Musique connectée
Magazine
Mercredi 19 mai 2021
1 min

A Bordeaux, l’incroyable découverte de la musique de scène du Mariage de Figaro de Beaumarchais

Il y a des trouvailles qui marquent une carrière de chercheur… et l’histoire de la musique ! Un jeune musicologue a ainsi retrouvé la musique de scène originale du Mariage de Figaro, la célèbre pièce de théâtre de Beaumarchais. Une partition jusqu’alors considérée comme perdue.

A Bordeaux, l’incroyable découverte de la musique de scène du Mariage de Figaro de Beaumarchais
Un jeune musicologue retrouve la musique de scène originale du Mariage de Figaro, la célèbre pièce de théâtre de Beaumarchais, considérée jusqu'alors comme perdue., © Bibliothèque municipale de Bordeaux

Il s’appelle Matthieu Franchin, il est à la fois musicien et chercheur : étudiant en clavecin et basse continue au CNSMD de Lyon, et doctorant à la Sorbonne, où il termine une thèse sur « Les agréments du théâtre : musique et danse à la Comédie-Française (1680-1793) ». Matthieu Franchin étudie avec passion la musique de théâtre aux 17 et 18e siècles, et plus spécifiquement le répertoire musical de la Comédie-Française.

La musique du théâtre

Car on l’ignore souvent, mais sous l’Ancien-Régime, la présence de musiciens était tout à fait habituelle au théâtre : la Comédie-Française possédait ainsi son propre orchestre et la musique jouait un rôle important dans les pièces parlées, comme dans Le Mariage de Figaro où un certain nombre d’interventions musicales étaient prévues par Beaumarchais lui-même… Pendant ses recherches, Matthieu Franchin a fait une découverte aussi inattendue qu’incroyable dans les archives de la Bibliothèque municipale de Bordeaux : il a déniché une partition inédite de la musique du Mariage de Figaro, une copie du manuscrit original, réalisée pour la création de la pièce au Grand Théâtre de Bordeaux en 1789 ! Le Mariage de Figaro a été créé cinq ans plus tôt à Paris par les Comédiens Français, le 27 avril 1784 et cette comédie est sans doute l’une des pièces les plus emblématiques du répertoire théâtral français du 18e siècle.

Antoine-Laurent Baudron, compositeur et violoniste

Même si le manuscrit original, qui n’a pas été édité, a disparu - probablement pendant la Révolution française - l’existence d’une musique de scène originale pour Le Mariage de Figaro ne faisait aucun doute : les archives de la Comédie-Française mentionnent, dès 1783, soit un an avant la création de la pièce, la partition de la musique de Figaro. Et puis Beaumarchais avait d’ailleurs écrit, dans la première édition de sa comédie : « S’adresser pour la musique de l’ouvrage, à M. Baudron, chef d’orchestre du Théâtre-Français ». Il s’agit de Antoine-Laurent Baudron, compositeur discret, mais attitré de la Comédie-Française et premier violon de l’orchestre du théâtre. C’est à lui que l’on doit la musique du Barbier de Séville, créé dix ans plus tôt, musique qui nous est parvenue puisqu’elle a eu la chance d’être éditée.

Jeu de piste

Et puis il y a quelques mois : miracle ! Après des recherches aux allures de jeu de piste, Matthieu Franchin localise une partition à Bordeaux, partition qui recèle l’intégralité des airs chantés accompagnés par l’orchestre, toutes les symphonies instrumentales, la musique d’un ballet et l’ensemble des entractes musicaux joués entre chacun des actes du Mariage de Figaro. Quelle émotion de voir surgir tout à coup l’univers musical foisonnant de cette pièce de théâtre telle qu’il avait été conçu par Beaumarchais et son musicien Baudron ! Une question se pose, parmi bien d’autres : est-il possible que Mozart ait eu connaissance de cette partition pour ses Noces de Figaro, créées en 1786, deux ans après la pièce ? Nul hélas, ne saurait le dire… Vivement, en tout cas, la recréation de cette musique en concert.

Pour en savoir plus sur cette belle découverte, Matthieu Franchin vient de publier un article passionnant dans la Revue d'histoire littéraire de la France. A lire !

L'équipe de l'émission :