Musique connectée
Magazine
Lundi 1 février 2021
1 min

Une mini-série argentine inspirée de Lohengrin de Wagner

L’Argentine est, à ce jour, le pays qui a connu le plus long confinement : plus de dix mois. Dans ce contexte, la compagnie Lirica Libre, basée à Mar del Plata, a imaginé une production de Lohengrin adaptée aux restrictions sanitaires.

Une mini-série argentine inspirée de Lohengrin de Wagner
Lohengrin, oscuro brabante, une mini-série argentine inspirée de Lohengrin par la compagnie Lirica Libre

Prenez un confinement qui n’en finit pas, l’un des plus célèbres opéras de Wagner, quatre chanteurs – un ténor, deux sopranos et un baryton -, un pianiste, un clarinettiste, un metteur en scène vidéaste et ça donne « Lohengrin, oscuro brabante », une mini-série un poil déjantée en huit épisodes de 12 à 25 minutes, diffusée sur Youtube et enregistrée pendant les longs mois d’isolement sanitaire, par les artistes de la compagne Lirica Libre, chez eux à Mendoza, Buenos-Aires et Mar del Plata.

Mise en scène multimédia

L’avertissement, au début de la bande-annonce, explique qu’en 2020, des chanteurs confinés, essayent depuis leur maison, de créer un contact avec la chaleur de leur voix, alors qu’ils sont incapables de se rencontrer dans une étreinte, à l’image, finalement, des amours impossibles de Lohengrin et d’Elsa. Voilà une belle mise en abîme de la situation actuelle des musiciens, un peu partout dans le monde, avec l’argument de Lohengrin... Impossible de se retrouver pour monter une production sur un plateau, avec vraie mise en scène ? Qu’à cela ne tienne, la compagnie propose une mise en scène multimédia, découpée en huit épisodes…

Histoire d’amour médiévale et pandémie

La série raconte l’aventure de la compagnie Lirica Libre : elle incarne une troupe de chanteurs qui répètent Lohengrin à Anvers pendant la Seconde guerre mondiale, malgré les bombardements allemands. Pourquoi Anvers ? Parce que Lohengrin se passe dans les environs d’Anvers, dans le duché du Brabant au début du Xe siècle.
Le résultat dépote : c’est un mélange de scènes filmées pour l’occasion, avec les chanteurs en costumes médiévaux, d’extraits d’images d’archives de la seconde guerre mondiale, notamment l’invasion de la Belgique par les troupes allemandes et d’images de synthèse avec un cygne. Le cygne de Lohengrin, qui s’enfonce dans l’eau noire…
On passe de la version originale, pour orchestre, à la transcription pour piano et clarinette. C’est l’histoire de chanteurs isolés dans un contexte hostile, que les circonstances empêchent, ou presque, de faire de la musique ensemble. Le metteur en scène de cette websérie, Mariano Garcia, évoque bien sûr l’actualité et la pandémie qui n’en finit pas.

La web-série est en libre-accès sur Youtube, elle est chantée en allemand et les sous-titres sont disponibles dans plusieurs langues, dont le Français. Une belle occasion de redécouvrir Lohengrin et le travail né de l’imagination de musiciens argentins confinés.

L'équipe de l'émission :