Musique connectée
Magazine
Vendredi 12 mars 2021
2 min

En Touraine, immersion numérique dans l’œuvre de Léonard de Vinci

Direction la Touraine où le château du Clos Lucé, dernière demeure de Léonard de Vinci, prépare un nouveau parcours dédié à l’œuvre du maître toscan.

En Touraine, immersion numérique dans l’œuvre de Léonard de Vinci
En Touraine, le château du Clos Lucé accueille une exposition numérique autour de Léonard de Vinci, © Maxppp / Marc Ollivier

Au printemps. C’est au printemps que le tout nouveau parcours interactif concocté par le château du Clos Lucé, où Léonard de Vinci a vécu les trois dernières années de sa vie - de 1516 à 1519 - sera dévoilé au public. Le château n’a pas pu donner de date plus précise, mais compte, comme tous les lieux culturels, sur une réouverture printanière. La ministre de la Culture a en effet annoncé que les musées et monuments seraient les premiers à rouvrir leurs portes. Au printemps donc, le Clos Lucé proposera une toute nouvelle expérience à ses visiteurs :  un voyage immersif dans quelques-uns des chefs-d’œuvre du génie de la renaissance, qui fut tout à la fois peintre, ingénieur, architecte et compositeur…

Une fresque immersive à 180°

Le nouvel espace d’exposition de 500m2 a été aménagé non pas dans le château, mais dans un ancien bâtiment industriel réhabilité, une usine textile du XIXè siècle, cachée au cœur des sept hectares du parc. Dans ce bâtiment moderne, une grande fresque animée à 180° rassemble dix-sept des chefs-d’œuvre du peintre italien. Pas les originaux, qui sont bien au chaud dans leurs musées, au Louvre, à la Galerie des Offices de Florence, au Vatican, à Londres, à Munich, à l’Ermitage de Saint-Pétersbourg et à Washington, mais leur reproduction virtuelle, projetée sur les murs : La Joconde, La Vierge, l’enfant Jésus et Sainte-Anne, le Saint Jean-Baptiste, La Cène, le Baptême du Christ… Certes, ce ne sont pas les toiles originales, mais le gros avantage, c’est que la visite est animée avec de savants effets de zooms sur les visages, les sourires et les mains des personnages, sur la perspective, et sur le fameux sfumato, signature du maître, qui est cette technique de contour qui donne une impression de texture vaporeuse aux vêtements et aux paysages… Ce qui permet de mettre en valeur les correspondances entre les toiles et l’évolution de l’art du peintre.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Les inventions du maître animées en 3D

Au sous-sol, une collection de maquettes historiques a été réalisée d’après les dessins originaux de Léonard de Vinci, avec les matériaux de l’époque. Des animations 3D permettront de comprendre le fonctionnement de chacune des inventions en les mettant en mouvement dans un univers virtuel :  des inventions qui font penser à nos avions, hélicoptères, aux premières automobiles et même au sous-marin. Une salle multimédia permet même de survoler, à bord de machines volantes, le palais de Romorantin, un incroyable projet de demeure royale en Sologne, commandé par François Ier, dont le chantier a été interrompu après la mort Léonard de Vinci. Très peu de dessins nous sont parvenus, mais le palais a été reconstitué en 3D…  

L'équipe de l'émission :