Musique connectée
Magazine
Vendredi 21 décembre 2018
1 min

Onstage, une application polémique

On finit la semaine avec une appli qui suscite la controverse. Il s’agit de Onstage, une appli pour smartphone, qui, comme son nom l’indique, permet au spectateur du concert de se retrouver on stage, sur scène. Je vous explique.

On stage sur scène ?

Vous êtes au concert, assis sur votre siège. Suivant l’endroit où vous êtes assis – et aussi votre porte-monnaie -, vous voyez l’orchestre de plus ou moins loin, sous des angles différents : le chef de dos, le chef de face, vous êtes au niveau des contrebasses, derrière les percussions. Bref, vous ne pouvez pas toujours TOUT voir, même si les salles de concert en vignoble, comme la Philharmonie de Paris, limitent l’écart entre la dernière place et la scène.

Eh bien l’appli Onstage vous permet de voir ce qui se passe sur scène, en gros plan et en direct, sur l’écran de votre smartphone. C’est un peu le principe des jumelles, mais sur votre téléphone.

C’est vraiment pas mal fait. Bien sûr il faut que la salle soit partenaire de l’appli et donc équipée en conséquence, mais de plus en plus de salles sont intéressées, comme le centre de musique de chambre de Varsovie – l’appli est polinaise – ou le théâtre musical de Bâle, en Suisse, qui vient de s’équiper.

Vous voyez d’ici les débats que ce type d’application peut susciter : d’un côté, c’est très interactif, voire carrément pédagogique, ça permet de se promener dans l’orchestre, d’observer les mains de tel musicien, le regard de tel autre, les gestes etc.

Mais de l’autre, ce recours à l’écran pendant le concert, qui en plus est un petit peu l’un des rares moments où l’on peut déconnecter, ce type d’appli isole un peu le spectateur, qui multiplie les allers et retours entre la scène et son portable. Le comble serait d’avoir une salle entière qui regarde son téléphone et pas ce qui se passe sur scène.

D’un côté, c’est un service intéressant rendu au spectateur, un petit plus indéniable pendant le concert, mais, en même temps cela créé un filtre, une distance entre le spectateur et ce qui se passe sur scène. Est-ce que ça n’altère pas la réception du spectacle, qui devient une expérience individuelle, et plus collective. Et puis il y a aussi le risque de l’effet gadget qui distrait l’attention.

Un effort pédagogique, une appli idéale pour les dernières places de la salle ou pour les concerts avec les scolaires ? Des fonctionnalités supplémentaires vous inviteront à explorer du contenu exclusif sur des interprètes, des compositeurs, des lieux et des partitions, ainsi que de partager vos expériences avec d'autres membres de l'auditoire.  

L'équipe de l'émission :