Musique émoi
Entretien
Dimanche 4 novembre 2018
1h 28mn

Alexandre Jollien, philosophe et écrivain.

Alexandre Jollien, philosophe et écrivain.
Alexandre Jollien et Elsa Boublil

Une émission en partenariat avec le magazine Grazia.

Magazine Grazia
Magazine Grazia

Il faut encore porter du chaos en soi pour accoucher d’une étoile qui danse. (Ainsi parlait Zarathoustra, Nietzsche)

Programmation musicale

Richard Strauss
Ainsi parlait Zarathoustra op.30 (extrait)
Orchestre Symphonique de la ville de Birmingham
Direction : Andris Nelsons    

Wolfgang Amadeus Mozart
Requiem en ré mineur K.626 (Introït)  
Insula Orchestra
Choeur Accentus  
Direction : Laurence Equilbey   

Félix Mendelssohn
La Fileuse
Marcel Azzola, accordéon   

Frédéric Chopin
Ballade n°2 en fa Majeur op.38
Kotaro Fukuma, piano   

Giovanni Pergolese
Stabat Mater en fa mineur (Stabat Mater dolorosa)  
Anna Netrebko, soprano
Marianna Pizzolato, contralto
Orchestre de l’Académie Sainte Cécile de Rome  
Direction : Antonio Pappano   

Antonio Vivaldi
La Senna Festeggiante RV 693 (extraits)
Concerto Italiano  
Direction : Rinaldo Alessandrini   

Jean-Sébastien Bach
La Passion selon Saint Matthieu (Kommt ihr Töchter helft mir klagen, 1ère partie)
Akademie fur Alte Musik de Berlin
Chœur de Chambre du RIAS de Berlin
Chœur d’Etat de la Cathédrale de Berlin
Direction : René Jacobs   

Jean-Sébastien Bach
Herz und Mund und Tat und Leben, Cantate BWV 147 (Ich will von Jesu Wundern singen, air de basse)
Thomas Hampson, basse
Consentus Musicus de Vienne
Choeur de Garçons de Tolz
Direction : Nikolaus Harnoncourt   

Mercan Dede
Ab-i beka    

Franz Schubert
Mélodie hongroise pour piano en si mineur D.817  
Shani Diluka, piano   

Frédéric Chopin
Nocturne
Arthur Rubinstein, piano   

Jean-Sébastien Bach
La Passion selon Saint Jean BWV 245 (Zerfliesse mein Herze, 2ème partie, air de soprano)
Sibylla Rubens, soprano
Collegium Vocale de Gand
Direction : Philippe Herreweghe   

Ibrahim Maalouf
Extrait de la B.O.F. Yves Saint Laurent (Les quais)  

L'actualité de notre invité 

La Sagesse espiègle
Alexandre Jollien
Paru le 4/10/2018 - Ed. Gallimard

La Sagesse espiègle, Alexandre Jollien
La Sagesse espiègle, Alexandre Jollien

«Je rêve d'un itinéraire qui m'apprenne à danser, à me départir de la  dictature du on, pour progresser vers une complète déprise de soi.  L'homme qui écrit ces lignes, pourquoi le cacher, a sombré au fin fond  d'une addiction qui a bien failli le perdre. Dans son errance, il s'est  souvent cassé la figure contre d'inefficaces injonctions, toujours cette  orthopédie mentale, cette camisole de force qu'on voudrait refiler à  celui qui révèle notre impuissance. À bout, il a dû emprunter des voies  peu fréquentées et, pour tout dire, pas très orthodoxes. D'où le carnet  de route qui suit, sorte de récit clinique, de tentatives de trouver un  équilibre... C'est que la grande santé ne saurait être créée in vitro.  Elle se vit, elle s'expérimente, elle s'incarne dans des êtres de  chair, de larmes, de pulsions et de joies. C'est cette aventure que je  m'apprête à retracer, convaincu que le philosophe ne plane pas en dehors  de la cité, dans le ciel des idées, mais qu'il s'assigne pour tâche de  traverser les tourments d'une vie, de scruter ce qui met en échec sa  volonté et le tire vers le bas, d'aider tout un chacun à ne plus  craindre le chaos pour l'habiter, allègrement.»

Ce voyage au fin  fond de la dépendance, cette invitation au gai acquiescement de soi  emprunte deux versants. Sous la forme d'un traité, sont explorées les  voies qui conduisent à la grande santé, au joyeux dire oui. En  contrepoint, dans des fragments, une autre voix se donne à entendre. À  la troisième personne, lointaine et pourtant si intime, l'auteur narre  sa singulière quête de liberté en plein chaos. Chemin faisant, Alexandre  Jollien nous livre un carnet de route, un véritable traité de déculpabilisation. Cet essai de philosophie pratique dessine un lumineux art de vivre surgi du fond du fond.

L'équipe de l'émission :