Musique connectée
Magazine
Mercredi 24 avril 2019
1 min

Le point sur les applications de billetterie

Une nouvelle application de billetterie en ligne a récemment fait son entrée sur le territoire français Suzanne, il s’agit de Dice, une start-up britannique.

Le point sur les applications de billetterie
Avec la dématérialisation, la billetterie se refait une jeunesse, c’est même un secteur d’innovation dynamique, en plein boom qui impacte l’économie de l’événementiel et constituera sans doute un levier de croissance non négligeable pour le spectacle, © Hero Images

Avec la dématérialisation, la billetterie se refait une jeunesse, c’est même un secteur d’innovation dynamique, en plein boom qui impacte l’économie de l’événementiel et constituera sans doute un levier de croissance non négligeable pour le spectacle vivant. Rien que ça !  

Je peux vous citer Eventbrite, laplateforme américaine de billetterie en self-service pour les organisateurs d'événements. Cette start-up cartonne avec des dizaines de millions de billets vendus en 2018 et vient d’ouvrir un quatrième bureau, à Madrid. A côté d’Eventbrite, il y a aussi le mastodonte Ticketmaster, qui vient d’opérer un rapprochement avec Alexa, vous savez l’assistant vocal d’Amazon, pour permettre au public d’acheter son billet de spectacle par le biais d’une enceinte connectée. Il n’y a qu’à dire “Alexa, ouvre Ticketmaster” ou “Alexa, demande à Ticketmaster de trouver des événements ce week-end”. 

Weezevent est une autre start-up de billetterie dématérialisée en pleine expansion, française cette fois, avec plus de 50 millions de billets écoulés depuis 2008, date de sa création. Et puis il y a aussi l’appli londonienne Dice, que vous avez évoqué Gabrielle, cette application créée il y a cinq ans émet des tickets numériques uniquement disponibles sur smartphone qui sont envoyés aux acheteurs deux heures avant le début de l'événement. L’idée vous l’aurez peut-être deviné, c’est de lutter contre le piratage et la revente de billets.

La question  des données personnelles

Les fameuses Data, toujours elles, le nerf de la guerre. Les données récoltées par ces plateformes de billetterie en ligne sont très prisées des salles de spectacles. Pourquoi ? Parce que la billetterie des salles et les données qu’elle récolte sont une mine d’informations pour conquérir le public. Pour attirer les spectateurs en salles, encore faut-il les connaître. L’enjeu sur la data est énorme quand on sait que l’an passé 74% des Français ont acheté leurs billets sur internet. On est donc dans un renversement que je trouve très intéressant : gérer la billetterie a souvent été perçu comme un contrainte par les salles et les festivals : la plaie, quoi. Classiquement, la billetterie c’est la gestion des entrées : faciliter l’identification et le contrôle, et fluidifier l’accès au concert, par exemple. Mais les possibilités qu’elle offre aujourd’hui, grâce au numérique, sont en fait beaucoup plus larges. Et une chose est sûre : le marché de la billetterie en ligne a de l’avenir. 

L'équipe de l'émission :