Musique connectée
Magazine
Vendredi 26 juin 2020
1 min

L’Orchestre symphonique de l’Estuaire : un orchestre en terre sauvage québécoise

Pour la dernière chronique de Suzanne Gervais de la saison, direction un lieu en pleine nature, ou se trouve un orchestre.

L’Orchestre symphonique de l’Estuaire : un orchestre en terre sauvage québécoise
Estuaire de Saint-Laurent, au Québec - Musique connectée du 26/06/2020, © Getty / REDA&CO

Dans le paysage sonore de l’estuaire du Saint-Laurent, au Québec, il n'y a pas seulement les douces vocalises des baleines à bosse : ce fleuve absolument immense, dont l’estuaire est le plus grand du monde, a ... son orchestre ! Il s'agit de l'Orchestre symphonique de l’Estuaire, le seul orchestre professionnel du territoire rude et sauvage de l’estuaire du Saint-Laurent. Il est installé à Rimouski, sur la rive Sud et a été créé en 1993.

Dans une mission d'accessibilité 

Sa noble mission, consiste à diffuser la musique symphonique dans les différents territoires de l’estuaire, qui ne sont pas desservis par les grandes formations orchestrales québécoises : on parle là d’un vaste territoire marin qui comprend notamment les dizaines d’îles des provinces canadiennes de l’Atlantique.

Cet orchestre d’une petite cinquantaine de musiciens engage, en priorité, les musiciens professionnels de la région et propose aux étudiants des conservatoires, toute une série de stages.

Il est dirigé depuis 2017 par une cheffe, Dina Gilbert, qui vient tout juste d’être reconduite, jusqu’en 2023. Dina Gilbert est l'ancienne assistante de Kent Nagano et représente une figure incontournable au Canada, où elle est cheffe de l’orchestre des Grands Ballets de Montréal et du Kamloops Symphony, de l’autre côté du pays, en Colombie-Britannique. A seulement 34 ans, elle commence à avoir une jolie carrière, aussi bien du côté anglophone que du côté francophone du Canada. Elle commence à être connue chez nous, en France, puisqu’elle a déjà dirigé l’Orchestre philharmonique de Radio France et l’Orchestre national de Lyon.

A noter que l’Orchestre symphonique de l’Estuaire, est, à l’instar des autres phalanges canadiennes, particulièrement impliqué dans la lutte contre le harcèlement et propose, sur son site, un formulaire de plainte à ses musiciens.

Terminons en rappelant la nécessité de ces orchestres implantés dans les territoires ruraux, à l’écart des circuits culturels traditionnels, telles que des zones aussi gigantesques et sauvages que l’estuaire du Saint-Laurent. 

L'équipe de l'émission :