Musique émoi
Entretien
Dimanche 8 janvier 2017
1h 58mn

André Tubeuf, écrivain, philosophe et critique musical

André Tubeuf, écrivain, philosophe et critique musical
Elsa Boublil, © Radio France / Christophe Abramowitz

Programmation musicale

Renaud Garcia Fons
Silk Moon
Renaud Garcia Fons, contrebasse
Derya Turkan, percussions
Claire Antonini, Kamanche

Abdou Sarrouji / Riad Sombati
Ala balad elmahboub (extrait du film Widad)
Oum Kalsoum, chant

E. Grieg
Peer Gynt : Chanson de Solveig
Ninon Valin, soprano

G. F. Haendel
Le Messie : for unto us a child is born
Orchestre baroque anglais
Choeur Monteverdi
Direction : John Eliot Gardiner

J. S. Bach
Bist du bei mir BWV.508
Elisabeth Schwartkopf, soprano
Gerald Moore, piano

J. Brahms
Requiem allemand
Elisabeth Schwartkopf, soprano
Hans Hotter, baryton basse
Choeur de la Société des amis de la musique de Vienne
Direction : Herbert von Karajan

F. Chopin
Mazurka en la mineur op.17 n°4
Arthur Rubinstein, piano

H. Wolf
Mörike lieder : Im frühling
Dietrich Fischer Dieskau, baryton
Herta Klust, piano

J. S. Bach
Partita n°1 en si bémol Maj BWV.825 pour piano : prélude
Dinu Lipatti, piano

J. S. Bach-Siloti
Prélude en si mineur
Anne Queffelec, piano

R. Wagner
Tannhaüser : "Oh, du mein Holder abendstern" (air de Wolfram, acte III)
Thomas Hampson, baryton
Orchestre de la Radio de Munich
Direction : Fabio Luisi

F. Schubert
Trio n°2 en mi bémol Majeur D.929 op.100
Renaud Capuçon, violon
Gautier Capuçon, violoncelle
Franck Braley, piano

C. Debussy
Pelleas et Melisande
Orchestre Philharmonique de Vienne
Direction : Claudio Abbado

J. Brahms
Sonate pour violoncelle et piano n°1 en mi mineur op.38 (allegro)
Victor Julien Laferrière, violoncelle
Adam Laloum, piano

L'actualité de notre invité

"L'Orient derrière soi" est paru aux éditions Actes Sud en octobre dernier.

L'Orient derrière soi
L'Orient derrière soi, © Actes Sud

"Qui n’a rêvé l’Orient devant soi, au bout de son désir ? Le jeune André, né à Smyrne de parents français, a connu cet Orient pluriel et chatoyant, grandissant entre la Turquie, la Syrie et le Liban, au gré des affectations professionnelles paternelles et des alliances familiales : la mer Noire, Stamboul, Alep, Beyrouth comme autant d’étapes d’une irrésistible expulsion. À la fois gosse d’ici et Français de l’étranger, André “s’incorpore” du mieux qu’il peut dans le petit clan des enfants d’expatriés, avant de regagner la France avec l’étrange impression, au contraire, de s’exiler…

De ces racines multiples, André Tubeuf a tiré la matière d’un récit d’apprentissage porté par le motif de l’exil, du départ permanent, de l’absence d’attaches, des amarres que l’on largue, de ce qui fait une appartenance ou un enracinement. Un “Itinéraire de Smyrne à Paris” qui est aussi un adieu à l’enfance, un hommage tendre et inconditionnel à l’Orient, ses paysages, ses cultures et ses religions mêlées. Mais surtout à son hospitalité, sa générosité, sa tolérance.

Une mélopée méditerranéenne composée comme une confidence ininterrompue teintée de joies toujours vivantes, mais qui résonne à demi-voix avec un Orient désormais douloureux."

Pour lire un extrait du livre, c'est ici !

Une émission en partenariat avec le magazine Grazia
Une émission en partenariat avec le magazine Grazia
L'équipe de l'émission :
Mots clés :
émission précédente
dimanche 1 janvier 2017