Musique connectée
Magazine
Mercredi 20 mai 2020
1 min

Neumes, plain-chant et psautier : Neumz, l’appli entièrement dédiée au chant grégorien

Suzanne Gervais nous parle neumes et plain-chant ce matin, à l'occasion de la sortie, le 31 mai, d'une toute nouvelle et fascinante application, consacrée au chant grégorien.

Neumes, plain-chant et psautier : Neumz, l’appli entièrement dédiée au chant grégorien
Neumes - Musique connectée du 20/05/2020, © Getty / DEA / ALBERT CEOLAN

Depuis trois ans, l’intégralité du répertoire grégorien est enregistré dans la plus grande discrétion, dans l’isolement de l’abbaye bénédictine de Jouques, près d’Aix-en-Provence.

Le musicien à l’origine de ce projet fou est l'américain John Anderson. Il a installé des microphones disséminés dans l'abbaye pour capter les chants des religieuses.

Le résultat est pantagruélique : c’est le plus grand projet d'enregistrement jamais entrepris pour le répertoire grégorien. Cette musique a émergé au 8ème siècle et représente 1200 ans de liturgie catholique. Il existe des milliers de pièces équivalent à 7000 disques.

Le résultat est accessible sur une toute nouvelle plateforme, www.neumz.com.

Sur ce site, qui sera d’abord disponible sur internet à la fin du mois, puis à l’automne, sous forme d’application pour smartphone, vous trouverez tout le répertoire du chant grégorien. Chacun des chants que vous souhaitez écouter sera synchronisé avec sa partition à la notation carrée ainsi qu'avec le texte latin. Egalement, une traduction sera faite dans la langue de votre choix : français, espagnol, italien, anglais ou bien chinois. 

Le tout est présenté dans un graphisme épuré et élégant. Une mine pour les interprètes qui voudraient se frotter à ce répertoire et pour les professeurs qui aimeraient initier leurs élèves au conservatoire.

Bien plus qu’une application, c’est un grand chantier musicologique puisque des chercheurs, des médiévistes, des spécialistes de la liturgie catholique ainsi que des latinistes, se sont associés à John Anderson.

C’est une façon de populariser ce répertoire immense, mystérieux, méconnu et parfois bien vite qualifié d’ennuyeux. C'est aussi l'occasion de rendre ce répertoire plus accessible et d'encourager les ensembles vocaux à proposer, pourquoi pas, leur propre version de ces chants !

Ce projet témoigne de l’intérêt croissant des musiciens et du public pour les musiques très anciennes. De la même manière qu’il y a eu un retour de la musique baroque dans les années 1980, on assiste depuis quelques années à une autre renaissance : celle des répertoires médiévaux et renaissance. Cette application se veut donc au diapason du mouvement !

L'équipe de l'émission :