebeli
1 CD, Virgin Classics « Veritas » (2000) 

Michel-Richard de Lalande, Exaltabo te, Domine S66 (1704), « Domine, Deus meus »
Michel-Richard de Lalande : Grands motetsMaîtrise de Bretagne (dir. Jean-Michel Noël)
Le Parlement de Musique, dir. Martin Gester
1 CD, Opus 111 (2001)

Michel-Richard de Lalande,Venite, exultemus DominoS58 (1700) Michel-Richard de Lalande : Grands motetsLes Pages & les Chantres du Centre de musique baroque de Versailles
Collegium Marianum (dir. Jana Semerádová), dir. Olivier Schneebeli
1 CD, Glossa Music « Atelier K617 – Chemins du Baroque » (2018)

Michel-Richard de Lalande,Quam dilectaS12 (ca1683), « Cor meum et caro mea » Michel-Richard de Lalande : Grands motetsLes Pages & les Chantres du Centre de musique baroque de Versailles
La Grande Écurie et la Chambre du roi (dir. Jean-Claude Malgoire), dir. Olivier Schneebeli
1 CD, Virgin Classics « Veritas » (2002)

Jeudi 12 novembre 2020 >>> Ouverture virtuelle des portes de l'Expodcast Centre de musique baroque de Versailles / France Musique

A partir du jeudi 12 novembre 2020, retrouvez la Chapelle royale de Versailles et les protagonistes de cet épisode sur le site www.expodcast.cmbv.fr avec des archives, des vidéos, des rencontres et bien d’autres surprises !   
L’Expodcast, une expérience sonore et visuelle proposée par le Centre de musique baroque de Versailles, en partenariat et coproduction avec France Musique et en partenariat avec le château de Versailles. 

Ecriture et voix : Suzanne Gervais  
Conseil scientifique : Thomas Leconte

Les extraits musicaux sont fournis avec l'aimable autorisation des labels Warner (Erato, Virgin Classics, Fnac), Alpha Classics, Harmonia Mundi, Naïve, BNL, Tempéraments, Glossa Music, Château de Versailles Spectacles, Naxos, K617, Musiques à la Chabotterie, Mirare, Hyperion, Analekta, Rondeau production et Alto.

Partenaires :
  • Logo CMBV