Musique connectée
Magazine
Jeudi 16 mai 2019
1 min

Réduire son empreinte écologique sur Youtube

Ce matin Suzanne pointe l’impact en CO2 du géant de la vidéo Youtube…

Réduire son empreinte écologique sur Youtube
Comment réduire son empreinte écologique sur Youtube ?, © Mallory Turner

Diminuer l'empreinte carbone de YouTube...

On ne se doute de rien, les yeux rivés sur notre écran à enchaîner les vidéos sur YouTube, désormais omniprésent dans notre quotidien. 

Pourtant, la consommation mondiale de vidéos sur la plateforme de Google polluerait bien plus que prévu, et des chercheurs britanniques ont trouvé un début de solution pour diminuer l’empreinte carbone de YouTube.  

Chaque jour, ce sont un milliard de vidéos qui sont regardées sur la plateforme, ce qui représente près de dix millions de tonnes de CO2 par an, soit l’équivalent des rejets d’une ville de la taille de Glasgow. 

Selon ces chercheurs de l’Université de Bristol, YouTube serait loin d’être transparent sur le taux de CO2 que génèrent ses serveurs. Les chercheurs à l’origine de l’étude affirment que YouTube cache son impact réel sur l’environnement en indiquant seulement les émissions générées par ses data centers. 

Or, l’étude démontre bien que les data centers ne représentent qu’une infime part d’une immense chaîne qui passe ensuite par les réseaux des fournisseurs d’accès à internet jusqu’à nos multiples écrans d’ordinateur, de tablettes et de smartphones

... sans restreindre la consommation de vidéos

Les chercheurs de l’Université de Bristol ont pointé une solution pour diminuer drastiquement l’impact carbone de YouTube sans pour autant restreindre la consommation de vidéos. La première utilisation de YouTube c’est… pour écouter de la musique. 

La solution serait tout simplement de permettre aux utilisateurs de verrouiller leur écran de portable lorsqu'ils écoutent de la musique sur YouTube. 

On a des chiffres : ça permettrait de diminuer les émissions de CO2 de YouTube de 500 000 tonnes par an, en tout cas selon les estimations des chercheurs britanniques. Le problème, c’est que YouTube ne permet pas cette utilisation via son application. Lorsqu'un utilisateur verrouille son écran, il se coupe automatiquement de l'application. Sauf... sur YouTube Premium. À voir si la plateforme de Google voudra étendre cette fonction à tous les internautes. 

Couper l’écran alors que le son continue est possible sur la version payante de YouTube, mais même dans ce cas, le signal vidéo continue d’être envoyé et d’impacter l’environnement pour rien. Espérons que YouTube s’intéressera à cette étude britannique et élaborera des options permettant de ne recevoir que l’audio lorsqu’on le souhaite. 

L'équipe de l'émission :