Musique connectée
Magazine
Vendredi 15 janvier 2021
1 min

Compositeur et apiculteur : la petite musique des abeilles à la sauce électro

Le compositeur strasbourgeois Yérri-Gaspar Hummel a développé une seconde activité, en plus de son métier de compositeur : apiculteur. Une passion pour les abeilles, qu’il enregistre inlassablement.

Compositeur et apiculteur : la petite musique des abeilles à la sauce électro
Yérri-Gaspar Hummel. Compositeur et apiculteur : la petite musique des abeilles à la sauce électro, © Lab'Ut.

C’est un nom qui pèse dans le monde franco-allemand de la musique contemporaine et électro : la carrière de Yérri Gaspar-Hummel se déroule entre les deux pays. Le musicien aime butiner entre différentes influences musicales, la preuve puisqu’il a lancé, il y a 20 ans le festival Exhibitronic à Strasbourg, moins connu que son grand frère Musica, mais à la programmation audacieuse puisqu’on y entend aussi bien des performances de guitare électronique dans la cathédrale, des concerts pour projection vidéo et piano préparé que des sessions électro qui durent toute la nuit dans les clubs alternatifs de la ville.

Yérri-Gaspar Hummel lors de la création de "Indian Stones" en 2013. Le musicien explore la musique, aussi bien en improvisant qu'en écrivant, et s'inspire des objets et du rythme des sons du quotidien.
Yérri-Gaspar Hummel lors de la création de "Indian Stones" en 2013. Le musicien explore la musique, aussi bien en improvisant qu'en écrivant, et s'inspire des objets et du rythme des sons du quotidien.

Quand il n’est pas devant ses logiciels de composition ou dans les studios d’enregistrement de son laboratoire d’expérimentation sonore, Yérri-Gaspar Hummel… s’occupe de ses ruches ! Depuis deux ans, il est aussi apiculteur passionné et scrupuleux… La passion des abeilles l’a piquée en 2017, un été qu’il était en résidence à Toulouse. Un ami l’a emmené voir ses ruches, aux abords de la Ville Rose. Le musicien avait pris quelques micros dans son sac et s’est mis à enregistrer les bourdonnements des ouvrières… Quelques mois plus tard, il achetait ses propres ruches. Aujourd’hui, il en a dix : certains sont est installées dans la forêt, à quelques kilomètres de Strasbourg, les autres sont en plein centre-ville, sur les quais Saint-Jean. Ce rucher urbain est devenu un véritable terrain d’expérimentation sonore qui a un nom : « La butineuse ». 

Des espèces protégées qui inspirent la créativité 

Car l’objectif du musicien ce n’est clairement pas la récolte et la production de cuvées de miel : il souhaite avant tout, grâce à son travail d’artiste, participer à la préservation d’une espèce protégée. Le compositeur s’intéresse en effet de près à la petite musique de ses ruchers : il les enregistre inlassablement, à différents moments de la journée, à différentes saisons, et compose, à partir de ces bandes-son, des rythmiques électroniques… L’une d’entre elle a fait danser quelque 800 personnes en septembre 2019 dans la pénombre du club le Kalt, au sud de la ville !  

Le projet de Yérr Gaspar-Hummel, c’est que ses ruches et ses essaims inspirent les artistes, musiciens comme plasticiens. Yérri leur donne les clés du rucher, la tenue d’apiculteur et ils peuvent venir observer les abeilles, quelques heures ou quelques jours. Le musicien vient de prendre contact avec l’une des équipes du CNRS, qui étudie en ce moment les populations d’abeilles des centres-villes, des lieux paradoxalement moins pollués pour les butineuses que les campagnes arrosées de pesticides… 

Lien musical : https://soundcloud.com/yghummel

L'équipe de l'émission :